Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

[Newsletter] Les terres agricoles au Kazakhstan s'éloignent pour les étrangers Novastan | [Newsletter] Les terres agricoles au Kazakhstan s’éloignent pour les étrangers
Location Vente Terres agricoles Kazakhstan Interdiction

[Newsletter] Les terres agricoles au Kazakhstan s’éloignent pour les étrangers

Mots-clefs

Vous trouverez ci-dessous une reproduction de notre newsletter hebdomadaire du 24 mai 2021, envoyée gratuitement tous les lundis. Si vous souhaitez la recevoir directement dans votre boîte mail, inscrivez-vous ici. En attendant, bonne lecture !

Novastan est le seul média européen (en français, en allemand et en anglais) spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

Cette newsletter est dédiée à l’Asie centrale. Chaque semaine, nous vous résumons les différentes actualités de la région, tout en vous proposant les articles écrits par la rédaction. Une question, une remarque, une envie ? Envoyez-nous un mail à novastan.france@novastan.org

Les 3 infos à ne pas manquer

Les terres agricoles au Kazakhstan ne peuvent plus être louées ou achetées par des étrangers. Le président kazakh Kassym-Jomart Tokaïev a officiellement signé le décret d’application d’une loi, qui entérine un débat datant de 2016 empreint de sinophobie.

La centrale solaire de Total Eren en Ouzbékistan entièrement financée. Le 10 mai dernier, le projet de construction par l’entreprise française d’une centrale solaire de grande envergure a reçu une aide financière de plus de 85 millions d’euros de trois organismes internationaux, dont la Banque européenne d’investissement. 

Des produits kazakhs exposés à Paris. Une exposition de produits kazakhs s’est tenue le 6 mai dernier à Paris. Plusieurs entreprises françaises y ont pris part et ont témoigné leur intérêt pour les diverses denrées du Kazakhstan.

Le décryptage de Novastan

L’ONU a-t-elle définitivement entériné la disparition de la mer d’Aral ?

Le 19 mai dernier, l’Ouzbékistan a fait adopter une résolution durant l’Assemblée générale des Nations unies à propos de la mer d’Aral. Selon le texte, la zone entourant ce qui reste de la mer deviendra une “zone d’innovations et de technologies environnementales”. En parallèle, les Etats frontaliers de la mer ne mentionnent plus leurs efforts de la sauver. 

Symbole de l’irrigation à outrance, la mer d’Aral est-elle donc définitivement perdue ? Novastan tente de faire le point.

………………………………………………

Ces deux paragraphes ne sont que le début de notre décryptage hebdomadaire réservé à nos abonné-e-s, envoyé tous les mercredis matins directement dans leur boîte mail.

Pour le recevoir, vous pouvez nous soutenir à partir de 6 euros par mois. Pour en savoir plus sur notre philosophie, nous vous avons tout expliqué par ici. Déjà abonné-e ? Cet article sera entièrement accessible mercredi 26 mai.

Une question, une demande ? Notre email : redaction[at]novastan.org.

Nos décryptages précédents :

L’Asie centrale peut-elle profiter de la compétition entre la Chine et les Etats-Unis ?

La présidentielle ouzbèke sera-t-elle vraiment libre ?

L’Iran a-t-il les moyens de ses ambitions en Asie centrale ?

Notre photo de la semaine

Kirghizstan
Au Kirghizstan, sur le chemin de l’école à la maison.

Au Kirghizstan, sur le chemin de l’école à la maison. Plus d’infos par ici.

Novastan est le seul média européen spécialisé sur l’Asie centrale en français depuis 2011, en allemand (2013) et en anglais (2021). Nous sommes entièrement indépendants et associatifs. Pour accompagner notre professionnalisation, vous pouvez vous abonner à partir de 6 euros par mois ou 55 euros par an, ou faire un don défiscalisé à 66%. Merci pour votre soutien ! 

Pour toute question, envoyez-nous un email à redaction[at]novastan.org
.

…dans le reste de l’actu

Les relations entre le Tadjikistan et le Kirghizstan peuvent-elles s’améliorer ? Au cours d’un webinaire, plusieurs spécialistes français sont revenus sur les récents affrontements entre le Tadjikistan et le Kirghizstan. Différentes conjectures ont été émises sur les formes que pouvaient prendre les relations entre les deux États, alors qu’en parallèle les négociations se poursuivent. Novastan a suivi l’évènement.

Domestication du cheval, agropastoralisme et extinction de masse : résumé de recherches en Asie centrale. Dans notre résumé mensuel de la recherche produite en Asie centrale, vous pourrez en apprendre davantage sur les chevaux, les moutons ou encore le Covid-19. 

Filmer les phoques de la mer Caspienne : rencontre avec Asel Baïmoukanova. Caméraman et spécialiste de l’environnement, cette jeune Kazakhe doit rester immobile pendant des heures sur les rives, soigner les rhumes avec de la vodka et du poivre, survivre à une tempête dans un canot et filmer le seul mammifère marin du Kazakhstan.

La Tour Choukhov de Boukhara, prélude à l’investissement étranger en Ouzbékistan ? La tour est tombée en désuétude jusqu’à ce qu’elle soit rénovée en 2018 par un couple d’investisseurs français. A la suite de cette réussite, le gouvernement ouzbek souhaite désormais massifier l’investissement étranger dans le tourisme et la rénovation de patrimoine.

Comment une femme du Tadjikistan survit-elle après avoir été esclave en Arabie saoudite ? Nourbibi Manssourova, mère de 24 enfants dont 15 ayant survécu, a été piégée par une entreprise lui promettant du travail et a été envoyée en Arabie saoudite pour y travailler et a été piégée en tant qu’esclave pendant 14 mois. Elle raconte son calvaire.

Le Turkménistan se prépare à une sècheresse plus grave que celle de 2018. Cette pénurie risque par ailleurs d’affecter les pays voisins, l’Ouzbékistan, le Kirghizstan et le Tadjikistan, en raison de la dépendance de l’ensemble de la région des volumes d’eau dans ses fleuves principaux, l’Amou-Daria et le Syr-Daria. 

Quand seul un chat comprend tes poèmes : rencontre avec le poète ouzbek Davron Radjab. Interviewé par Fergana News, l’auteur qui s’intègre dans la tradition poétique ouzbèke parle notamment de la vision soufie de l’amitié, de son chat et du kourach, la lutte traditionnelle ouzbèke.

Entretien avec Tigran Mkrtytchev, le nouveau directeur du musée Igor Savitsky. Tigran Mkrtytchev parle de Tachkent dans les années 1970, des rumeurs qui ont couru sur la vente des collections du musée et des perspectives de développement de celui-ci.

À l’intérieur de l’hôtel Otrar d’Almaty. Association d’une qualité architecturale étudiée et de résistance aux épreuves liées aux transitions historiques soviétiques et russes, l’hôtel Otrar expose quelques richesses à découvrir.

L’air que l’on respire au Kazakhstan. La qualité de l’air dans la ville d’Almaty au sud du Kazakhstan se dégrade d’année en année. La situation géographique au pied des montagnes, mais aussi la présence de centrales thermiques à proximité font de cette ville l’une des plus polluées du pays.

Besoins en eau : la rivière Talas et ses habitants. Talas est une rivière frontalière qui prend sa source dans les montagnes du Kirghizstan pour finir sa route dans les déserts du Kazakhstan. La baisse du niveau d’eau dû au réchauffement progressif de la température est source d’inquiétudes pour les habitants.

A Bichkek, des activistes veulent redonner vie au planétarium. Au centre de la capitale kirghize, un planétarium vide est devenu le lieu d’expression de contestataires issues de la société civile revendiquant le droit à la culture, à la science et au vivre ensemble. 

Quand un champion du monde de ski français découvre le Kirghizstan. Aurélien Ducroz, double champion du monde de ski freeride parti à la découverte des massifs kirghiz, en revient bluffé et impatient de pouvoir y retourner.

…chez Novastan France

Vous voulez en savoir plus sur notre projet et comment nous voulons faire émerger l’Asie centrale ? Tout est expliqué par ici !

Envie de nous aider ? Novastan recherche des organisateur-trice-s d’évènements, des rédacteur-trice-s et des éditeur-trice-s. Tous les moyens de contribuer à notre projet sont expliqués par ici.

La rédaction

Merci de nous avoir lu jusqu’au bout ! Rendez-vous dès la semaine prochaine pour plus d’informations sur l’Asie centrale. Pour plus d’infos au quotidien, n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram ou Telegram.

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *