Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Avec la guerre en Ukraine, les Russes choisissent le Kirghizstan pour émigrer
Och Kirghizstan Russes Migrants Guerre en Ukraine

Avec la guerre en Ukraine, les Russes choisissent le Kirghizstan pour émigrer

Vous trouverez ci-dessous une reproduction de notre newsletter hebdomadaire du 25 avril 2022, envoyée gratuitement tous les lundis. Si vous souhaitez la recevoir directement dans votre boîte mail, inscrivez-vous ici. En attendant, bonne lecture !

Cette newsletter est dédiée à l’Asie centrale. Chaque semaine, nous vous résumons les articles écrits par la rédaction. Une question, une remarque, une envie ? Envoyez-nous un mail à redaction[at]novastan.org

Les 3 infos à ne pas manquer

Le Kirghizstan, terre d’accueil pour les Russes émigrés. Suite à la guerre en Ukraine, de nombreux Russes ont décidé de quitter leur pays. L’Asie centrale est rapidement devenue l’une des destinations privilégiées, comme point de transit ou sur le moyen terme. Les pays de la région sont parmi les plus accessibles pour des raisons à la fois économiques et pratiques.

L’un des principaux bassins d’Ouzbékistan devrait être mieux protégé. Abritant le plus grand lac en Ouzbékistan, le bassin Aïdar-Arnassaï est menacé par une pollution croissante et un abaissement de son niveau. Pour faire face à ces menaces, le gouvernement ouzbek a signé une résolution visant à garantir la survie de ce bassin artificiel, mais devenu très important.

Un roman sur le quotidien des Ouïghours, publié depuis une cellule. Entre communisme à la chinoise et islamisme rampant, l’influence littéraire occidentale n’a pas empêché Perhat Tursun d’être expédié en camp de rééducation. Son traducteur américain publie The Backstreets, un roman original à portée universelle. Retour sur un itinéraire unique lié au destin tragique du Xinjiang (en accès libre).

Le décryptage de Novastan

Nos décryptages sont actuellement en pause. Nous espérons trouver une solution pour continuer de les écrire et de vous les envoyer !

Nos décryptages précédents :

Les manifestations à Almaty, point clé des troubles au Kazakhstan

Le Turkménistan, ce méga-pollueur inconnu

Militairement, la Chine pousse ses pions au Tadjikistan

Notre photo de la semaine

la Médersa Ulugh Bek de Boukhara

La Médersa Ulugh Bek de Boukhara [alt]
Ashley et Quentin

En Ouzbékistan, la Médersa Ulugh Bek (école de théologie musulmane) de Boukhara, est plus modeste que ses cousines de Samarcande. Plus d’infos par ici.

Novastan est le seul média européen spécialisé sur l’Asie centrale en français depuis 2011, en allemand (2013) et en anglais (2021). Nous sommes entièrement indépendants et associatifs. Pour accompagner notre professionnalisation, vous pouvez vous abonner à partir de 6 euros par mois ou 55 euros par an, ou faire un don défiscalisé à 66 %. Merci pour votre soutien !
 
Une de nos photos du jour vous intéresse ? Un achat de votre part nous soutient, ainsi que les photographes Centrasiatiques et Européens ayant pris ces images. Notre liste de photos disponibles.
 
Vous pouvez aussi nous essayer pour 1 euro le premier mois. N’hésitez pas 🙂 Pour toute question, envoyez-nous un email à redaction[at]novastan.org.

…dans le reste de l’actu

Au Tadjikistan, les lourdes conséquences des sanctions à l’encontre de la Russie. L’économie de cette ex-république soviétique d’Asie centrale a stagné pendant des années, et beaucoup de Tadjiks ont migré en Russie pour y trouver du travail. L’instabilité qui découle de la guerre en Ukraine a des répercussions sur pratiquement tous les aspects de la vie quotidienne au Tadjikistan (en accès libre).

Premiers échanges universitaires entre l’Inalco et le Tadjikistan. Quatre étudiants en langue persane à l’Inalco de Paris ont pu partir au Tadjikistan entre mars et juin 2022. Cet échange permet à la Fondation Inalco de s’impliquer davantage en Asie centrale (en accès libre).

Qui construit Turkestan, la capitale spirituelle du Kazakhstan ? La ville essaie d’attirer les visiteurs en s’aménageant. Quelles entreprises construisent Turkestan, avec quels projets et quel argent ? (en accès libre)

L’UEE démunie face aux sanctions contre la Russie et la Biélorussie. En mars dernier, la structure dirigeante de l’Union économique eurasiatique (UEE) s’est réunie pour discuter de ses orientations à l’aune des sanctions économiques à l’encontre de la Russie et de la Biélorussie. La discussion s’est déroulée à huis clos et dans une “atmosphère tendue” selon les médias présents.

Chez Novastan France

Notre soirée a été un succès ! 175 personnes nous ont rejoint le 31 mars dernier pour danser sur des tubes centrasiatiques. On a hâte de vous en parler plus en détails prochainement 🙂

Vous voulez en savoir plus sur notre projet et comment nous voulons faire émerger l’Asie centrale ? Tout est expliqué par ici !

Envie de nous aider ? Novastan recherche des organisateur-trice-s d’évènements, des rédacteur-trice-s et des éditeur-trice-s. Tous les moyens de contribuer à notre projet sont expliqués par ici.

La rédaction

Merci de nous avoir lu jusqu’au bout ! Rendez-vous dès la semaine prochaine pour plus d’informations sur l’Asie centrale. Pour plus d’infos au quotidien, n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram ou Telegram.

Share With:

Basés à Paris et Berlin, nous sommes la rédaction de Novastan.

redaction@novastan.org

No Comments

Leave A Comment

Captcha loading...