Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Entre succès et rejet, les féministes kirghizes continuent de se battre Novastan | Entre succès et rejet, les féministes kirghizes continuent de se battre
Féminisme Bichkek Kirghizstan Droits des femmes

Entre succès et rejet, les féministes kirghizes continuent de se battre

La marche du 8 mars pour les droits des femmes a signé un succès inattendu pour les défenseurs des droits des femmes au Kirghizstan. Alors qu’en 2020, les participants à la marche avaient été embarqués par les forces de l’ordre, près de 600 personnes – un record – ont pu manifester en paix à Bichkek cette année. Pour autant, les perspectives des droits des femmes dans le pays ne se sont pas améliorées avec l’arrivée au pouvoir du nationaliste Sadyr Japarov.

Le 8 mars dernier, environ 600 personnes selon les estimations du média indépendant kirghiz Kloop se sont réunies à Bichkek pour une marche de solidarité à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes. Réunis cette année autour du thème du bonheur des femmes, les participants ont pu défiler sans encombre, et ce contre leurs propres attentes. Trois jours avant la tenue de l’événement, un tribunal avait interdit toute manifestation dans le centre-ville de la capitale jusqu’au 22 avril, comme l'avait relayé le média kirghiz Kaktus, une décision justifiée confusément par le risque de désordre et d’embouteillages et la situation épidémique. Pendant ce temps-là, plus de . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement à notre newsletter résumant nos articles, envoyée tous les lundis.

Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

 

Partager avec