Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

[Newsletter] Le Kazakhstan teste un code couleur pour ses citoyens Novastan | [Newsletter] Le Kazakhstan teste un code couleur pour ses citoyens
Ashlyq QR Code coronavirus Couleur

[Newsletter] Le Kazakhstan teste un code couleur pour ses citoyens

Mots-clefs

Vous trouverez ci-dessous une reproduction de notre newsletter hebdomadaire du 22 février 2021, envoyée gratuitement tous les lundis. Si vous souhaitez la recevoir directement dans votre boîte mail, inscrivez-vous ici. En attendant, bonne lecture !

Novastan est le seul média européen (en français, en allemand et en anglais) spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

Cette newsletter est dédiée à l’Asie centrale. Chaque semaine, nous vous résumons les différentes actualités de la région, tout en vous proposant les articles écrits par la rédaction. Une question, une remarque, une envie ? Envoyez-nous un mail à novastan.france@novastan.org

Les 3 infos à ne pas manquer

Pour faciliter la réouverture des commerces, le Kazakhstan teste une application vérifiant le statut immunitaire des citoyens. Le Kazakhstan a lancé Ashyq, une application pour permettre aux citoyens d’accéder aux commerces en fonction de quatre couleurs. L’application est actuellement en phase de test.

L’Ouzbékistan veut relancer son tourisme intérieur et extérieur. Le gouvernement ouzbek a annoncé un plan d’actions pour développer son tourisme. Diverses mesures seront applicables dès la fin février 2021. L’Ouzbékistan souhaite ainsi développer son marché du tourisme, malgré la pandémie de coronavirus.


Joura Abaïev, le dernier juif de Khoudjand, est décédé à 93 ans. Cette disparition qui marque la fin de la vie autrefois dynamique et riche de cette communauté, à l’origine liée à celle de Boukhara, en Ouzbékistan.

Le décryptage de Novastan

Alicher Ousmanov, l’oligarque russe au cœur de la gouvernance ouzbèke, enfin rémunéré de ses services au président ?

L’entreprise russe du milliardaire d’origine ouzbèke Alicher Ousmanov vient d’obtenir le contrôle d’un des principaux opérateurs télécom d’Ouzbékistan, et ce sans aucun appel d’offres compétitif. L’oligarque russe est depuis l’arrivée au pouvoir du président Chavkat Mirzioïev un soutien financier et politique majeur, prêtant son avion pour le président ouzbek, donnant des millions de dollars pour réaliser les projets du nouveau président ou pour atténuer les catastrophes arrivant dans le pays. 

Le philanthropisme d’Alicher Ousmanov envers l’Ouzbékistan serait-il en train de payer ? Novastan décrypte la présence de l’oligarque proche du Kremlin dans son pays natal.

………………………………………………

Ces trois paragraphes ne sont que le début de notre décryptage hebdomadaire réservé à nos abonné-e-s, envoyé tous les mercredis matins directement dans leur boîte mail.

Pour le recevoir, vous pouvez nous soutenir à partir de 6 euros par mois. Pour en savoir plus sur notre philosophie, nous vous avons tout expliqué par ici. Déjà abonné-e ? Cet article sera entièrement accessible mercredi 24 février.

Une question, une demande ? Notre email : redaction[at]novastan.org. 

Nos décryptages précédents :

L’Ouzbékistan parviendra-t-il à lever le boycott sur son coton ?

Diplomatie des vaccins en Asie centrale : Chine contre Russie ?

Le Covid-19 est-il vraiment en recul en Asie centrale ?

Notre photo de la semaine

“Sur la route avec Maksat” est un projet en cours de Irina Unruh. Durant ses trois derniers séjours au Kirghizstan, elle a passé de nombreuses heures en voiture à travers le pays et toujours avec son chauffeur, Maksat.

Durant ses trois derniers séjours au Kirghizstan, la photographe allemande Irina Unruh a passé de nombreuses heures en voiture à travers le pays et toujours avec son chauffeur, Maksat. Plus d’infos par ici.

…dans le reste de l’actu

L’Ouzbékistan veut investir massivement dans son infrastructure numérique. Les autorités ouzbèkes sont prêtes à investir 2,5 milliards de dollars d’ici 2023 pour développer leur infrastructure numérique, dont les faiblesses ont été révélées par le coronavirus.

Comment les habitants de Baïkonour ont affronté le coronavirus. Située au Kazakhstan, la ville est louée par la Russie pour ses activités de recherche spatiale. Durant l’été 2020, elle n’a pas été épargnée par la pandémie de Covid-19, malgré le déni initial des autorités sur la propagation du virus dans cette ville fermée.

Ce qui bloque l’essor du tourisme rural au Tadjikistan. Les conditions d’accueil des touristes, correctes dans la capitale Douchanbé ou à Khodjent, deviennent très rudimentaires dès que les visiteurs s’éloignent en milieu rural. Des améliorations, nécessaires, apporteraient également aux habitants un bien-être de vie qui leur manque souvent cruellement.

Quand l’État kazakh promeut une vision obéissante de la femme. Au Kazakhstan, les autorités promeuvent officiellement l’égalité des sexes mais soutiennent aussi financièrement des dizaines de projets qui prônent l’obéissance des femmes. Une brochure intitulée « Le mariage, une affaire délicate ! Choisir un compagnon de vie » est l’un des exemples de projets faisant polémique.

L’énergie électrique du Tadjikistan passera-t-elle bientôt entre les mains du privé ? Dans le cadre de la réforme du secteur électrique, le gouvernement tadjik prévoit de faire appel au secteur privé, et notamment à des multinationales, alors que le principal acteur énergétique du pays est en mauvaise posture financière.

Comment Léonid Brejnev a apporté un million de roubles pour le barrage de Nourek, au Tadjikistan. Le barrage, construit entre 1961 et 1980, est le plus important d’Asie centrale et l’un des plus hauts du monde, avec 300 mètres de hauteur. La visite du chantier par le leader soviétique de l’époque, Léonid Brejnev, a marqué un tournant pour la ville éponyme.

La famine des années 1930 mise en lumière au Kazakhstan. Entre 1930 et 1933, la famine a pris la vie d’un quart de la population de la République soviétique socialiste autonome kazakhe. Un ouvrage réalisé par Sarah Cameron après des longues années de recherche sur cette partie peu connue de l’histoire kazakhe a été traduit au Kazakhstan.

L’impossible repos des Kazakhs de Chine. Comme des milliers de Chinois d’ethnie kazakhe avant lui, Askar Azatbek a quitté la Chine en 2016 et s’est installé au Kazakhstan, où il a obtenu la citoyenneté. En décembre 2017, il est arrêté à la frontière chinoise puis condamné à 20 ans de prison en Chine pour « fraude et espionnage ». 

Un documentaire s’interroge sur les prénoms féminins pour faire naître un garçon au Kazakhstan. Des femmes portent des prénoms avec le préfixe “oul”, qui veut dire “garçon” en kazakh. Il porte une signification : le souhait que le prochain enfant à voir le jour soit un homme.

Habitat et urbanisme en Asie centrale : les cas de Tachkent et Bichkek. Afin de discuter des différents aspects de l’habitat et de l’urbanisme en Asie centrale, une trentaine de participant-e-s se sont réuni-e-s en ligne le 20 novembre 2020 pour l’événement “l’avenir du passé – habitat et urbanisme en Asie centrale : Tachkent et Bichkek”.

…chez Novastan France

Nous avons parlé de musique populaire en Asie centrale. Le 27 janvier dernier, Novastan a organisé une conférence en ligne en réunissant quatre experts sur le sujet. Vous pouvez voir cet évènement en replay par ici et vous inscrire pour recevoir des informations sur nos prochains évènements par là

Vous voulez en savoir plus sur notre projet et comment nous voulons faire émerger l’Asie centrale ? Tout est expliqué par ici !

Envie de nous aider ? Novastan recherche des organisateur-trice-s d’évènements, des rédacteur-trice-s, des éditeur-trice-s ainsi qu’un-e community manager. Tous les moyens de contribuer à notre projet sont expliqués par ici.

La rédaction

Merci de nous avoir lu jusqu’au bout ! Rendez-vous dès la semaine prochaine pour plus d’informations sur l’Asie centrale. Pour plus d’infos au quotidien, n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram ou Telegram.

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *