Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

L'Ouzbékistan publie son premier rapport ESG indépendant Novastan | L’Ouzbékistan publie son premier rapport ESG indépendant
Ouzbékistan Rapport ESG

L’Ouzbékistan publie son premier rapport ESG indépendant

Le gouvernement ouzbek, en coopération avec des sociétés de conseil internationales, a publié pour la première fois un rapport sur la durabilité. Le document, rédigé en anglais et conforme aux normes internationales, atteste des progrès considérables réalisés par le pays le plus peuplé d’Asie centrale.

Novastan reprend et traduit ici un article initialement publié le 6 février 2021 par notre version allemande.

Pour la toute première fois, le gouvernement ouzbek a publié le 1er février dernier un rapport décrivant les progrès du pays en matière d’environnement, de société et de gouvernance (ESG). Comme l’indique l’agence de presse Accesswire, le rapport vise à rendre visibles pour les partenaires nationaux et internationaux les progrès réalisés par l’Ouzbékistan dans le cadre des objectifs de développement durable des Nations unies. Le rapport s’inscrit dans le programme de réforme du gouvernement initié par le président ouzbek Chavkat Mirzioïev depuis son arrivée au pouvoir en décembre 2016.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

Les rapports de durabilité de cette nature sont généralement plus courants dans les entreprises. L’Ouzbékistan est le premier pays au monde à en publier un, selon Accesswire. Le rapport reflète les changements constants dans les politiques de l’Ouzbékistan alors que le pays s’oriente vers une bonne gouvernance, la durabilité et une société civile renforcée depuis l’entrée en fonction de Chavkat Mirzioïev.

Cadre de référence pour les investisseurs avec participation allemande

Le rapport a été commandé par l’Agence de promotion des exportations de l’Ouzbékistan, elle-même placée sous la responsabilité du ministère des Relations commerciales et des investissements étrangers. “Le rapport indépendant de l’ESG est un instantané basé sur des données et des statistiques vérifiables provenant de l’ensemble du gouvernement et d’observateurs externes. Nous sommes fiers des résultats obtenus ici et nous sommes déterminés à nous améliorer dans tous les domaines à l’avenir”, a commenté Sardor Oumourzakov, ministre des Relations commerciales et vice-Premier ministre, auprès d’Accesswire.

Ce document est une référence pour les investisseurs nationaux et internationaux ainsi que pour les entreprises mondiales à la recherche de partenaires en Asie centrale. Publié en anglais, le rapport est basé sur les normes internationales de reporting, notamment l‘Agenda 2030 des Nations unies pour le développement durable et le Sovereign ESG Data Framework de la Banque mondiale.

Le rapport ESG est également accessible au public sous la devise “Journey of Change” sur un site web spécialement créé par le ministère ouzbek des Relations commerciales. Le rapport a été réalisé en coopération avec des sociétés de conseil internationales, telles que la société allemande cometis AG et la société américaine Xenophon Strategies.

Un rapport certifie les progrès réalisés dans des domaines ciblés

En termes de contenu, le document décrit les moyens de traiter les principaux problèmes sociaux et de gouvernance, notamment le travail forcé, les droits civils, les droits de l’Homme, la transparence et les réformes électorales et judiciaires, entre autres. En outre, le rapport comprend des évaluations de pays tiers afin de fournir une évaluation objective des progrès réalisés.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Les efforts du gouvernement sont également liés au boycott du coton ouzbek par les entreprises internationales. Ce secteur est tombé en discrédit en raison d’un système de travail forcé et de travail des enfants qui s’était développé au fil des décennies. Ici aussi, le rapport atteste des progrès du pays. Un autre rapport venant de l’Organisation internationale du travail et publié le 29 janvier dernier va dans la même direction.

Lire aussi sur Novastan : L’Ouzbékistan parviendra-t-il à lever le boycott sur son coton ?

Selon le média allemand Intellinews, les principales conclusions du rapport sont que depuis 2017, l’Ouzbékistan a changé de cap vers une société ouverte et progresse régulièrement dans les classements et indices mondiaux indépendants reflétant la bonne gouvernance, les libertés civiles, l’activité économique et le développement.

Lire aussi sur Novastan : Le FMI encourage l’Ouzbékistan à accélérer la libéralisation de son économie

En outre, de grands progrès ont été réalisés dans la transformation de l’économie centralisée en une économie de marché. De nouvelles infrastructures ainsi que des conditions économiques plus attrayantes ont permis d’accroître l’activité commerciale en Ouzbékistan, notamment par une forte augmentation des investissements étrangers directs. La coopération avec les principales organisations internationales a conduit à une plus grande transparence et à un meilleur respect des lois existantes, et de nouvelles lois ont été adoptées conformément aux normes juridiques reconnues.

Darius Regenhardt
Rédacteur pour Novastan

Relu par Charlotte Bonin

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *