Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Coronavirus : les pays d’Asie centrale tournent le dos à la Chine Novastan | Coronavirus : les pays d’Asie centrale tournent le dos à la Chine
Asie centrale Chine Coronavirus Tadjikistan Kazakhstan Kirghizstan Turkménistan Ouzbékistan Fermeture

Coronavirus : les pays d’Asie centrale tournent le dos à la Chine

Plusieurs semaines après le déclenchement de la propagation du coronavirus qui a contaminé plus de 24 000 personnes, la Chine a vu ses voisins centrasiatiques claquer la porte un par un, fermant tour à tour leurs frontières et coupant les différentes liaisons par moyens de locomotion, à la fois terrestres et aériens.

Les pays centrasiatiques ne veulent prendre aucun risque avec le coronavirus, aussi appelé 2019-nCoV. Depuis quelques jours, les voisins de la Chine ont pris plusieurs mesures pour limiter la propagation de l’épidémie, qui touche désormais plus de 24 000 personnes.

Le 23 janvier dernier, le gouvernement kirghiz a suspendu l’intégralité des vols vers et en provenance de la Chine, selon le média kirghiz Kaktus. Le 2 février dernier, le Premier ministre Moukhammetkaly Abylgaziev a fermé temporairement la frontière terrestre avec la Chine, de manière à se prémunir de l’importation et de la propagation du virus, décrit le média kirghiz 24.kg. En raison du . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement à notre newsletter résumant nos articles, envoyée tous les lundis.

Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

 

Partager avec