Zelinograd usine électricité

Qu’est-ce qui bloque le développement des énergies “vertes” au Kazakhstan

D'ici 2030, le Kazakhstan voudrait voir la part des énergies renouvelables atteindre 30% de son paquet énergétique et 50% d'ici 2050. Ce sont les objectifs que s'est fixé le plus vaste pays d'Asie centrale lors de l'exposition internationale d'Astana en 2017. Alors que la part des énergies renouvelables dans la production d'électricité est aujourd'hui de moins d'un pourcent, Forbes.kz tente d'expliquer ce qui bloque leur développement dans cet article traduit par Novastan.

S’il est possible d’affirmer que les énergies renouvelables au Kazakhstan ont un avenir, le moment où il adviendra reste incertain. Selon les données de la SA KEGOS [ndt: la société publique chargée du monopole de la distribution de l’électricité au Kazakhstan], la part des énergies solaires et éoliennes dans la production totale d’énergie électrique n’est que de 0,4%. Autrement dit, les sources alternatives ne jouent pratiquement aucun rôle dans la production actuelle d’énergie électrique.

Un avenir sombre pour les énergies renouvelables

Il n’y par ailleurs aucune raison de penser que la situation va changer dans un futur proche. Selon les données prévisionnelles du minist . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec