Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Un conteur récite l’épopée de Manas pendant plus de 14 heures pour battre le record du monde Novastan | Un conteur récite l’épopée de Manas pendant plus de 14 heures pour battre le record du monde
Kirghizstan Epopée Manas Manastchis Record du monde

Un conteur récite l’épopée de Manas pendant plus de 14 heures pour battre le record du monde

Doolot Sydykov a conté pendant plus de 14 heures l’épopée kirghize de Manas sur la place centrale de la capitale Bichkek. A l’ombre de l’imposante statue du héros national, il a cherché à battre le record du monde et donner de la visibilité a la culture kirghize dans ces temps troubles politiquement.

Le conteur de l’épopée de Manas, ou Manastchi, Doolot Sydykov a battu le 12 novembre dernier le record de la plus longue lecture de l’épopée sans interruption, selon l’agence de presse kirghize AKIPress. Il a commencé la lecture de l’épopée sur la place Ala-Too au centre de la capitale kirghize, Bichkek, à 10 heures du matin et n’a terminé qu’à minuit.

Novastan est le seul média européen (en français, en allemand et en anglais) spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

L’épopée de Manas est un patrimoine culturel et l’une des traditions de la créativité orale du peuple nomade kirghize, séparée en trois volets. Le volume total de la trilogie dans la version du Manastchi le plus célèbre, Sayakbay Karalayev, contient 500 553 lignes, contre 15 000 pour l’Iliade d’Homère. En 1995, le Kirghizstan a célébré le millénaire de l’épopée. L’œuvre est inscrite sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO et dans le livre Guinness des Records.

Lire aussi sur Novastan : Les héros de l’épopée de Manas

Au départ, Doolot Sydykov avait l’intention de réciter l’épopée pendant plus de 12 heures pour entrer dans le livre Guinness des Records. À la fin, le Manastchi a tenu 14 heures et 27 minutes exactement, après quoi il a été interrompu par les bénévoles et les organisateurs de l’événement. Avant cette performance, le record de la récitation de l’épopée de Manas ne dépassait pas les 10 heures.

Un record préparé de longue haleine

Doolot Sydykov a déclaré au média kirghiz Kloop qu’il recite l’épopée nationale kirghize depuis l’école primaire. « Mon père et mes ancêtres étaient des conteurs. Lorsque j’avais sept ans, j’ai rêvé de Sayakbay Karalayev après avoir commencé à rêver des héros de l’épopée, Manas lui-même, Bakay, Kanikey et d’autres. Tout cela m’a permis de suivre le chemin pour devenir Manastchi », a-t-il affirmé.

Selon Doolot Sydykov, l’idée d’un tel événement pour battre le record de récitation de l’épopée nationale est apparue dans son cercle familial. Elle a ensuite été soutenue par le mécène Azat Isakounov et la militante Elnour Koulouïeva.

Lire aussi sur Novastan : Le mystère des Manastchis

La démarche de Doolot Sydykov a également un aspect plus politique, alors que le Kirghizstan connaît une période politique trouble depuis le 4 octobre dernier et des évènements révolutionnaires. « Différents événements se sont produits sur la place Ala-Too. Il a donc été décidé de raconter une épopée près du monument de Manas afin d’appeler le peuple à l’harmonie et à la paix. La préparation s’est déroulée avec la visite des lieux saints d’At-Bachi, d’Issyk-Koul et de Talas. J’ai essayé de bien manger et la veille de l’événement, j’ai cessé de manger », a-t-il expliqué.

Un record pour unifier et pacifier les Kirghiz autour de Manas dans des temps politiques troubles

Le Manastchi recordman a annoncé qu’un film autour de ce record serait réalisé, alors que l’ensemble de sa performance a été filmée. Selon lui, cela permettra aussi de donner de la visibilité à l’épopée de Manas et aux traditions culturelles et historiques du Kirghizstan.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Un autre Manastchi connu, Rysbay Isakov a noté lors d’une conférence en novembre dernier auprès du gouvernement qu’au Kirghizstan, beaucoup ignorent encore l’épopée de Manas. “Lors de voyages dans les régions, nous constatons que nos aînés n’ont aucune information sur Manas. Même les personnes occupant des postes élevés ne savent rien de Manas, sans parler des jeunes. Cela signifie qu’aujourd’hui, les Kirghiz sont éduqués et élevés sans Manas”, a-t-il exprimé.

Lire aussi sur Novastan : Manas : un bien commun entre Chine et Kirghizstan

Les autorités nouvelles du Kirghizstan après la révolution soulignent que l’épopée de Manas est une histoire séculaire du peuple kirghiz, qui ne peut être considérée que dans le domaine de la littérature. L’épopée comprend l’histoire, l’ethno-pédagogie, la médecine nationale, l’armée nationale, la politique étrangère, l’administration publique. Le record de Doolot Sydykov est donc également un moyen de promouvoir Manas alors que le pays est encore déchiré politiquement.

La rédaction

Relu par Guilhem Sarraute

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *