Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Un satellite détecte de nouvelles fuites de méthane au Turkménistan Novastan | Un satellite détecte de nouvelles fuites de méthane au Turkménistan
Méthane Gaz Fuite Turkménistan

Un satellite détecte de nouvelles fuites de méthane au Turkménistan

D’importantes fuites de méthane, l’un des gaz les plus polluants pour l’atmosphère, ont été repérées au Turkménistan par un satellite d'une entreprise canadienne. Il s'agit de la troisième fuite identifiée depuis janvier 2019.

Des fuites de méthane provenant d’un gisement de gaz au Turkménistan ont été repérées par un des satellites de GHGSat, une entreprise canadienne de surveillance des émissions de gaz à effet de serre, a rapporté, le 12 février dernier, l'agence de presse Bloomberg. Une quantité de méthane d’environ 10 tonnes par heure a été relâchée dans l’atmosphère, «et cela pendant plusieurs heures", a déclaré Stéphane Germain, président de GHGSat. "Cela équivaut à l’impact carbone de 250 000 voitures en marche sur la même durée", a-t-il décrit à Bloomberg.

Ces émanations provenaient d’au moins huit sources différentes sur le gisement gazier de Galkynysh, dans le sud du Turkménistan. Stéphane Germain estime que les quatre fuites les plus importantes proviennent de gazoducs sur lesquels des valves stoppant d'ordinaire le gaz seraient défectueuses. Les quatre autres proviendraient de torches . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement à notre newsletter résumant nos articles, envoyée tous les lundis.

Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

 

Partager avec