Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

[Newsletter] Thales Alenia Space vers 800 millions d'euros de contrats au Turkménistan Novastan | [Newsletter] Thales Alenia Space vers 800 millions d’euros de contrats au Turkménistan
Thales Alenia Space Turkménistan Satellite

[Newsletter] Thales Alenia Space vers 800 millions d’euros de contrats au Turkménistan

Vous trouverez ci-dessous une reproduction de notre newsletter hebdomadaire du 5 avril 2021, envoyée gratuitement tous les lundis. Si vous souhaitez la recevoir directement dans votre boîte mail, inscrivez-vous ici. En attendant, bonne lecture !

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

Cette newsletter est dédiée à l’Asie centrale. Chaque semaine, nous vous résumons les différentes actualités de la région, tout en vous proposant les articles écrits par la rédaction. Une question, une remarque, une envie ? Envoyez-nous un mail à novastan.france@novastan.org

Les 3 infos à ne pas manquer

Thales Alenia Space a aujourd’hui le monopole des satellites au Turkménistan. Selon nos informations, l’entreprise aéronautique franco-italienne est actuellement seule en lice pour construire un second satellite de communication turkmène. En parallèle, Thales Alenia Space a proposé au président turkmène de concevoir deux satellites d’observation. Au total : 800 millions d’euros de contrats.

Le lac Balkhach est-il condamné à disparaître ? Selon une étude publiée en février dernier, le plus grand lac d’Asie centrale pourrait disparaître à partir de 2060. En cause : une sur-consommation de l’eau de son affluent principal, la rivière Ili, tant du côté chinois que kazakh.

La Russie rouvre ses frontières aériennes avec l’Ouzbékistan et le Tadjikistan. Depuis le 1er avril, la Russie a rouvert les vols vers de nombreux pays étrangers comprenant entre autres le Tadjikistan et l’Ouzbékistan. Ce retour des vols s’accompagnera de l’obligation pour les usagers de prendre les précautions nécessaires.

Le décryptage de Novastan

Le français a-t-il encore un avenir en Asie centrale ?

Enseigné depuis plusieurs décennies en Asie centrale, le français pourrait bien n’être qu’un lointain souvenir pour la génération actuelle. Professeurs vieillissants, manuels d’un autre temps ou encore manque de perspectives économiques poussent les parents des jeunes Centrasiatiques à choisir d’autres langues comme l’anglais pour assurer l’avenir de leurs enfants.

La situation est cependant changeante selon les pays d’Asie centrale : en large perte de vitesse au Kazakhstan ou au Kirghizstan, le français connaît des jours heureux au Turkménistan et en Ouzbékistan, où le nombre d’apprenants augmente. Les ambassades et alliances françaises d’Asie centrale ne restent également pas inactives : organisation d’olympiades du français, de cours à distance avec le Covid ou encore formation de professeurs pour assurer une relève. Novastan tente de vous décrypter la position du français dans la région.

………………………………………………

Ces trois paragraphes ne sont que le début de notre décryptage hebdomadaire réservé à nos abonné-e-s, envoyé tous les mercredis matins directement dans leur boîte mail.

Pour le recevoir, vous pouvez nous soutenir à partir de 6 euros par mois. Pour en savoir plus sur notre philosophie, nous vous avons tout expliqué par ici. Déjà abonné-e ? Cet article sera entièrement accessible mercredi 7 avril.

Une question, une demande ? Notre email : redaction[at]novastan.org. 

Nos décryptages précédents :

L’Asie centrale inéluctablement poussée vers l’axe Pékin-Moscou ?

Sadyr Japarov sur la scène internationale : rien de nouveau à l’horizon ?

Le Covid-19, fossoyeur des relations économiques entre la France et l’Asie centrale ?

Notre photo de la semaine

Photo du jour Ouzbékistan Tapchan thé
Des hommes prennent le thé sur un tapchan traditionnel sur la route entre Khiva et Boukhara, en Ouzbékistan.

Des hommes prennent le thé sur un tapchan traditionnel sur la route entre Khiva et Boukhara, en Ouzbékistan. Plus d’infos par ici.

Un nouveau guide de voyage sur le Kirghizstan

Cette annonce est sponsorisée

Kirghizstan Guide Voyage Oun Travela
L’agence de voyages Oun Travela a édité un nouveau guide sur le Kirghizstan.

Qui n’a jamais rêvé de parcourir l’Asie centrale sur les traces des caravaniers de la Route de la soie et des plus grands explorateurs ? Olivia et Victor ont créé OunTravela, une maison d’édition de guides à destination des voyageurs en quête d’aventures. Leurs livres rassemblent tous les outils techniques pour voyager en autonomie, ainsi que des informations pour découvrir, comprendre et explorer l’Asie centrale. 

Conçu comme un road-book, leur dernier livre EXPLORE KIRGHIZISTAN présente une sélection de 24 pistes à travers le pays, à découvrir en van, 4×4, à vélo ou à moto. Chaque piste est une promesse de découvrir des paysages grandioses et de vivre une expérience unique auprès des nomades kirghiz ! 

Plus de détails sur le livre ici

…dans le reste de l’actu

Entre succès et rejet, les féministes kirghizes continuent de se battre. Alors qu’en 2020, les participants à la marche du 8 mars avaient été embarqués par les forces de l’ordre, près de 600 personnes – un record – ont pu manifester en paix à Bichkek cette année. Pour autant, les perspectives des droits des femmes dans le pays ne se sont pas améliorées avec l’arrivée au pouvoir du nationaliste Sadyr Japarov.

Le Turkménistan lance ses propres services de messageries électroniques. Les autorités turkmènes ont annoncé le lancement d’une messagerie instantanée et d’un service mail développés par des entreprises locales. De quoi donner à la population des alternatives aux plateformes occidentales, bloquées dans le pays, tout en facilitant la surveillance massive des internautes.

Suisse vs Goulnara Karimova : l’affaire de blanchiment d’argent rebondit. La fille de l’ancien président ouzbek Islam Karimov est empêtrée dans un scandale de corruption et de blanchiment d’argent en Suisse depuis 2013. En jeu, un total de plus de 660 millions d’euros. 

Le Turkménistan a été le premier fournisseur de gaz de la Chine. Devançant les autres producteurs gaziers de la région de très loin, le Turkménistan a été le premier partenaire énergétique de l’Empire du milieu en janvier dernier, devant la Russie.

Ouzbékistan : nationalisme ethnique ou société de citoyenneté ? Maxime Novitsky, spécialiste des mouvements nationalistes, les distingue du patriotisme. Il explique pourquoi la question de la nationalité revient si souvent en Asie centrale, notamment en Ouzbékistan, et pourquoi il faudrait plutôt parler de citoyenneté.

Pourquoi un jeune musicien de Douchanbé collectionne et restaure des guitares soviétiques. Rouslan Karimov achète des instruments soviétiques venus de tout le Tadjikistan, les répare et leur redonne leur apparence d’origine. Il le fait pour redonner à ces objets de collection leur place dans l’histoire de la musique.

Une ligne entre Tadjikistan et Ouzbékistan bientôt électrifiée. La ligne de chemin de fer reliant Bekabad à Kokand en passant par le Tadjikistan devrait être électrifiée d’ici à la fin de l’année 2021. De quoi faciliter les déplacements entre les deux pays et renforcer une dynamique diplomatique.

Aéroports, musées ou usines : tour d’horizon des lieux en Asie centrale qui portent les noms des présidents. Après la démission du premier président du Kazakhstan, Noursoultan Nazarbaïev, la capitale du pays a été renommée en son honneur. Les toponymes associés aux noms des chefs d’Etat d’Asie centrale deviennent de plus en plus fréquentes tant au niveau local qu’international.

…chez Novastan France

Vous voulez en savoir plus sur notre projet et comment nous voulons faire émerger l’Asie centrale ? Tout est expliqué par ici !

Envie de nous aider ? Novastan recherche des organisateur-trice-s d’évènements, des rédacteur-trice-s et des éditeur-trice-s. Tous les moyens de contribuer à notre projet sont expliqués par ici.

La rédaction

Merci de nous avoir lu jusqu’au bout ! Rendez-vous dès la semaine prochaine pour plus d’informations sur l’Asie centrale. Pour plus d’infos au quotidien, n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram ou Telegram.

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *