Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Du militaire à la coopération culturelle : comment la France a changé de cap au Tadjikistan Novastan | Du militaire à la coopération culturelle : comment la France a changé de cap au Tadjikistan
Yasmine Gouédard Tadjikistan Diplomatie France Ambassadrice

Du militaire à la coopération culturelle : comment la France a changé de cap au Tadjikistan

Une page se tourne pour la diplomatie franco-tadjike : Yasmine Gouédard, ambassadrice au Tadjikistan depuis quatre ans, a quitté ses fonctions en septembre dernier. Durant ces quelques années, elle a initié un changement de cap : construire la diplomatie franco-tadjike sur une nouvelle ligne, moins focalisée sur les enjeux militaires. L’occasion pour Novastan de revenir avec elle sur les temps forts de son travail. 

Renforcer les liens économiques, développer les échanges culturels, promouvoir la francophonie mais aussi maintenir les partenariats sécuritaires... Lorsqu’elle devient ambassadrice au Tadjikistan en 2016, Yasmine Gouédard a devant elle des projets ambitieux à mener à terme. L’heure n’est en effet plus à des relations bilatérales dominées par enjeux de défense, comme durant les années de déploiement actif en Afghanistan voisin.

Avec la fin des opérations en Afghanistan, le Quai d’Orsay comptait désormais diversifier la relation entre la France et le Tadjikistan. Deux domaines sont mis en avant : la culture et l’économie. En conséquence, divers projets d’échanges culturels ont été lancés entre les deux pays, tels que l'exposition tadjike prévue à Paris ou encore . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement à notre newsletter résumant nos articles, envoyée tous les lundis.

Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

 

Partager avec