Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Une ligne entre Tadjikistan et Ouzbékistan bientôt électrifiée Novastan | Une ligne entre Tadjikistan et Ouzbékistan bientôt électrifiée
Train Ouzbékistan Tadjikistan Electrification Modernisation

Une ligne entre Tadjikistan et Ouzbékistan bientôt électrifiée

La ligne de chemin de fer reliant Bekabad à Kokand en passant par le Tadjikistan devrait être électrifiée d’ici à la fin de l’année 2021. De quoi faciliter les déplacements entre les deux pays et renforcer une dynamique diplomatique.

C’est une des lignes évoquant l’ancienne route de la Soie qui sera bientôt modernisée. Comme le rapporte le média tadjik Asia-Plus le 10 mars dernier, le Tadjikistan et l’Ouzbékistan prévoient d’électrifier la ligne de chemin de fer reliant les villes ouzbèkes de Bekabad, dans le sud-est du pays à Kokand, un peu plus à l’est, en passant par la ville tadjike de Kanibadam. Le trajet de 108 kilomètres est actuellement réalisé à l’aide de locomotives diesel, explique Asia-Plus.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

« Le processus d’accord, qui devrait être signé dans un avenir proche, touche à sa fin » selon les chemins de fer tadjiks cités par Asia-Plus. Les deux pays auraient déjà signé un contrat qui prévoit que l’Ouzbékistan prenne entièrement en charge l’électrification de la ligne lors de son passage dans la région tadjike de Soghd, dans le nord du Tadjikistan, selon une source anonyme rapportée par le média russe Spoutnik.

La société des chemins de fer tadjiks a précisé que des travaux préliminaires sur la mise en place de ce projet ont eu lieu en 2020 avec des spécialistes tadjiks et ouzbeks, selon Asia-Plus.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Dans le détail, l’électrisation de la section ferroviaire est prévue en trois étapes, décrit Asia-Plus. En premier lieu la ligne reliant Tachkent, la capitale ouzbèke, à Bekabad ; puis le tronçon entre Bekabad et Kanibadam ; et pour finir le tracé entre Kanibadam et Kokand. Ces travaux devrait s’achever d’ici à la fin de l’année 2021, selon une source tadjike citée par Spoutnik.

Développer le fret et le tourisme

Cette électrification de la ligne devrait notamment permettre de multiplier les échanges de marchandises entre les deux pays. Selon cette même source tadjike, il est prévu que 32 000 trains pourront traverser la région de Soghd chaque année, une augmentation significative.

Lire aussi sur Novastan : L’Ouzbékistan va réhabiliter une ligne de chemin de fer vers le Tadjikistan

Cette ligne pourra également développer le tourisme entre les deux États, accompagnant ainsi la création de couloirs « verts » pour les bus se déplaçant entre les deux pays, décrits par le média ouzbek UzDaily le 24 mars dernier, ou encore la ligne aérienne reliant Tachkent et Douchanbé, la capitale tadjike, en activité depuis 2017. Les relations entre les deux États ont connu un réchauffement manifeste depuis la visite historique du président ouzbek Chavkat Mirzioïev en mars 2018, qui a notamment conduit à la réhabilitation d’une autre ligne de chemin de fer entre Tadjikistan et Ouzbékistan.

Maeva Lounadi
Rédactrice pour Novastan

Relu par Anne Marvau

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *