Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Quand un champion du monde de ski français découvre le Kirghizstan Novastan | Quand un champion du monde de ski français découvre le Kirghizstan
Aurélien Ducroz Kirghizstan Ski Documentaire

Quand un champion du monde de ski français découvre le Kirghizstan

Aurélien Ducroz, double champion du monde de ski freeride parti à la découverte des massifs kirghiz, en revient bluffé et impatient de pouvoir y retourner. Le skieur français a profité de son voyage pour tourner un épisode de sa série Go Explore, qui documente ses aventures en ski freeride dans les endroits les plus insolites du monde.

« C’est la première fois que je vais quelque part et que je me dis que je dois absolument y retourner avec mes enfants ». Contacté par Novastan au début du mois de mai, Aurélien Ducroz semble encore enthousiasmé par son voyage au Kirghizstan effectué en mars dernier. 

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

Le double champion du monde de ski freeride s’est envolé par hasard et en dernière minute pour le pays montagneux d’Asie centrale aux côtés de son acolyte Romain Grojean et du photographe Eric Gachet. Son aventure, relatée par l’Équipe, s’est matérialisée par un court métrage de sa web-série Go Explore. Pour planifier leur voyage, les trois Français ont pu faire appel à l’agence Ultimate Adventure, animée par leur compatriote Stéphane Aubrée.

Aurélien Ducroz, émerveillé par cette région qu’il connaissait alors très peu, raconte avoir « découvert un pays d’une beauté naturelle exceptionnelle ». Le skieur français a également remercié vivement les populations locales, qui lui ont réservé un accueil chaleureux.

“Un pays atypique”

« Le Kirghizstan est un pays atypique mais d’autant plus intéressant pour les sports d’hiver », décrit Aurélien Ducroz, qui voit le pays comme un véritable « terrain de jeu » pour les passionnés de ski freeride. Constitué d’un ensemble de paysages variés, alliant lacs et altitudes diverses, le Kirghizstan dispose d’un climat similaire à celui des Alpes sur certains massifs, même si les températures peuvent descendre plus bas. 

Les habitants de la région du lac Issyk-Koul, dans l’est du Kirghizstan, ont été d’une grande aide dans la planification des expéditions du groupe de skieurs sur les différents versants des montagnes environnantes. Les skieurs ont beaucoup compté sur l’expertise des locaux pour analyser les conditions climatiques spécifiques à la région, en particulier concernant la qualité de la neige. Cette collaboration en amont a permis aux skieurs d’arpenter le panorama kirghiz en toute sérénité.

Un potentiel ski au Kirghizstan

Bien qu’il existe déjà plusieurs stations de ski au Kirghizstan, celles-ci restent relativement petites, comme le relève le média kirghiz Kaktus. « Le Kirghizstan dispose d’un potentiel considérable par son relief montagneux unique, son emplacement et son climat », estime Aurélien Ducroz. 

Le skieur constate que le Kirghizstan présente d’immenses atouts propices au développement des sports d’hiver par ses « dimensions énormes, ses différentes altitudes et son grand nombre de sommets », parmi lesquels le Jengich Chokousou, point culminant du massif du Tian Shan et du Kirghizstan. 

Au Kazakhstan voisin, avec qui le pays partage le massif du Tian Shan, le secteur est en plein développement et les stations de ski gagnent en popularité chaque année. Cinq stations de ski sont particulièrement en vue, comme a pu le répertorier l’agence de voyage Green Way. Une sixième devrait voir le jour en 2025 dans la région d’Almaty, dans le sud du pays, décrit le média kazakh Tengrinews. De quoi donner envie au Kirghizstan de faire de même.

Mélanie Muhlmann
Rédactrice pour Novastan

Relu par Anne Marvau

Édition 25 mai 2021 : ajout de l’agence de voyage ayant participé à l’organisation de l’expédition.

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *