Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Coronavirus : le Tadjikistan estime que l’absence de quarantaine a été efficace - Novastan Français Novastan | Coronavirus : le Tadjikistan estime que l’absence de quarantaine a été efficace
Tadjikistan Coronavirus Covid-19 Jamoliddin Abdoullozoda

Coronavirus : le Tadjikistan estime que l’absence de quarantaine a été efficace

Pour le ministre de la Santé tadjik, le coronavirus aurait été vaincu dans le pays grâce à l’exclusion de la quarantaine des mesures sanitaires. Le Tadjikistan a officiellement annoncé sa victoire contre le Covid-19 le 26 janvier dernier.

C’est une affirmation étonnante. Lors d’une conférence de presse le 12 février dernier, relayée par le média tadjik Asia-Plus, le ministre tadjik de la Santé Jamoliddin Abdoullozoda a affirmé que l’absence de quarantaine a permis d’agir de manière efficace contre la propagation de la pandémie. « Dans les pays développés, les citoyens ont été mis en quarantaine. Les patients qui étaient à la maison, après la levée des restrictions, sont sortis dans la rue et en ont infecté d’autres. Au Tadjikistan, des médecins sont venus chez les patients pour voir s’ils pouvaient s’isoler à la maison », a-t-il affirmé.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

Cette prise de parole intervient alors que le président tadjik Emomalii Rahmon a annoncé le 26 janvier dernier, dans un discours au gouvernement, la disparition du coronavirus dans le pays.

Des chiffres officiels qui laissent perplexe

À l’occasion de cette allocution, Jamoliddin Abdoullozoda a divulgué pour la première fois les statistiques des cas d’infection au Tadjikistan. Il a présenté un nombre total de cas enregistrés s’élevant à 13 308.

Des chiffres qui doivent être pris avec du recul, connaissant les antécédents des autorités à fausser le nombre réel d’infections. Le Tadjikistan avait ainsi déclaré ses premiers cas le 30 avril 2020 après de nombreuses morts suspectes, soit un mois après le Kirghizstan, l’Ouzbékistan et le Kazakhstan. Le Turkménistan de son côté a toujours affirmé, preuve de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à l’appui, n’avoir pas été touché par le coronavirus.

Lire aussi sur Novastan : Tadjikistan : la fin du Covid-19, une affirmation “très improbable”

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Le gouvernement russe prévoit également d’envoyer au Tadjikistan des spécialistes du Rospotrebnadzor, le Service fédéral de protection des consommateurs et du bien-être humain, afin d’analyser la situation sanitaire sur place, rapporte Asia-Plus. Les discussions sont en cours entre les deux gouvernements.

Une campagne de vaccination prévue

Si les autorités tadjikes affirment que le virus a disparu, le pays se prépare tout de même à lancer une campagne de vaccination. Le ministre de la Santé a expliqué que le programme COVAX, financé par l’OMS pour faciliter la vaccination des pays en développement, permettra de vacciner 1,8 million de personnes, soit 20 % des vaccins, rapporte Asia-Plus.

Lire aussi sur Novastan : Diplomatie des vaccins en Asie centrale : Chine contre Russie ?

La campagne de vaccination de masse sera réalisée avec le vaccin russe Spoutnik, qui devrait concerner 5,8 millions de Tadjiks. Jamoliddin Abdoullozoda affirme pouvoir vacciner « 6,7 millions de personnes, soit 80 % de la population ». Le ministre a également souligné que « 732 000 doses d’Astra Zeneca seront délivrées au Tadjikistan en février-mars ».

Lucie Ventura
Rédactrice pour Novastan

Relu par Anne Marvau

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *