Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

L'Union européenne en Asie centrale : un (grand) jeu qui n'en vaut pas la chandelle ? Novastan | L’Union européenne en Asie centrale : un (grand) jeu qui n’en vaut pas la chandelle ?
Une photo du drapeau européen

L’Union européenne en Asie centrale : un (grand) jeu qui n’en vaut pas la chandelle ?

Selon le chercheur kazakh Janibek Aryn, doctorant à l’université de St Andrews en Grande Bretagne, l'Asie centrale reste relativement périphérique pour l'Union européenne, qui y exerce néanmoins un fort soft power. Entretien. 

Novastan reprend et traduit ici un article du Central Asian Analytical Network

Dans cet entretien réalisé par Daniar Kosnazarov, analyste à l’université Narxoz d'Almaty et co-fondateur de la plateforme Bilig Brains, le chercheur kazakh Janibek Aryn raconte les difficultés de l’implantation du modèle européen dans les pays de la région.

Dans leurs analyses des diplomaties culturelles et politiques des acteurs traditionnels en Asie centrale, comme la Russie, les États-Unis, la Chine, la Turquie, le Japon ou la Corée du Sud, les experts les voient-ils comme parties prenantes d'un "Grand jeu" ? Et ne reproduisent-ils pas le discours dominant au sujet de la compétition pour la domination en Asie Centrale en se basant sur la logique de "jeu à somme nulle" ?

En effet, le discours sur le "Grand Jeu"en Asie centrale se répète encore et encore, malgré les critiques. Le vieux . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec