Coronavirus Covid-19 Kirghizstan Santé Epidémie Panique Société

[Newsletter] Coronavirus : le Kirghizstan proche d’un scénario catastrophe

Mots-clefs

Vous trouverez ci-dessous une reproduction de notre newsletter hebdomadaire du 13 juillet 2020, envoyée gratuitement tous les lundis. Si vous souhaitez la recevoir directement dans votre boîte mail, inscrivez-vous ici. En attendant, bonne lecture !

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois (défiscalisé à 66 %), ou en devenant membre actif par ici.

Cette newsletter est dédiée à l’Asie centrale. Chaque semaine, nous vous résumons les différentes actualités de la région, tout en vous proposant les articles écrits par la rédaction. Une question, une remarque, une envie ? Envoyez-nous un mail à novastan.france@novastan.org

Les 3 infos à ne pas manquer

Le Kirghizstan connaît un rebond soudain de l’épidémie de coronavirus, avec un possible scénario catastrophe. Depuis mi-juin, le pays est confronté à une pénurie de lits d’hôpitaux, d’équipements d’assistance respiratoire et de personnels soignants. Les Kirghiz désemparés se tournent vers les réseaux sociaux pour demander de l’aide et organiser l’achat de matériel médical, alors que les autorités se refusent toujours à prendre des mesures drastiques pour endiguer la propagation du virus.

L’Ouzbékistan est entré dans son second confinement généralisé. La situation épidémiologique en Ouzbékistan, marquée par une flambée du nombre de cas d’infection au coronavirus, nécessite un renforcement de mesures de confinement et de quarantaine pour permettre au système de santé de continuer à résister à l’épidémie.

Veolia serait favorite pour obtenir la gestion du chauffage de Tachkent. Selon les médias ouzbeks, l’entreprise française est actuellement en pole position pour obtenir un contrat de plus d’un milliard d’euros pour moderniser le chauffage de la capitale ouzbèke. Le contrat serait un partenariat public-privé sur 30 ans.

Le décryptage de Novastan

Les pneumonies, moyens utiles pour atténuer officiellement l’épidémie de Covid-19?

Au Kazakhstan, une épidémie de pneumonie “inconnue” serait en cours, ce qui a fait les titres de la presse internationale la semaine passée. Bizarrement, cette épidémie semble également s’étendre aux pays d’Asie centrale, qui rapportent des chiffres étonnamment bas de contamination au Covid-19. Le Tadjikistan, avant de déclarer sous la pression d’une mission de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) que l’épidémie de coronavirus avait bel et bien atteint le pays parlait également d’une épidémie de pneumonie. Aujourd’hui le Turkménistan, officiellement sans aucun cas, parle également officiellement de pneumonies. En Asie centrale, seul le Kirghizstan est prêt à associer clairement pneumonies et Covid-19 dans ses statistiques.

Cette mystérieuse épidémie de pneumonie en Asie centrale serait-elle avant tout une épidémie statistique ? Dissocier pneumonie et Covid-19 permet de baisser fortement les chiffres qui attirent toute l’attention, alors même que la région est en train de se reconfiner face à une seconde vague sévère de l’épidémie de coronavirus. Novastan tente de décrypter un phénomène qui semble plus statistique qu’épidémiologique, mais qui n’en reste pas moins dangereux pour la situation sanitaire de la région.

—————————-

Ces deux paragraphes ne sont que le début de notre décryptage hebdomadaire réservé à nos soutiens, envoyé tous les mardis matins directement dans leur boîte mail. Pour le recevoir dans votre boîte, vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois. Pour en savoir plus sur notre philosophie, nous vous avons tout expliqué par ici. Une question, une demande ? Notre email : novastan.france@novastan.org

Nos décryptages des semaines précédentes : 

Tachkent devient l’allié principal des États-Unis en Afghanistan

Avec la baisse des envois de fonds depuis l’étranger, une crise économique majeure attend l’Asie centrale 

Le Turkménistan maîtrise-t-il vraiment l’épidémie de coronavirus ?

Notre photo de la semaine

Kirghizstan Bichkek Architecture Bâtiment

Cet immeuble résidentiel de Bichkek, au Kirghizstan, impressionne par ses éléments ressemblant à des yourtes dans la structure du bâtiment. Plus d’infos par ici.

Dans le reste de l’actu

Le Tadjikistan appelle la Banque asiatique de développement à l’aide. Face aux dégâts économiques du coronavirus, l’un des pays les plus pauvres en Asie centrale demande aujourd’hui à la Banque asiatique de développement une nouvelle aide financière.

Le jeu trouble du Turkménistan, entre prévention et désinformation autour du coronavirus. Les Turkmènes commencent à sortir les masques, alors que l’OMS a débuté une visite dans le pays. Accessoire contre la propagation du coronavirus ou bien pour éviter l’inhalation de poussière ? Les informations contradictoires fusent, compliquant encore un peu plus le mystère de la gestion turkmène du coronavirus.

Plus de 150 internationaux vont quitter le Turkménistan dans un vol affrété par Bouygues. Même si le pays n’a officiellement déclaré aucun cas de coronavirus, les suspicions grandissent et la panique commence à poindre. 

Au Kirghizstan, l’espoir du tourisme local à nouveau menacé par le Covid. Avec le coronavirus, les agences de tourisme kirghizes se sont tournées vers un public local. Cependant, avec l’augmentation du nombre de cas, même cette solution pourrait être une impasse.

Zarragoul Iskandarova, gardienne des danses du Badakhchan. Figure majeure de cette partie du Tadjikistan, cette artiste née en 1938 a consacré toute sa vie aux danses traditionnelles de cette région.

Dans les coulisses du documentaire « l’exploit du peuple » retraçant l’engagement des Ouzbeks dans la Seconde Guerre mondiale. Alors que la mémoire de la Grande Guerre patriotique est aujourd’hui dominée par la vision de Moscou, l’Ouzbékistan a pour la première fois diffusé un documentaire dévoilant la participation de ses citoyens au conflit. Le metteur en scène Ali Khamraïev, chargé de réaliser le projet, a travaillé durant la quarantaine et est revenu dans son pays natal, près de 30 ans après l’avoir quitté.

Les réformes au Kazakhstan, « un simulacre de transition démocratique ». Les réformes du président kazakh Kassym-Jomart Tokaïev promettent une société plus démocratique où tous peuvent participer à la vie politique. Le politologue et activiste Dimach Aljanov, sceptique, livre une analyse critique de ces changements. 

La défense, parent pauvre du système judiciaire ouzbek. En Ouzbékistan, la profession d’avocat reste peu reconnue dans un système judiciaire, largement dominé par l’accusation. Le Conseil national des barreaux, organe officiel de représentation des avocats, propose de réformer en profondeur le statut des avocats et de garantir leur indépendance. 

L’Iran et le Tadjikistan échangent des prisonniers. Un échange de prisonniers a eu lieu entre Téhéran et Douchanbé le 27 juin dernier. Est-ce la marque d’une bonne relation entre les deux nations, où une exception imputable aux temps difficiles que les deux pays traversent ? Retour sur une relation complexe.

La Banque centrale kazakhe transférée à Nur-Sultan. Le 29 juin dernier, le transfert du siège de la Banque centrale du Kazakhstan d’Almaty à Nur-Sultan a été acté. Un nouveau pas vers le renforcement de la capitale kazakhe en tant que centre financier ?

…chez Novastan France

Le 15 juillet à 18h, participez à notre Apéro’vastan et découvrez les coulisses de Novastan ! Pour notre première édition, nous organiserons tout cela en ligne, coronavirus oblige. Inscription gratuite mais obligatoire par ici.

Novastan lance son projet de refonte de son site Web. Au programme : un site plus rapide, plus clair, plus sécurisé. Pour y parvenir, nous avons besoin de votre soutien ! Les détails du projet se trouvent par ici.

Novastan officiellement reconnu comme média en France. Durant sa séance de mars 2020, la Commission paritaire des publications et agences de presse (CPPAP) a reconnu Novastan France comme un service de presse en ligne, au titre de l’information politique et générale. Une nouvelle étape pour notre projet !

Envie de nous aider ? Novastan recherche des traducteurs, des rédacteurs et des éditeurs. Tous les moyens de contribuer à notre projet côté rédaction sont expliqués par ici. Si vous souhaitez nous aider sur le côté associatif, nous essayons d’organiser des évènements, festifs ou non. Les détails par ici.

Novastan est le seul média franco-allemand sur l’Asie centrale. Pour soutenir notre indépendance, devenez membre de la communauté Novastan ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois. Cela permet à Novastan de se professionnaliser tout en renforçant une communauté autour de l’Asie centrale en France et en Europe. Tous les détails se trouvent ici.

La rédaction

Merci de nous avoir lu jusqu’au bout ! Rendez-vous dès la semaine prochaine pour plus d’informations sur l’Asie centrale. Pour plus d’infos au quotidien, n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram ou Telegram.

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *