Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Comment les hauts fonctionnaires kirghiz évitent la responsabilité pénale Novastan | Comment les hauts fonctionnaires kirghiz évitent la responsabilité pénale
Kirghizstan Corruption Enquête Politique Kloop

Comment les hauts fonctionnaires kirghiz évitent la responsabilité pénale

Le média kirghiz Kloop a mis en lumière dans une enquête comment de nombreux hauts fonctionnaires échappent à la justice. Un fonctionnaire sur cinq soupçonné d’infractions pénales revient en politique ou en poste dans la fonction publique quelques années après.

C’est une enquête d’importance qu’a réalisé le média kirghiz Kloop. Ce média indépendant a en effet décidé de recueillir les communiqués de presse du Comité d'État pour la sécurité nationale, du ministère de l'Intérieur et du parquet général du Kirghizstan de 2015 à 2020 pour comprendre comment de nombreux hauts fonctionnaires contournent la justice lorsqu’ils sont inculpés.

Dans son article publié le 27 octobre dernier, Kloop a estimé qu'en six ans, des poursuites pénales ont été engagées contre 98 hauts fonctionnaires. Plus de la moitié d'entre eux sont maintenant en liberté.

La fuite à l’étranger

Selon le média, un fonctionnaire sur six a quitté le Kirghizstan après que des poursuites pénales ont été engagées à son encontre entre 2015 et 2020. Ces derniers possèdent généralement de luxueuses demeures et propriétés à l’étranger, comme . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement à notre newsletter résumant nos articles, envoyée tous les lundis.

Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

 

Partager avec