Banque centrale nationale Kazakhstan Déplacement Almaty Nur-Sultan

Kazakhstan : la Banque centrale déplacée d’Almaty à Nur-Sultan

Le 29 juin dernier, le transfert du siège de la Banque centrale du Kazakhstan d’Almaty à Nur-Sultan a été acté. Un nouveau pas vers le renforcement de la capitale kazakhe en tant que centre financier ?

C’est une petite révolution pour la Banque centrale du Kazakhstan. Comme l’a informé le média kazakh Informburo.kz, la Banque nationale du Kazakhstan a quitté la ville d’Almaty, le 29 juin dernier, pour rejoindre la capitale Nur-Sutlan. Ce déplacement était prévu après la signature d’un décret en avril dernier par le président kazakh Kassym-Jomart Tokaïev, a décrit le porte-parole de la Banque à Informburo.kz.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

La Banque centrale ne quitte cependant pas entièrement Almaty. Comme l’ajoute Informburo, un bureau permanent de l’organisation a été créé dans la capitale économique kazakhe, avec à sa tête Dina Galieva.

Une décision attendue

Une telle tournure des évènements n’est pas une surprise totale pour les milieux financiers. Le président de la Banque nationale, Erbolat Dossaïev, avait déjà exprimé l’intention du transfert du siège central de la Banque dans la capitale en 2019, rapporte le média kazakh Tengrinews.kz. À ce moment-là, il avait souligné que ce transfert serait effectué dès que les travaux préparatoires seraient mis au point.

Parmi eux, la création le 1er janvier dernier de l’Agence de régulation et de développement du marché financier, l’organe issu de de la Banque nationale, dont le rôle se résume à l’accomplissement des droits et obligations du cessionnaire de la dernière, selon le média kazakh Inform.kz.

Renforcement des positions de Nur-Sultan en tant que centre financier en Asie centrale

Ce déménagement de l’un des principaux organes financiers dans la capitale kazakhe atteste du renforcement des positions de Nur-Sultan en tant que centre financier en Asie centrale. Nur-Sultan abrite déjà le Centre international financier d’Astana (AIFC), officiellement lancé en juillet 2018 et qui ambitionne de devenir la Bourse majeure pour les pays de la région.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Avec ce transfert, la réputation de l’ancienne capitale en tant que centre financier du pays est ébranlée. Pour Elena Bakhmoutova, présidente du Conseil de l’association des financiers du Kazakhstan, le transfert de la Banque nationale pourrait nuire au statut historique d’Almaty en tant que centre financier et des affaires. « La ville d’Almaty est la base de l’indice annuel Doing Business de la Banque mondiale. C’est Almaty qui est l’indicateur du climat des affaires de tout le pays », a-t-elle affirmé en septembre 2019, comme l’a rapporté le média kazakh Kapital.kz. Elle a notamment évoqué le fait que la présence de la Banque nationale dans la capitale est justifiée en faisant référence à l’expérience internationale, mais n’est pas un facteur décisif. En outre, ce transfert pourrait éventuellement provoquer le déménagement des sièges centraux des banques de premier rang et d’autres structures financières qui se trouvent majoritairement pour le moment à Almaty, ce qui provoquerait à son tour la réduction des recettes fiscales au budget de la ville et la réduction de la valeur de l’immobilier commercial sur le marché.

Une décision qui pourrait faire boule de neige

Almaty continue d’abriter la bourse kazakhe KASE, dont l’adjoint du président du conseil d’administration, Andreï Tsaluk, n’a pas néanmoins exclu la possibilité d’un éventuel déménagement de celle-ci dans la capitale à l’avenir. Il s’est exprimé à ce sujet en 2015, en disant que « si une telle décision était prise, il faut le faire ici [à Nur-Sultan], il est évident que cela ne se passerait pas sans nous. Nous y prendrons une part active. S’ils me proposent, bien sûr je vais aller construire », rapporte le média kazakh 365info.kz. Si le transfert de la Banque nationale se déroulait sans encombres, il pourrait accélérer la prise d’une décision similaire pour la bourse kazakhe.

Lire aussi sur Novastan : L’Asie centrale peut-elle attirer les investisseurs ?

Bien que le transfert de la Banque nationale dans la capitale soit soigneusement planifié, les incidences d’une telle décision seront sans doute ressenties à long terme, non seulement à Almaty mais bien dans tout le Kazakhstan.

Adel Urikbayeva
Rédactrice pour Novastan à Almaty

Relu par Aline Cordier Simonneau

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *