Turkménistan coronavirus OMS air toxique

[Newsletter] Selon l’OMS, il n’y a pas de coronavirus au Turkménistan

Mots-clefs

Vous trouverez ci-dessous une reproduction de notre newsletter hebdomadaire du 20 juillet 2020, envoyée gratuitement tous les lundis. Si vous souhaitez la recevoir directement dans votre boîte mail, inscrivez-vous ici. En attendant, bonne lecture !

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois (défiscalisé à 66 %), ou en devenant membre actif par ici.

Cette newsletter est dédiée à l’Asie centrale. Chaque semaine, nous vous résumons les différentes actualités de la région, tout en vous proposant les articles écrits par la rédaction. Une question, une remarque, une envie ? Envoyez-nous un mail à novastan.france@novastan.org

Les 3 infos à ne pas manquer

Après avoir passé plus d’une semaine au Turkménistan, l’OMS n’a pas détecté de coronavirus. Avec un conseil malgré tout : se comporter « comme si le Covid-19 était en train de circuler ». De quoi ménager la chèvre et le chou, alors qu’une vague de « pneumonie » secoue le pays et que le gouvernement pointe du doigt les masses d’air venues de l’étranger, accusées de transporter un mystérieux mal.

« Pneumonie kazakhe » ou l’étrange faux pas diplomatique de la Chine. La publication, sur le site de l’ambassade de Chine au Kazakhstan, d’un communiqué informant les ressortissants chinois d’une recrudescence de « pneumonies inconnues » plus mortelles que le Covid-19 dans trois régions du pays, a brièvement jeté un froid entre les deux partenaires. Depuis, ils s’attachent à arrondir les angles.

La plus vieille ville d’Asie centrale va fêter ses 5 500 ans. Située dans le nord-ouest du Tadjikistan, Sarazm a fait l’objet de travaux de recherche et d’excavation depuis 1976. Aujourd’hui, de nombreux archéologues du monde entier s’intéressent à ce site, déclaré en 2001 patrimoine historique et archéologique et considéré comme le berceau de l’urbanisme au Tadjikistan, et, plus largement, en Asie centrale.

Le décryptage de Novastan

Notre décryptage hebdomadaire prend des vacances jusqu’au 16 août prochain. D’ici là, vous pouvez découvrir nos derniers articles ci-dessous :

Les pneumonies, moyens utiles pour atténuer officiellement l’épidémie de Covid-19?

Tachkent devient l’allié principal des États-Unis en Afghanistan

Avec la baisse des envois de fonds depuis l’étranger, une crise économique majeure attend l’Asie centrale 

Notre photo de la semaine

Tadjikistan Douchanbé Chorbogh montagnes

En se promenant depuis le village de Chorbogh, au Tadjikistan, la vue s’ouvre sur le vaste paysage montagneux. Plus d’infos par ici.

Dans le reste de l’actu

Face au coronavirus, la Banque asiatique de développement prête plus d’un milliard d’euros aux pays d’Asie centrale. Depuis mai dernier, la Banque asiatique de développement a annoncé des prêts et des subventions pour les pays centrasiatiques, durement touchés par les impacts du coronavirus. Quatre des cinq pays de la région en ont bénéficié.

Des eaux souterraines polluées par le pétrole dans la région de Ferghana, en Ouzbékistan. Les fuites de pétrole d’une raffinerie polluent les eaux souterraines depuis des années. Une situation désastreuse pour l’environnement et les habitants de la région. Le journaliste ouzbek Nikita Makarenko s’est saisi du problème et interpelle la direction de l’usine.

Quand l’opium était au cœur de l’Asie centrale. Il y a cent ans, le commerce de l’opium faisait rage entre Russes, Kazakhs, Kirghiz, Dounganes et Ouïghours. Une activité que l’Empire russe a tenté de contrôler sans succès et qui a mené à d’incessantes querelles, conflits et déplacements de populations. 

Djamilia – la « plus belle histoire d’amour du monde », portée à l’écran. Djamilia, écrit par Tchinguiz Aïtmatov, est sans doute l’œuvre la plus célèbre de la littérature d’Asie centrale. Le livre original ainsi que son adaptation au cinéma sont une fenêtre ouverte sur la culture kirghize. 

Les autorités américaines rendent public l’acte d’accusation contre le hacker kazakh Fxmsp. Le document met en lumière la coopération entre les services américain, britannique et kazakh pour la traque du hacker responsable de la compromission de plusieurs centaines d’entités à travers le monde.

Au Kazakhstan, « notre nationalisme local est vide de sens et impitoyable ». « Appel du sang », double standards et responsabilité collective : dans une tribune publiée par le média kazakh Central Asia Monitor, l’éditorialiste Jenis Baykhoja dénonce les dérives du nationalisme kazakh contemporain. Dernière victime en date : les Dounganes, dans le sud du Kazakhstan.

…chez Novastan France

Novastan lance son projet de refonte de son site Web. Au programme : un site plus rapide, plus clair, plus sécurisé. Pour y parvenir, nous avons besoin de votre soutien ! Les détails du projet se trouvent par ici.

Novastan officiellement reconnu comme média en France. Durant sa séance de mars 2020, la Commission paritaire des publications et agences de presse (CPPAP) a reconnu Novastan France comme un service de presse en ligne, au titre de l’information politique et générale. Une nouvelle étape pour notre projet !

Envie de nous aider ? Novastan recherche des traducteurs, des rédacteurs et des éditeurs. Tous les moyens de contribuer à notre projet côté rédaction sont expliqués par ici. Si vous souhaitez nous aider sur le côté associatif, nous essayons d’organiser des évènements, festifs ou non. Les détails par ici.

Novastan est le seul média franco-allemand sur l’Asie centrale. Pour soutenir notre indépendance, devenez membre de la communauté Novastan ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois. Cela permet à Novastan de se professionnaliser tout en renforçant une communauté autour de l’Asie centrale en France et en Europe. Tous les détails se trouvent ici.

La rédaction

Merci de nous avoir lu jusqu’au bout ! Rendez-vous dès la semaine prochaine pour plus d’informations sur l’Asie centrale. Pour plus d’infos au quotidien, n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram ou Telegram.

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *