Confinement Kazakhstan Ouzbékistan coronavirus deuxième vague

[Newsletter] L’Ouzbékistan et le Kazakhstan s’apprêtent à reconfiner

Mots-clefs

Vous trouverez ci-dessous une reproduction de notre newsletter hebdomadaire du 6 juillet 2020, envoyée gratuitement tous les lundis. Si vous souhaitez la recevoir directement dans votre boîte mail, inscrivez-vous ici. En attendant, bonne lecture !

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois (défiscalisé à 66 %), ou en devenant membre actif par ici.

Cette newsletter est dédiée à l’Asie centrale. Chaque semaine, nous vous résumons les différentes actualités de la région, tout en vous proposant les articles écrits par la rédaction. Une question, une remarque, une envie ? Envoyez-nous un mail à novastan.france@novastan.org

Les 3 infos à ne pas manquer

La résurgence du coronavirus pousse le retour de mesures sanitaires au Kazakhstan et en Ouzbékistan. Les Kazakhs passeront ainsi une partie de juillet confinés, quand les Ouzbeks voient l’accès à certaines villes interdit.

« La France ressort comme un des principaux investisseurs internationaux en Asie centrale », selon Pascal Lorot. Le représentant spécial du ministère des Affaires étrangères pour la diplomatie économique en Asie centrale a répondu à nos questions, un peu plus d’un an après sa prise de fonction.

Un hacker kazakh jugé responsable de la compromission de 135 organisations à travers le monde. Une étude de l’entreprise en cybersécurité Group-IB a attribué à un ressortissant kazakh la paternité de Fxmsp, un profil cybercriminel ayant vendu des accès à des réseaux informatiques compromis sur des forums russophones. Ces ventes lui auraient rapporté plus d’un million d’euros entre 2017 et 2019.

Le décryptage de Novastan

Tachkent devient l’allié principal des États-Unis en Afghanistan

Alors que l’Ouzbékistan milite depuis longtemps pour un dialogue de paix en Afghanistan voisin, Washington est en train de faire de cette initiative ouzbèke lancée en 2018 son axe géopolitique majeur pour tenter de sortir du bourbier afghan la tête haute.

Avec la dernière rencontre des ministres des Affaires étrangères centrasiatiques et leur homologue américain Mike Pompeo le 30 juin dernier, cette politique ouzbèke semble couronnée de succès puisque cela permet à Tachkent de recevoir financements et prestige diplomatique, bien au-delà de la situation afghane. Cette approbation américaine permet aussi de régler des problèmes géopolitiques et de s’ouvrir les portes de son intégration dans l’Union économique eurasiatique de Moscou tout en entrant peu à peu dans l’Organisation mondiale du commerce, et ainsi de continuer à ouvrir son économie. Comme quoi, la pandémie de Covid-19 n’arrête pas la diplomatie et le grand jeu géopolitique pour l’Ouzbékistan. Notre décryptage.

—————————-

Ces deux paragraphes ne sont que le début de notre décryptage hebdomadaire réservé à nos soutiens, envoyé tous les mardis matins directement dans leur boîte mail. Pour le recevoir dans votre boîte, vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois. Pour en savoir plus sur notre philosophie, nous vous avons tout expliqué par ici. Une question, une demande ? Notre email : novastan.france@novastan.org

Nos décryptages des semaines précédentes : 

Avec la baisse des envois de fonds depuis l’étranger, une crise économique majeure attend l’Asie centrale 

Le Turkménistan maîtrise-t-il vraiment l’épidémie de coronavirus ?

Le Kazakhstan dénonce la corruption au Kirghizstan pour expliquer leur conflit commercial 

Notre photo de la semaine

Rencontre

Deux Kirghiz se saluent à Mourghab, dans l’est du Tadjikistan. La ville du haut Pamir est habitée par des Tadjiks et des Kirghiz. Plus d’infos par ici.

Dans le reste de l’actu

Le Pakistan met la pression sur le Turkménistan autour du projet TAPI, le titanesque projet du pipeline reliant Turkménistan, Afghanistan, Pakistan et Inde. Le Pakistan veut réviser l’accord à son avantage, bloquant par-là le bouclage financier du projet. Par-delà ces démêlés, la construction de ce pipeline représente un cas d’école pour comprendre la géopolitique de la région.

Le Kazakhstan, paradis des ultra-riches d’Asie centrale ? Le nombre d’ultra-riches, définis comme ayant une fortune personnelle de plus de 30 millions de dollars, est en pleine croissance en Asie centrale. Selon la dernière édition du Wealth Report, 750 personnes sont concernées, principalement au Kazakhstan.

La mystérieuse Nisa, première capitale de l’Empire parthe. Durant l’antiquité, cette ville turkmène a été un rempart contre l’expansion de l’empire romain tout en étant un carrefour commercial important, à la croisée des cultures de l’Asie centrale et de la Méditerranée. Les vestiges qui y subsistent témoignent de sa puissance économique et politique.

Du Kazakhstan ou de la Russie, qui a la meilleure stratégie anticrise face au coronavirus ? Avec des mesures d’aide correspondant à 9 % de son PIB, le Kazakhstan se situe dans la moyenne mondiale. La Russie, en revanche, espère s’en sortir à moindre frais, ayant annoncé des dépenses équivalentes à 2,8 % de son PIB.

…chez Novastan France

Novastan lance son projet de refonte de son site Web. Au programme : un site plus rapide, plus clair, plus sécurisé. Pour y parvenir, nous avons besoin de votre soutien ! Les détails du projet se trouvent par ici.

Novastan officiellement reconnu comme média en France. Durant sa séance de mars 2020, la Commission paritaire des publications et agences de presse (CPPAP) a reconnu Novastan France comme un service de presse en ligne, au titre de l’information politique et générale. Une nouvelle étape pour notre projet !

Envie de nous aider ? Novastan recherche des traducteurs, des rédacteurs et des éditeurs. Tous les moyens de contribuer à notre projet côté rédaction sont expliqués par ici. Si vous souhaitez nous aider sur le côté associatif, nous essayons d’organiser des évènements, festifs ou non. Les détails par ici.

Novastan est le seul média franco-allemand sur l’Asie centrale. Pour soutenir notre indépendance, devenez membre de la communauté Novastan ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois. Cela permet à Novastan de se professionnaliser tout en renforçant une communauté autour de l’Asie centrale en France et en Europe. Tous les détails se trouvent ici.

La rédaction

Merci de nous avoir lu jusqu’au bout ! Rendez-vous dès la semaine prochaine pour plus d’informations sur l’Asie centrale. Pour plus d’infos au quotidien, n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram ou Telegram.

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *