Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

[Newsletter] Les Nouvelles routes de la Soie, ennemi potentiel des montagnes d'Asie centrale Novastan | [Newsletter] Les Nouvelles routes de la Soie, ennemi potentiel des montagnes d’Asie centrale
nouvelles routes de la soie belt and road environnement

[Newsletter] Les Nouvelles routes de la Soie, ennemi potentiel des montagnes d’Asie centrale

Mots-clefs

Vous trouverez ci-dessous une reproduction de notre newsletter hebdomadaire du 1er mars 2021, envoyée gratuitement tous les lundis. Si vous souhaitez la recevoir directement dans votre boîte mail, inscrivez-vous ici. En attendant, bonne lecture !

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

Cette newsletter est dédiée à l’Asie centrale. Chaque semaine, nous vous résumons les différentes actualités de la région, tout en vous proposant les articles écrits par la rédaction. Une question, une remarque, une envie ? Envoyez-nous un mail à novastan.france@novastan.org

Les 3 infos à ne pas manquer

L’impact environnemental des Nouvelles routes de la Soie à nouveau évoqué pour les montagnes d’Asie centrale. Selon le géologue Roy C. Slide, le méga-projet d’infrastructures chinois peut avoir un impact négatif sur l’environnement et les populations des montagnes.

La France change de pied en Asie centrale. A l’automne 2020, la diplomatie française a remplacé quatre de ses cinq ambassadeurs en Asie centrale. Alors que le militaire était la tête de pont, le culturel et l’économique sont aujourd’hui les champs privilégiés de coopération.

Pour le ministre de la Santé tadjik, l’absence de quarantaine a été efficace contre le coronavirus. Le Tadjikistan a officiellement annoncé sa victoire contre le Covid-19 le 26 janvier dernier.

Le décryptage de Novastan

Région ouïghoure : pourquoi les déclarations occidentales se multiplient ?

Depuis le début de l’année 2021 et plus précisément la 46ème session du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies, les pays occidentaux ont haussé la voix contre la Chine et le sort des Ouïghours. Les parlements canadien et néerlandais ont notamment voté des motions affirmant que la situation au Xinjiang était un génocide. De son côté, la France a estimé que Pékin avait construit un “système de répression institutionnalisé”. 

Dans un contexte où les Etats-Unis de Joe Biden continuent de pointer du doigt Pékin sur ce sujet, reprenant l’argumentaire de Donald Trump de 2018, la Chine semble avoir face à elle un certain nombre de pays occidentaux. Reste que ces mots ne sont pas encore suivis de faits. Tentative de décryptage sur le timing de ces déclarations et leur potentiel impact sur la Chine.

………………………………………………

Ces trois paragraphes ne sont que le début de notre décryptage hebdomadaire réservé à nos abonné-e-s, envoyé tous les mercredis matins directement dans leur boîte mail.

Pour le recevoir, vous pouvez nous soutenir à partir de 6 euros par mois. Pour en savoir plus sur notre philosophie, nous vous avons tout expliqué par ici. Déjà abonné-e ? Cet article sera entièrement accessible mercredi 3 mars.

Une question, une demande ? Notre email : redaction[at]novastan.org. 

Nos décryptages précédents :

Alicher Ousmanov, l’oligarque russe au cœur de la gouvernance ouzbèke, enfin rémunéré de ses services au président ?

L’Ouzbékistan parviendra-t-il à lever le boycott sur son coton ?

Diplomatie des vaccins en Asie centrale : Chine contre Russie ?

Notre photo de la semaine

Ouzbékistan Khiva Itchan Kala muraille quartier historique
A Khiva en Ouzbékistan, le quartier historique de Itchan Kala est entouré de hautes murailles de brique.

A Khiva en Ouzbékistan, le quartier historique de Itchan Kala est entouré de hautes murailles de brique. Plus d’infos par ici.

…dans le reste de l’actu

Un accord entre l’Azerbaïdjan et le Turkménistan ouvre la voie au pipeline transcaspien. Grâce à un accord prometteur, l’Azerbaïdjan et le Turkménistan se sont définitivement rapprochés pour la première fois depuis l’effondrement de l’Union soviétique. De quoi lancer un éventuel gazoduc transcaspien, qui pourrait transporter le gaz turkmène vers l’Europe. 

L’Ouzbékistan coopère avec la Corée du Sud dans l’exploration spatiale. La première rencontre du groupe de travail ouzbéko-coréen dans le domaine de l’exploration et de l’utilisation de l’espace à des fins pacifiques s’est tenue le 15 février dernier. De quoi témoigner des ambitions spatiales croissantes de l’Ouzbékistan.

Spotify se développe en Asie centrale. Le service de streaming suédois a annoncé que les utilisateurs du Kirghizstan et de l’Ouzbékistan pourront bientôt accéder à ses catalogues. Pour les utilisateurs locaux, cela signifie un service de streaming supplémentaire sur le marché, et pour les musiciens, un moyen supplémentaire d’atteindre un public à l’étranger.

Un satellite détecte de nouvelles fuites de méthane au Turkménistan. D’importantes fuites de méthane, l’un des gaz les plus polluants pour l’atmosphère, ont été repérées au Turkménistan par un satellite d’une entreprise canadienne. Il s’agit de la troisième fuite identifiée depuis janvier 2019.

L’Ouzbékistan publie son premier rapport ESG indépendant. Le gouvernement ouzbek, en coopération avec des sociétés de conseil internationales, a publié pour la première fois un rapport sur la durabilité. 

Les religions de l’Asie centrale du Xème siècle décryptées par Frantz Grenet. Le 2 mars prochain, l’historien français Frantz Grenet abordera la cohabitation religieuse en Asie centrale durant le Xème siècle. Une conférence à suivre.

La Chine et le Kirghizstan revendiquent la paternité de l’épopée de Manas. Cela fait déjà plus de dix ans que la Chine et le Kirghizstan se disputent l’épopée de Manas, fondatrice de la culture kirghize. Et ils sont toujours au coude à coude.

Comment cinq jeunes se battent pour la préservation des langues du Pamir. Des langues uniques à la région du Pamir sont aujourd’hui au bord de l’extinction. Rencontre avec cinq jeunes figures qui se mobilisent pour préserver cet héritage.

Les Talibans ont été reçus au Turkménistan. Une délégation des Talibans a été reçue le 6 février dernier dans la capitale turkmène, Achgabat. Cette réunion, qui s’est tenue aux cotés du ministre turkmène des Affaires étrangères, Rachid Meredov, s’est concentrée sur la construction du gazoduc TAPI, qui devrait relier différents pays de la région.

Le président du Turkménistan nomme son fils comme vice-Premier ministre. Dans le cadre d’un remaniement gouvernemental, Gourbangouly Berdimouhamedov a nommé son fils Serdar au poste de vice-Premier ministre. L’ascension politique continue.

Le FMI encourage l’Ouzbékistan à accélérer la libéralisation de son économie. Dans son rapport annuel, le Fonds monétaire international a estimé que l’Ouzbékistan devait davantage libéraliser son économie. Pour l’organisation internationale, les entreprises publiques restent encore trop dominantes dans le pays le plus peuplé d’Asie centrale.

Le tourisme au Tadjikistan dégringole entre 2019 et 2020. Selon les chiffres officiels, le nombre de touristes au Tadjikistan a diminué de 72 % en un an.

Le Tadjikistan prend des mesures pour lutter contre le changement climatique. Au Tadjikistan, le gouvernement a mis en place une Stratégie nationale d’adaptation au changement climatique. Adoptée en 2019, elle s’étend jusqu’à l’horizon 2030.

…chez Novastan France

Nous avons parlé de musique populaire en Asie centrale. Le 27 janvier dernier, Novastan a organisé une conférence en ligne en réunissant quatre experts sur le sujet. Vous pouvez voir cet évènement en replay par ici et vous inscrire pour recevoir des informations sur nos prochains évènements par là

Vous voulez en savoir plus sur notre projet et comment nous voulons faire émerger l’Asie centrale ? Tout est expliqué par ici !

Envie de nous aider ? Novastan recherche des organisateur-trice-s d’évènements, des rédacteur-trice-s, des éditeur-trice-s ainsi qu’un-e community manager. Tous les moyens de contribuer à notre projet sont expliqués par ici.

La rédaction

Merci de nous avoir lu jusqu’au bout ! Rendez-vous dès la semaine prochaine pour plus d’informations sur l’Asie centrale. Pour plus d’infos au quotidien, n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram ou Telegram.

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *