Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

[Newsletter] Malgré le réchauffement, les habitants de la vallée du Bartang veulent rester Novastan | [Newsletter] Malgré le réchauffement, les habitants de la vallée du Bartang veulent rester
Bartang Vallée Tadjikistan Bartangis Recherche Suzy Blondin

[Newsletter] Malgré le réchauffement, les habitants de la vallée du Bartang veulent rester

Vous trouverez ci-dessous une reproduction de notre newsletter hebdomadaire du 15 novembre 2021, envoyée gratuitement tous les lundis. Si vous souhaitez la recevoir directement dans votre boîte mail, inscrivez-vous ici. En attendant, bonne lecture !

Cette newsletter est dédiée à l’Asie centrale. Chaque semaine, nous vous résumons les articles écrits par la rédaction. Une question, une remarque, une envie ? Envoyez-nous un mail à redaction[at]novastan.org

Les 3 infos à ne pas manquer

Les habitants de la vallée du Bartang ne veulent pas partir. Isolés dans une vallée du sud-est du Tadjikistan, les Bartangis font pourtant face à des conditions dantesques, entre éboulements, inondations ou tremblements de terre. Suzy Blondin, géographe à l’université de Neuchâtel, a passé du temps sur place pour comprendre cette situation (en accès libre).

Un tout premier forum économique UE-Asie centrale. Organisé le 5 novembre dernier à Bichkek, la capitale du Kirghizstan, il a permis des échanges constructifs, mais aussi de confirmer ou de répéter des déclarations d’intentions sur des projets bilatéraux entre Etats centrasiatiques et européens.

Les hauts fonctionnaires kirghiz échappent bien souvent à la justice. Le média kirghiz Kloop a expliqué dans une enquête comment de nombreux hauts fonctionnaires évitent la responsabilité pénale. Un fonctionnaire sur cinq soupçonné d’infractions pénales revient en politique ou en poste dans la fonction publique quelques années après.

Le décryptage de Novastan

… revient la semaine prochaine ! 

Nos décryptages précédents :

Le Turkménistan, ce méga-pollueur inconnu

Militairement, la Chine pousse ses pions au Tadjikistan

Le Kirghizstan se prépare à une crise énergétique

Notre photo de la semaine

Hôtel à Chymkent

Un hôtel à Chymkent au Kazakhstan. Plus d’infos par ici.

Novastan est le seul média européen spécialisé sur l’Asie centrale en français depuis 2011, en allemand (2013) et en anglais (2021). Nous sommes entièrement indépendants et associatifs. Pour accompagner notre professionnalisation, vous pouvez vous abonner à partir de 6 euros par mois ou 55 euros par an, ou faire un don défiscalisé à 66 %. Merci pour votre soutien !
 
Vous pouvez aussi nous essayer pour 1 euro le premier mois. N’hésitez pas 🙂 Pour toute question, envoyez-nous un email à redaction[at]novastan.org.

…dans le reste de l’actu

En Asie centrale, une période de sécheresse s’annonce. Alors que le réchauffement climatique est un sujet plus que jamais d’actualité, le média Asia-Plus s’interroge sur la situation au Tadjikistan (en accès libre).

Affrontement armé entre youtubeurs tadjiks en Allemagne : quel rôle joue l’opposition islamique ? Suite à un affrontement armé en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, plusieurs Tadjiks ont été interpellés. Il s’agit de blogueurs dont les liens avec l’opposition tadjike islamique sont flous. Au Tadjikistan, l’incident a donné lieu à de nombreuses discussions (en accès libre).

Chez Novastan France

Le 19 novembre prochain, certaines de nos photos du jour seront en vente ! Vous pourrez recevoir chez vous avec une qualité d’impression professionnelle 19 photos provenant de photographes européens et centrasiatiques. Intéressé-e ? Répondez à ce mail et on vous en dit plus 🙂

Le 10 décembre prochain, Novastan refait la fête avec vous ! 
Notre soirée Dance with the Stans revient à Paris. Le concept : s’amuser sur des musiques centrasiatiques. Envie d’en être ? Tu peux recevoir les informations sur nos évènements par mail gratuitement.

Vous voulez en savoir plus sur notre projet et comment nous voulons faire émerger l’Asie centrale ? Tout est expliqué par ici !

Envie de nous aider ? Novastan recherche des organisateur-trice-s d’évènements, des rédacteur-trice-s et des éditeur-trice-s. Tous les moyens de contribuer à notre projet sont expliqués par ici.

La rédaction

Merci de nous avoir lu jusqu’au bout ! Rendez-vous dès la semaine prochaine pour plus d’informations sur l’Asie centrale. Pour plus d’infos au quotidien, n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram ou Telegram.

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *