CIFAL Asie centrale Redressement judiciaire Entreprises françaises

Coronavirus : le groupe CIFAL se place en redressement judiciaire

Principal pourvoyeur d'affaires pour les entreprises françaises en Asie centrale, le groupe CIFAL s'est placé en redressement judiciaire le 30 septembre dernier après avoir été fortement touché par la pandémie de coronavirus. Un plan de continuation est en cours d'élaboration.

La crise du coronavirus a atteint le groupe CIFAL. L'entreprise française, spécialisée dans l'accompagnement de fleurons français en Asie centrale et en Russie, a annoncé le 1er octobre dernier qu'elle s'était placée en redressement judiciaire au 30 septembre.

" CIFAL Groupe subit de plein fouet les conséquences de la crise sanitaire Covid-19 sur le commerce international et notamment la fermeture des frontières de ses pays d'implantation ", décrit le communiqué qu'a reçu Novastan.

Avec un chiffre d'affaires de 2,5 millions d'euros sur sa partie montage d'affaires en 2019, le groupe CIFAL est le principal accompagnant commercial pour les entreprises françaises dans la région. Depuis les indépendances de l'URSS en 1991, le groupe a implanté des bureaux au Kazakhstan, Turkménistan, Kirghizstan et Ouzbékistan.

" Un secteur sinistré "

" Nous sommes dans un secteur sinistré, au même titre que le tourisme, mais sans dispositif d'aide particulier et des banques peu flexibles ", décrit à Novastan Gilles Remy, le PDG de CIFAL. " Nous nous . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec