Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

[Newsletter] L'eau, facteur déclencheur du conflit entre Tadjikistan et Kirghizstan Novastan | [Newsletter] L’eau, facteur déclencheur du conflit entre Tadjikistan et Kirghizstan
Tadjikistan Kirghizstan Conflit Frontière

[Newsletter] L’eau, facteur déclencheur du conflit entre Tadjikistan et Kirghizstan

Mots-clefs

Vous trouverez ci-dessous une reproduction de notre newsletter hebdomadaire du 17 mai 2021, envoyée gratuitement tous les lundis. Si vous souhaitez la recevoir directement dans votre boîte mail, inscrivez-vous ici. En attendant, bonne lecture !

Novastan est le seul média européen (en français, en allemand et en anglais) spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

Cette newsletter est dédiée à l’Asie centrale. Chaque semaine, nous vous résumons les différentes actualités de la région, tout en vous proposant les articles écrits par la rédaction. Une question, une remarque, une envie ? Envoyez-nous un mail à novastan.france@novastan.org

Les 3 infos à ne pas manquer

Les raisons du conflit entre Tadjikistan et Kirghizstan remonte à plusieurs décennies. Avec plus de 50 morts et des dizaines de milliers de déplacés, le conflit frontalier entre Tadjikistan et Kirghizstan a atteint une intensité rare. Dans une interview avec Novastan, le politologue tadjik Parviz Moullojonov décrit une situation sans solution depuis plus de 20 ans.

Jean-Yves Le Drian a téléphoné à son homologue ouzbek. Les deux ministres ont échangé le 3 mai dernier sur l’avenir de la coopération franco-ouzbèke, les perspectives possibles et les obstacles présents. Le dernier contact officiel entre le chef de la diplomatie française et l’Ouzbékistan remontait à juillet 2018.

La Hongrie à l’offensive en Asie centrale. Les chiffres des exportations avec l’Asie centrale témoignent du renforcement de la coopération commerciale du pays européen avec la région, notamment dans le secteur pharmaceutique.

Le décryptage de Novastan

L’Asie centrale peut-elle profiter de la compétition entre la Chine et les Etats-Unis ?

Alors que la Chine vient de terminer sa seconde rencontre avec les cinq ministres des Affaires étrangères d’Asie centrale, les tensions entre les Etats-Unis et Pékin ne cessent de croître, notamment autour de la région ouïghoure du Xinjiang, mais également pour une compétition dans les cinq pays centrasiatique et en Afghanistan. D’un côté, les Etats-Unis ont confirmé leur retrait militaire de Kaboul, faisant suite aux mandats d’Obama et de Trump qui ont signé un désintéressement graduel de la région suite à l’implication de l’administration Bush autour de l’Afghanistan. De l’autre, la Chine ne fait que s’y impliquer de plus en plus, notamment à travers ses Nouvelles routes de la Soie. Cependant, les Etats-Unis envisageraient d’essayer d’avoir une base militaire en Asie centrale pour remplacer ses bases afghanes, démontrant ainsi un intérêt ravivé pour la région de Washington.

Dans cette situation géopolitique de compétition accrue entre Beijing et Washington, les pays d’Asie centrale pourraient-ils en profiter pour se développer plus en avant ? Ou au contraire, est-ce une recette pour plus de déstabilisation ? 


………………………………………………

Ces deux paragraphes ne sont que le début de notre décryptage hebdomadaire réservé à nos abonné-e-s, envoyé tous les mercredis matins directement dans leur boîte mail.

Pour le recevoir, vous pouvez nous soutenir à partir de 6 euros par mois. Pour en savoir plus sur notre philosophie, nous vous avons tout expliqué par ici. Déjà abonné-e ? Cet article sera entièrement accessible mercredi 19 mai.

Une question, une demande ? Notre email : redaction[at]novastan.org.

Nos décryptages précédents :

La présidentielle ouzbèke sera-t-elle vraiment libre ?

L’Iran a-t-il les moyens de ses ambitions en Asie centrale ?

Le français a-t-il encore un avenir en Asie centrale ? (en accès libre)

Notre photo de la semaine

Irina Unruh coucher de soleil vélo Karakol Kirghizstan
Un tour à vélo sous le coucher de soleil de Karakol au Kirghizstan.

Un tour à vélo sous le coucher de soleil de Karakol au Kirghizstan. Plus d’infos par ici.

Novastan est le seul média européen spécialisé sur l’Asie centrale en français depuis 2011, en allemand (2013) et en anglais (2021). Nous sommes entièrement indépendants et associatifs. Pour accompagner notre professionnalisation, vous pouvez vous abonner à partir de 6 euros par mois ou 55 euros par an, ou faire un don défiscalisé à 66%. Merci pour votre soutien ! 

Pour toute question, envoyez-nous un email à redaction[at]novastan.org
.

…dans le reste de l’actu

Entretiens bilatéraux et parade de la Victoire : le président tadjik en visite à Moscou. Emomali Rahmon s’est rendu à Moscou à l’occasion du “Jour de la Victoire”, le 9 mai dernier. À l’approche des célébrations, le chef d’État tadjik s’est entretenu avec Vladimir Poutine des questions de politique économique et de sécurité, notamment de la situation à la frontière avec le Kirghizstan.

Il y a 30 ans, les Kirghiz votaient pour l’URSS. Le 17 mars 1991 avait lieu le seul référendum de toute l’histoire de l’Union soviétique. La question qu’il posait : conserver ou non l’URSS en tant que nouvelle fédération de républiques souveraines et égales entre elles.

La pollution de l’air à Douchanbé s’aggrave. Alors que le monde lutte contre le Covid-19 et ses conséquences, l’Asie centrale fait aussi face à un meurtrier silencieux, un ennemi dangereux crée par l’homme : l’air pollué.

Comment les vendeurs de journaux gagnent leur vie en Ouzbékistan. A Tachkent, les vendeurs de journaux sont de moins en moins nombreux. Une journaliste de Gazeta.uz est allée à leur rencontre pour en discuter et faire un reportage photo.

Quel est le secret de la comédie « Kelinposho » ? Le film humoristique tadjik, sorti le 31 décembre 2020, a rencontré un fort succès. Les producteurs et les acteurs commentent sur le retentissement de la comédie et les thèmes qu’elle aborde.

Mourad Sadykov, figure de l’ethno-jazz turkmène. Chanteur, musicien et poète, Mourad Sadykov est resté dans les mémoires au Turkménistan comme l’un des artistes les plus connus de l’ère soviétique. Avec la création du groupe Gounech, l’ethno-jazz turkmène est né.

Comment vivent ceux qui ont quitté l’Ouzbékistan. De plus en plus d’Ouzbeks décident de quitter leur pays pour accéder à une vie offrant plus d’opportunités personnelles et professionnelles. Pourquoi quittent-ils leur pays natal et à quelle réalité doivent-ils s’attendre dans leur pays d’accueil ?

« Nous ne travaillons pas, nous menons une guerre quotidienne ». Entretien avec Olga Toutoubalina, rédactrice en chef du principal groupe de médias du Tadjikistan, Asia-Plus. Elle parle de sa vie privée, du harcèlement et de la liberté de la presse, dont il ne faut encore rien attendre.

Où va le Kirghizstan et son nouveau président ? Peu après son élection, des chercheurs s’interrogent sur le programme de Sadyr Japarov et sa base électorale.

Obchoron, un village tadjik sans eau ni électricité depuis 10 ans. Près de Khoudjand au Tadjikistan, des terres ont été distribuées aux habitants. Mais aucune infrastructure n’a été construite pour leur permettre de vivre correctement et ils n’ont ni eau ni électricité.

Des villes liées à l’extraction de l’or au Kazakhstan, pour le meilleur et pour le pire. A Aksou, les habitants se sont unis contre la construction d’une usine liée à l’extraction de l’or. Les conséquences de l’implantation de cette nouvelle entreprise seraient désastreuses pour l’environnement et la santé des riverains, mais les pouvoirs publics n’écoutent pas les principaux intéressés.

Comment l’assèchement de l’Oural change la vie des riverains. L’Oural, la troisième plus longue rivière d’Europe, a perdu de sa profondeur ces dix dernières années. Les journalistes Loukpan Akhmediarov et Raoul Ouporov sont allés à la rencontre de ceux qui vivent le long du fleuve et dépendent de lui.

…chez Novastan France

Vous voulez en savoir plus sur notre projet et comment nous voulons faire émerger l’Asie centrale ? Tout est expliqué par ici !

Envie de nous aider ? Novastan recherche des organisateur-trice-s d’évènements, des rédacteur-trice-s et des éditeur-trice-s. Tous les moyens de contribuer à notre projet sont expliqués par ici.

La rédaction

Merci de nous avoir lu jusqu’au bout ! Rendez-vous dès la semaine prochaine pour plus d’informations sur l’Asie centrale. Pour plus d’infos au quotidien, n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram ou Telegram.

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *