Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

District de Sokh : focus sur les problèmes liés à cette enclave ouzbèke Novastan | District de Sokh : focus sur les problèmes liés à cette enclave ouzbèke
Vallée Sokh Ouzbékistan Kirghizstan

District de Sokh : focus sur les problèmes liés à cette enclave ouzbèke

Le district de Sokh est, avec une surface de 325 km², la plus grande des enclaves d’Ouzbékistan située dans la vallée de Ferghana au sein du territoire kirghiz. Elle est peuplée de plus de 50 000 habitants dont 99 % sont tadjiks. En 2020, le développement de l’enclave est accéléré. Sur le plan sanitaire sept cliniques modernes ont vu le jour dans le district de Sokh. Avant cela, la population de la région devait traverser la frontière pour obtenir des soins médicaux dans les provinces de Ferghana et d’Andijan ou à Tachkent.

Novastan reprend et traduit ici un article publié le 30 janvier 2021 par le média ouzbek kun.uz.

Dans une interview accordée au correspondant du média ouzbek kun.uz, Mamourjon Botirov, le premier adjoint du khokim (appellation d’un préfet dirigeant une région en Ouzbékistan) du district de Sokh, a décrit les changements dans la région et les résultats positifs obtenus en 2020. Selon l’adjoint du khokim, le décret présidentiel acté en 2020 a joué un rôle important dans la résolution des problèmes de la région. Tour d’horizon des différents changements effectués et à venir.

Le développement global du district de Sokh est lancé

Le 8 août 2020 est adopté le décret du président ouzbek, Chavkat Mirzioïev, appelé  « Mesures pour le développement social et économique du district de Sokh dans la province de Ferghana en 2020-2021 ». Sur la base de ce décret, des programmes ont été conçus pour résoudre les problèmes socio-économiques.

En premier lieu, pour accroître l’économie du district, il est prévu de développer l’industrie. Le district prévoit de produire ce qui est importé d’autres régions de la République kirghize et des États voisins.

Lire aussi sur Novastan : Le Kirghizstan va donner une enclave à l’Ouzbékistan dans la vallée du Ferghana

Puis il a été défini des points à développer dans la sphère de l’agriculture. Le district de Sokh s’apprête à cultiver et à produire ici des denrées alimentaires qui sont absentes de l’enclave. De plus, la production de denrées fortement demandées sera aussi destinée à l’export vers les régions voisines.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

Le tourisme est aussi considéré comme un moteur de croissance dans le district.

Par exemple, le tourisme médical. Sur le territoire kirghiz qui enclave le district de Sokh, la médecine n’est pas suffisamment développée, ces services médicaux sont fortement demandés dans le district.

Quels changements ont eu lieu à Sokh en 2020 ?

En 2020, sept cliniques modernes ont ouvert dans le district. Avant cela, la population de Sokh devait traverser la frontière, se faire soigner et obtenir du matériel médical dans les provinces de Ferghana et d’Andijan ou à Tachkent.

La même année, quatre écoles maternelles ont ouvert, deux écoles d’enseignement général ont été rénovées et de nouveaux bâtiments construits. C’est le premier pas dans la sphère sociale.

En 2021, il est aussi prévu d’augmenter le nombre d’enfants en établissement préscolaire dans le district par la création de trois jardins d’enfants modernes.

Lire aussi sur Novastan : L’Ouzbékistan publie son premier rapport ESG indépendant

Il y a peu, 27 % des enfants fréquentaient ces établissements. En 2020, ce chiffre est monté à 50 % et il devrait atteindre 82 % en 2021.

L’un des principaux problèmes du district est le manque de professeurs dans les classes supérieures : beaucoup de professeurs viennent d’autres régions. Grâce aux allocations prévues par le décret présidentiel de 2020, 480 jeunes du district de Sokh ont été admis dans l’enseignement supérieur. C’est cinq à six fois plus que les années précédentes.

Un besoin élevé d’hôpitaux et de personnel médical dans le district

Les problèmes existent aussi dans la sphère médicale. La pénurie de médecins spécialistes est de 40 %. Grâce aux allocations allouées par le gouvernement, 44 jeunes étudiants ont été admis dans des écoles supérieures de médecine en Ouzbékistan.

Au troisième trimestre de 2020, le district a été doté d’équipements médicaux modernes pour 2 milliards de soums (160 000 euros).

Lire aussi sur Novastan : Des dizaines de blessés et plusieurs maisons brûlées dans des affrontements à la frontière entre l’Ouzbékistan et le Kirghizstan

Avant cela, les enfants, les personnes âgées et les handicapés devaient parcourir plus de 100 kilomètres pour utiliser de tels équipements. Ils devaient traverser la frontière pour se rendre à l’hôpital.

Désormais, à Sokh, les conditions de vie sont meilleures. Récemment, un hôpital pour les maladies infectieuses a ouvert.

Qu’en est-il des problèmes d’exportation et d’importation à Sokh ?

Dans le district de Sokh, il n’y a pas de service de douanes pour l’import et l’export : il est donc impossible d’exporter directement des produits de la région. Passer la frontière de l’État voisin est déjà un problème. À la suite du décret présidentiel, la construction d’un nouvel aéroport est prévue, ainsi que la création d’une liaison aérienne avec le territoire ouzbek.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

En 2021, il est prévu d’instaurer un système de liaison directe avec l’Ouzbékistan par avions et hélicoptères affectés au district. Aujourd’hui, les moyens sont alloués, la parcelle a été choisie et le constructeur sélectionné. Le travail sur la conception est terminé, la construction va commencer prochainement.

De plus, en collaboration avec la République kirghize, un centre logistique et un palais de l’amitié sont aussi en cours de construction.

Lire aussi sur Novastan : Des villageois ouzbeks lancent des pierres sur des gardes-frontières kirghiz

À l’étranger, surtout dans les villes russes, plus de 5 000 citoyens du district de Sokh sont entrepreneurs. Le réseau « Sootetchestvenniki » (« compatriotes ») a été créé avec eux afin qu’ils investissent directement dans les projets du district de Sokh.

Traduit du russe par Paulinon Vanackère

Edité par Carole Pontais

Relu par Charlotte Bonin

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *