Russie Diplomatie Asie centrale Rencontre C5+1 Stratégie Influence

[Newsletter] La Russie tente une nouvelle approche en Asie centrale

Mots-clefs

Vous trouverez ci-dessous une reproduction de notre newsletter hebdomadaire du 26 octobre 2020, envoyée gratuitement tous les lundis. Si vous souhaitez la recevoir directement dans votre boîte mail, inscrivez-vous ici. En attendant, bonne lecture !

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

Cette newsletter est dédiée à l’Asie centrale. Chaque semaine, nous vous résumons les différentes actualités de la région, tout en vous proposant les articles écrits par la rédaction. Une question, une remarque, une envie ? Envoyez-nous un mail à novastan.france@novastan.org

Les 3 infos à ne pas manquer

La Russie veut privilégier les discussions communes avec les pays centrasiatiques. Lors d’une visioconférence le 15 octobre dernier, les ministres des Affaires étrangères de la Russie et des pays d’Asie centrale ont adopté une déclaration de coopération commune. La nouveauté : l’établissement du format de dialogue commun “Asie centrale + Russie”.

Le groupe CIFAL se place en redressement judiciaire. Principal pourvoyeur d’affaires pour les entreprises françaises en Asie centrale, le groupe CIFAL s’est placé en redressement judiciaire le 30 septembre dernier après avoir été fortement touché par la pandémie de coronavirus. Un plan de continuation est en cours d’élaboration.

La mer Caspienne menacée par des opérations de dragage autour du site pétrolier de Kachagan. Deux canaux d’une longueur totale de 56 kilomètres seront creusés dans le fond de la mer Caspienne pour assurer l’exploitation du gisement de Kachagan, situé en eaux peu profondes. Ces travaux peuvent avoir des conséquences environnementales irréversibles.

Le décryptage de Novastan

L’ouzbek parviendra-t-il à supplanter le russe en Ouzbékistan ?

Dans un discours fleuve, le président ouzbek Chavkat Mirzioïev a annoncé un train de mesures pour redonner à l’ouzbek ses lettres de noblesse : éducation renforcée, obligation pour les fonctionnaires de le parler et volonté de faire de l’ouzbek une langue parlée à l’international. Des ambitions qui vont directement à l’encontre de l’usage du russe, également langue officielle et privilégiée des communications.  

Dans le même temps, le président ouzbek a avancé sur la promesse de latiniser totalement l’écriture de l’ouzbek, aujourd’hui écrit autant en cyrillique qu’en latin. Par la même, Chavkat Mirzioïev se place dans les pas de son prédécesseur Islam Karimov, qui a lancé ce chantier dans les années 1990. Alors que ces décisions pourraient être interprétées comme des attaques contre la Russie, tentative de décryptage d’un sujet fondateur de l’identité ouzbèke. 

………………………………………………

Ces deux paragraphes ne sont que le début de notre décryptage hebdomadaire réservé à nos abonné-e-s, envoyé tous les mercredis matins directement dans leur boîte mail.

Pour le recevoir, vous pouvez nous soutenir à partir de 6 euros par mois. Pour en savoir plus sur notre philosophie, nous vous avons tout expliqué par ici. Déjà abonné-e ? Cet article sera entièrement accessible mercredi 28 octobre.

Une question, une demande ? Notre email : novastan.france[at]novastan.org.

Nos décryptages précédents :

Le crime organisé est-il derrière la troisième révolution kirghize ?

La Route de la soie numérique chinoise, réalité ou chimère ? 

Les pneumonies, moyens utiles pour atténuer officiellement l’épidémie de Covid-19?

Notre photo de la semaine

Une famille kirghize au Kochkor invite à prendre le thé dans sa maison.
Une famille kirghize au Kochkor invite à prendre le thé dans sa maison.

Une famille kirghize à Kotchkor, dans le centre du Kirghizstan, invite à prendre le thé dans sa maison. Plus d’infos par ici.

Dans le reste de l’actu

L’Ouzbékistan publie pour la première fois ses données autour de l’uranium. Fort de ses ressources naturelles en uranium et de son savoir-faire de longue date, l’Ouzbékistan s’ouvre de plus en plus sur ce marché et met en place une stratégie pour attirer davantage les investisseurs étrangers. 

Renouvellement en série des ambassadeurs de France en Asie centrale. Au Turkménistan, François Delahousse, connu pour sa page Facebook très active, a été remplacé par Isabelle Guisnel. Au Tadjikistan, Yasmine Gouedard a cédé sa place à Michel Tarran. Des changements sont également en cours au Kazakhstan et au Kirghizstan. 

La tombe de l’unificateur de l’Etat kazakh possiblement découverte. Des archéologues kazakhs pensent avoir découvert la tombe de Kasym Khan, l’unificateur des tribus kazakhes au XVème et XVIème siècles. La découverte a été faite à Saraychyk, l’ancienne capitale de la Horde d’Or et du Khanat kazakh.

« A Dark, Dark man », le parcours initiatique d’un policier solitaire. Le septième film du cinéaste kazakh Adilkhan Yerzhanov, A Dark, Dark man, est sorti le 14 octobre dans les salles françaises. Il narre le retournement progressif d’un policier corrompu contre l’injustice, dans un paysage austère aux couleurs hivernales.

Le kourout, des pierres blanches qui sauvent de la faim. Commune aux peuples nomades de l’Asie centrale, ce fromage sec en forme de boule de pierre blanche reste très répandue dans la région. Découverte des ingrédients et de l’utilité du kourout, consommé notamment au Kirghizstan.

La communauté LGBTI au Tadjikistan décrite pour la première fois dans un documentaire. Six représentants de la communauté LGBTI tadjike ont partagé leur histoire à travers un court-métrage documentaire intitulé Le silence assourdissant. Ces citoyens décrivent leur quotidien dans un pays où les personnes LGBTI sont victimes de discriminations permanentes. 

…chez Novastan France

Novastan est passé à l’abonnement ! Dans les prochains mois, 70 % à 80 % de nos contenus deviendront payants, la seule façon de continuer à vous proposer une information de qualité et indépendante, de façon pérenne. Plus de détails sur notre logique par ici.

Envie de nous aider ? Novastan recherche des traducteurs, des rédacteurs et des éditeurs. Tous les moyens de contribuer à notre projet côté rédaction sont expliqués par ici. Si vous souhaitez nous aider sur le côté associatif, nous essayons d’organiser des évènements, festifs ou non. Les détails par ici.

Novastan est le seul média franco-allemand sur l’Asie centrale. Pour soutenir notre indépendance, devenez membre de la communauté Novastan ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois. Cela permet à Novastan de se professionnaliser tout en renforçant une communauté autour de l’Asie centrale en France et en Europe. Tous les détails se trouvent ici.

La rédaction

Merci de nous avoir lu jusqu’au bout ! Rendez-vous dès la semaine prochaine pour plus d’informations sur l’Asie centrale. Pour plus d’infos au quotidien, n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram ou Telegram.

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *