Rangées de détenus d'un camp de rééducation politique au Xinjiang

Région ouïghoure : pourquoi les “camps de rééducation” ne menacent pas que les musulmans ?

Le "programme de rééducation" en œuvre dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang ne menace pas que les musulmans. Ce programme de surveillance et de contrôle de la population est inédit et pourrait préfigurer un nouveau modèle à reproduire pour de nombreux pays.

Novastan reprend et traduit un article initialement publié par le média en ligne spécialisé sur l'Asie centrale, Fergana.ru.

En 2018, les journalistes et les défenseurs des droits de l’Homme du monde entier ont tiré la sonnette d’alarme. En cause : les « camps de rééducation » chinois où des dizaines, voire des centaines de milliers de musulmans turcophones de la Région autonome ouïghoure du Xinjiang, dans le nord-est de la Chine, sont soumis à êtres « redressés idéologiquement » de manière forcée et à de sévères peines d'enfermement.

Lire aussi sur Novastan : Région ouïghoure : la Chine sous pression de la communaut . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec