Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

À l'intérieur de l’hôtel Otrar Novastan | À l’intérieur de l’hôtel Otrar
hôtel Otrar Almaty Kazakhstan Tourisme

À l’intérieur de l’hôtel Otrar

Association d’une architecture étudiée et d’une résistance aux épreuves liées aux transitions historiques soviétiques et russes, l’hôtel Otrar expose ses richesses à découvrir. Au cœur d’Almaty, cet hôtel possède des décors caractéristiques des constructions touristiques de l’ancienne capitale du Kazakhstan.

Novastan reprend et traduit ici un article publié le 9 avril 2021 par le média kazakh Vlast.kz.

Présentation de l’hôtel Otrar

L’hôtel Otrar a été inauguré en 1981 et a été rénové en conservant sa façade, des années 1990 jusqu’au début des années 2000. C’est un fait important car le bâtiment d’Almaty fait partie de la liste des monuments classés représentatifs de l’architecture locale.

hôtel Otrar Almaty Kazakhstan Tourisme
Brochure d’époque montrant l’hôtel Otrar (illustration).

En dépit des changements, de nombreux intérieurs originaux du début des années 1980 ont été conservés. Ces derniers font maintenant l’objet de recherches de la part de spécialistes du modernisme et du design soviétique.

hôtel Otrar Almaty Kazakhstan Tourisme
Brochure d’époque montrant l’hôtel Otrar (illustration).
L’hôtel Otrar à ses débuts

À l’époque, l’hôtel Otrar était considéré comme un hôtel haut de gamme.

Novastan est le seul média européen (en français, en allemand et en anglais) spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

Il a été construit à la demande de la direction générale du développement du tourisme auprès du conseil des ministres de la République Socialiste Soviétique Kazakhe.

hôtel Otrar Almaty Kazakhstan Tourisme
Brochure d’époque montrant l’hôtel Otrar (illustration).

La demande du projet de conception fut émise en 1970. L’architecte Madeniet Kabilbaev est l’auteur du projet. Il était prévu que le bâtiment comporte 14 étages, mais le budget fut par la suite réduit en raison des Jeux olympiques de 1980 de Moscou. Par conséquent, c’est un bâtiment de quatre étages qui s’élève aujourd’hui, au lieu des quatorze initialement prévus.

Lire aussi sur Novastan : Architecture des superlatifs.

Cependant, selon les souvenirs de l’architecte, dans le projet initial de l’Otrar, il n’y avait pas d’encorbellement devant le bâtiment.

La photo d’époque montre que l’encorbellement n’est pas encore vitré.

L’idée vint du Président de la République kazakhe, Dinmoukhammed Kounaïev, qui avait vu une structure d’accueil similaire dans le magazine Vietnam. Il suggéra également de vendre de la glace d’un côté du bâtiment, et de la bière de l’autre.

Les balcons reflètent le style national. Le bâtiment est constitué de pierres coquillères.

L’encorbellement et les constructions extérieures furent construites, mais sans pour autant remplir leurs fonctions initialement prévues : en effet, demeurées vides jusqu’à l’effondrement de l’Union Soviétique, elles furent par la suite vitrées, puis louées à des fins commerciales.

Vue arrière du bâtiment (illustration).
L’Otrar, au sein du réseau Intouriste

Derrière l’hôtel se trouve un panneau qui indique le parc de stationnement de l’hôtel Intouriste. De fait, l’Otrar faisait partie d’un immense réseau d’hôtels présents dans l’ensemble des États de l’Union Soviétique nommé Intouriste, dont le siège était situé à Moscou.

C’est ainsi que se présentait le logo de l’hôtel en anglais. Ces autocollants de la période soviétique ont été miraculeusement conservés dans la buanderie.

Ce réseau fut créé en 1929 et, comme son nom l’indique, accueillait des invités d’autres pays. Par conséquent, l’Otrar était meublé de façon standardisée, selon les directives du siège : vaisselle, literie, vêtements pour le personnel, etc.

Une des entrées de l’hôtel.

À l’époque soviétique, il y avait trois tarifs pour les clients : étranger – notamment pour les scientifiques —, pour les touristes et pour les personnes en voyages d’affaires.

À cette époque, dans l’hôtel haut de gamme Otrar, exerçaient des vendeurs à la sauvette, des femmes de petite vertu, ainsi que des gens spécialisés dans le change de devises, qui était alors une activité illégale.

Il y avait autrefois des colonnes de marbre dans le hall, enlevées en 2003.

Le hall d’accueil.

En revanche, les panneaux de céramique qui représentent les principaux monuments d’Alma-Ata — ancienne appellation d’Almaty — ont été conservés.

Les panneaux de céramique.

L’architecte Arystan Kainarbayev, qui avait réalisé avec Vladimir Katsev la patinoire Medeu et le cirque national d’Almaty, a réalisé les intérieurs.

Les panneaux de céramique vus de près.

Ce panneau est situé dans le hall de l’hôtel, où il est aussi possible de contempler des œuvres emblématiques du Kazakhstan.

La réception était autrefois surmontée d’une boiserie.

Un restaurant en forme de grande yourte jouxte le bâtiment de l’hôtel. Voici son apparence extérieure.

Le restaurant vu de l’extérieur.
L’intérieur de l’Otrar

Ce sont pour la plupart des intérieurs nouveaux réalisés dans les années 2000. Tous les murs sont décorés de tapis.

Vue intérieure.

À l’époque, des musiciens se produisaient sur une petite scène.

Le restaurant.

À côté, se trouve une petite salle dont les intérieurs datent du début de la construction, en 1981. Les tapisseries originales ont été conservées, puis restaurées.

La salle avec ses tapisseries.

Il y avait autrefois une entrée séparée pour les clients du restaurant, depuis la rue. Un dressing, un escalier, des motifs muraux originaux et des lustres uniques ont été conservés.

L’entrée séparée.

Dans la cuisine du restaurant, d’anciens équipements ont été conservés, ainsi qu’une vieille horloge.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Il semble que tout cela puisse fonctionner correctement pendant encore 40 ans.

La cuisine.

Des restaurations importantes ont été effectuées dans la salle de réception en 1996 et 2003 : le parquet a été remplacé par un tapis dans les chambres, qui ont été rénovées. Le résultat est visible sur cette photo.

La salle de réception.

De nombreuses choses ont été conservées, comme l’escalier en marbre dans le hall.

Actuellement, l’Otrar est un hôtel quatre étoiles qui demeure en grande partie vide en raison de la pandémie qui sévit depuis plus d’un an.

Svetlana Romachkina
Journaliste pour Vlast

Traduit du russe par Anastasia Ture Caballero

Édité par Douglas de Almeida 

Relu par Emma Jerome

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *