Surveillance Asie centrale Chine Internet Technologies Souveraineté

La route de la soie numérique chinoise, réalité ou chimère ?

La présence des entreprises technologiques chinoises en Asie centrale, souvent associées à la stratégie chinoise d’une « route de la soie numérique », fait l’objet de nombreuses controverses sur l’expansionnisme chinois dans la région. Cependant, la Chine n’a construit aucun câble optique dans la région et s’est contentée de vendre des caméras et des systèmes de surveillance des villes ainsi que quelques antennes de 5G. Si l’on en croit certains experts, cette stratégie de Pékin irait à l’encontre de la souveraineté des Etats centrasiatiques, victimes consentantes d’une puissance vendant à bas coût des technologies réversibles.

Pourtant, l’Asie centrale est encore loin d’un monopole chinois sur le secteur technologique et d’Internet, alors que les États centrasiatiques consomment tout autant des technologies américaines et russes que chinoises. Tentative de décryptage de la route de la soie numérique, qui aujourd’hui semble exister bien plus les papiers de stratégie chinoise que dans la consommation numérique quotidienne en Asie centrale.

C’est l’une des peurs évoquées de plus en plus en Asie centrale : la Chine est sur le point de dévorer les pays d’Asie centrale sur le domaine du numérique. Le dernier exemple en date de cette peur a été la publication le 14 septembre en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec