La pomme 'Aport' des Tian-Shan

Comment la pomme est en train de disparaître de sa terre natale, l’Asie centrale

L'Asie centrale est le berceau des pommes, et leur ancêtre est le Malus sieversii (pommier sauvage). Cependant, ces espèces, une fois cultivées, sont très vulnérables aux changements climatiques. Un petit groupe de passionnés se bat pour la préservation de l'héritage de la pomme originelle.

Novastan reprend et traduit un article initialement paru sur Living Asia.

Avez-vous remarqué combien de fois la pomme est utilisée dans la littérature comme un symbole de choix entre l'interdiction et la liberté, le bien et le mal, la discorde et la santé, la vie et la mort ? Il suffit de se rappeler de l'histoire biblique du fruit défendu, de l'ancienne mythologie grecque, des contes orientaux des « Mille et Une Nuits », du folklore russe sur les pommes, du conte de Pouchkine sur la princesse morte et ses sept chevaliers.

Tous ces contes et légendes, décrits dans l'histoire des différentes civilisations, s’entremêlent les uns aux autres de façon surprenante. Cependant une origine commune est difficile à discerner.

La pomme, fruit de légende

Le fruit qu’Eve a croqué dans le jardin d’Éden est . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec