Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

[Newsletter] L'Ouzbékistan au Louvre en avril 2022 Novastan | [Newsletter] L’Ouzbékistan au Louvre en avril 2022
Louvre Ouzbékistan Exposition France

[Newsletter] L’Ouzbékistan au Louvre en avril 2022

Vous trouverez ci-dessous une reproduction de notre newsletter hebdomadaire du 26 avril 2021, envoyée gratuitement tous les lundis. Si vous souhaitez la recevoir directement dans votre boîte mail, inscrivez-vous ici. En attendant, bonne lecture !

Novastan est le seul média européen (en français, en allemand et en anglais) spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

Cette newsletter est dédiée à l’Asie centrale. Chaque semaine, nous vous résumons les différentes actualités de la région, tout en vous proposant les articles écrits par la rédaction. Une question, une remarque, une envie ? Envoyez-nous un mail à novastan.france@novastan.org

Les 3 infos à ne pas manquer

Le Louvre reporte l’exposition des artefacts ouzbeks en 2022. Initialement prévue pour 2021, l’exposition au Louvre dédiée à l’art ouzbek a été reportée officiellement à avril 2022. « Splendeurs d’Asie centrale » permettra d’exposer le résultat de fouilles archéologiques en Ouzbékistan.

La construction d’un hôtel de luxe dans un parc naturel au Kazakhstan fait polémique. A Bozjyra, dans l’ouest du pays, des militants écologistes s’opposent à une chaîne d’hôtels turque. Un combat emblématique d’une région comparée au Grand Canyon américain.

Le lac Bartogaï va-t-il disparaître ? Au Kazakhstan, le lac artificiel est pratiquement à sec, si bien que son sort est désormais comparé à celui de la mer d’Aral.

Le décryptage de Novastan

La présidentielle ouzbèke sera-t-elle vraiment libre ?

Prévue pour le 24 octobre prochain, l’élection présidentielle ouzbèke sera la première à avoir lieu alors que Chavkat Mirzioïev est au pouvoir. Ce dernier, depuis son arrivée à la présidence en décembre 2016, a tout fait pour ouvrir l’économie aux investisseurs étrangers. De quoi lui donner un certain crédit, tant à l’intérieur de l’Ouzbékistan qu’à l’international. 

Mais sur le plan politique, les réformes n’ont pas avancé. L’ouverture à la société civile, tant promise, est au point mort, quand les partis d’opposition ouzbeks depuis les années 1990 ne sont toujours pas officiellement enregistrés. A la fin mars, un délit d’insulte au président a même été introduit, passible de cinq années de prison. Alors que Chavkat Mirzioïev affirme que cette élection se tiendra en respectant “des principes démocratiques internationaux universellement reconnus”, le doute commence à poindre. Tentative de décryptage du premier test majeur de démocratie en Ouzbékistan.

………………………………………………


Ces deux paragraphes ne sont que le début de notre décryptage hebdomadaire réservé à nos abonné-e-s, envoyé tous les mercredis matins directement dans leur boîte mail.

Pour le recevoir, vous pouvez nous soutenir à partir de 6 euros par mois. Pour en savoir plus sur notre philosophie, nous vous avons tout expliqué par ici. Déjà abonné-e ? Cet article sera entièrement accessible mercredi 28 avril.

Une question, une demande ? Notre email : redaction@novastan.org

Nos décryptages précédents :

L’Iran a-t-il les moyens de ses ambitions en Asie centrale ?

Le français a-t-il encore un avenir en Asie centrale ? (en accès libre)

L’Asie centrale inéluctablement poussée vers l’axe Pékin-Moscou ?

Notre photo de la semaine

Tadjikistan yacks Pamir troupeau
Un grand troupeau de yacks sur les hauts plateaux du Pamir, à plus de 3000m d’altitude au Tadjikistan.

Un grand troupeau de yacks sur les hauts plateaux du Pamir, à plus de 3 000 mètres d’altitude au Tadjikistan. Plus d’infos par ici.

Novastan est le seul média européen spécialisé sur l’Asie centrale en français depuis 2011, en allemand (2013) et en anglais (2021). Nous sommes entièrement indépendants et associatifs. Pour accompagner notre professionnalisation, vous pouvez vous abonner à partir de 6 euros par mois ou 55 euros par an, ou faire un don défiscalisé à 66%. Merci pour votre soutien ! 

Pour toute question, envoyez-nous un email à redaction[at]novastan.org
.

…dans le reste de l’actu

Le Tadjikistan veut faire reconnaître neuf nouveaux sites au patrimoine de l’Unesco. Neuf sites historiques et culturels du couloir Zarafchan – Karakoum ont été officiellement inscrits. Pour l’heure, seuls deux lieux sont reconnus dans le pays.

Le recensement des saïgas reprend au Kazakhstan. L’animal emblématique semblait reprendre des couleurs en 2019, lors du dernier décompte.

Sayragul Sauytbay reçoit le prix Nuremberg des droits de l’Homme. La militante des droits de l’Homme a révélé au monde entier les abus commis dans les “camps de rééducation” de la province occidentale chinoise du Xinjiang.

Le président kirghiz lance une enquête sur les émeutes à Och de 2010. L’enquête doit permettre de vérifier l’implication de fonctionnaires du gouvernement intérimaire dans le conflit interethnique ayant eu lieu à Och en juin 2010. Une décision hautement politique.

A Bostanlyk, le difficile développement du tourisme. Le district est l’une des zones de villégiature les plus recherchées du pays mais avec des infrastructures en piteux état. Au point que le président lui-même a dû ordonner des réformes et nommer des responsables.

L’Ouzbékistan organisera les championnats du monde de boxe amateur en 2023, une première. Ce serait également une occasion pour l’équipe nationale de briller devant son public.

Le Sacré-Cœur-de-Jésus, cathédrale des Polonais de Tachkent. Boris Golender raconte l’histoire de la cathédrale, centre de l’administration apostolique d’Ouzbékistan, située au cœur de la capitale. 

Le transport ferroviaire de marchandises relancé en Asie centrale. La Chine a vu son transport ferroviaire de marchandises grimper significativement au cours de l’année 2020, faute de pouvoir maintenir un transit maritime aussi fluide qu’avant la crise du coronavirus. L’Asie centrale en profite.

Le concours “100 nouveaux visages” fait peau neuve pour les 30 ans de l’indépendance du Kazakhstan. Le concours récompense le mérite de citoyens kazakhs participant au rayonnement du pays.

Les organisateurs de loteries en ligne au Tadjikistan vont devoir obtenir un permis. Alors que ces concours sont de plus en plus nombreux, avec une légitimité parfois contestée, leurs organisateurs se défendent et dénoncent une mesure handicapante pour le secteur des télécommunications.

Cinq Tadjiks inculpés pour soupçons de terrorisme en Allemagne. Le procureur général fédéral a engagé des poursuites contre cinq ressortissants tadjiks soupçonnés de préparer des attentats terroristes en Allemagne. Le chef du groupe avait été condamné à sept ans d’emprisonnement lors d’un procès distinct, en janvier dernier.

Pourquoi Goulnara Karimova n’aurait jamais pu devenir présidente. La fille de l’ancien président ouzbek  purge actuellement une peine de prison pour corruption. Autrefois la seconde figure médiatique du pays pendant le règne de son père, elle n’a pourtant jamais été destinée à reprendre la tête du pays.

…chez Novastan France

Le 28 avril prochain, nous parlerons des migrants centrasiatiques. Affectés fortement par le Covid-19, nous tenterons d’y voir plus clair sur leur situation et sur les impacts de long terme. La conférence sera en anglais et aura lieu sur Zoom et sur notre page Facebook en direct. Plus d’informations par ici.

Vous voulez en savoir plus sur notre projet et comment nous voulons faire émerger l’Asie centrale ? Tout est expliqué par ici !

Envie de nous aider ? Novastan recherche des organisateur-trice-s d’évènements, des rédacteur-trice-s et des éditeur-trice-s. Tous les moyens de contribuer à notre projet sont expliqués par ici.

La rédaction

Merci de nous avoir lu jusqu’au bout ! Rendez-vous dès la semaine prochaine pour plus d’informations sur l’Asie centrale. Pour plus d’infos au quotidien, n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram ou Telegram.

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *