Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Le canyon de Tamchaly, un lieu insolite du Kazakhstan Novastan | Le canyon de Tamchaly, un lieu insolite du Kazakhstan
Manguistaou Tamchaly

Le canyon de Tamchaly, un lieu insolite du Kazakhstan

Dans le sud-ouest du Kazakhstan, dans le cœur de la péninsule du Manguistaou, se trouve un lieu inhabituel et méconnu offrant de nombreuses perspectives de découvertes pour se ressourcer : le canyon de Tamchaly. Paysage atypique entouré d’un désert, le site naturel de Tamchaly et son canyon sont des destinations de choix, proches des routes de la Soie.

Novastan reprend et traduit ici un article publié le 6 mai 2021 par le média kazakh tengritravel.kz.

L’oblys de Manguistaou donne accès à ce canyon se situant à 30 kilomètres de la ville de Fort Chevtchenko et à environ une heure de route d’Aktaou. Les gorges présentes dans cette partie de la péninsule kazakhe s’étendent de la mer Caspienne jusque dans une oasis au milieu du désert, tout cela sur une distance d’une douzaine de kilomètres. C’est à l’embouchure de ces gorges que se trouve la cascade de Tamchaly.

Novastan est le seul média européen (en français, en allemand et en anglais) spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

Cette structure naturelle comporte différents sites : canyon, gorges, ravin, lac. Tamchaly signifie « larmes » ou « petites gouttes d’eau ». Ceci exprime d’ailleurs la beauté de l’endroit, car dans les grottes et ravins s’écoulent des filets d’eau pure le long des plafonds et des murs. Et, là où il n’y a plus de pierres, cette eau de source s’égoutte dans des cavités naturelles.

Un microclimat

Yakov Fiodorov, voyageur et blogueur, décrit sur Instagram cet endroit et son climat, qu’il distingue des autres paysages à proximité de la mer Caspienne.

Manguistaou Tamchaly Mer Caspienne
Les rives de la mer Caspienne.

« Tamchaly a son microclimat. Les gouttes d’eau s’écoulent le long des racines des arbres dans un petit lac. Même lorsqu’il fait très chaud ici, on sent une fraîcheur vivifiante. On dit qu’en hiver, quand il fait froid, l’endroit est particulièrement beau : tous les ruisseaux gèlent », écrit-il.

Lire aussi sur Novastan : Kazakhstan : le tourisme de masse accusé de mettre en péril la région de Manguistaou

« C’est un bel endroit. C’est dommage qu’il soit souillé par de nombreux déchets que les visiteurs ont la paresse de ramener chez eux mais pas d’apporter à Tamchaly », continue-t-il.

Récit d’un périple sur les routes et dans les gorges naturelles kazakhes

Anar Adambekova, venue d’Almaty, raconte que son arrivée à Tamchaly n’était pas prévue. Un habitant, voyant des voyageurs en voiture, a décidé de leur montrer cet endroit insolite, laissant là tout ce qu’il était en train de faire.

Manguistaou Tamchaly Village
Un village abandonné de braconniers.

« J’ai été étonnée de voir à quel point les Kazakhs sont un peuple hospitalier et attentionné. Nous sommes allés à la mer Caspienne en traversant des paysages vraiment inhabituels : un village de braconniers abandonné, d’énormes péniches. Nous avons roulé le long de la rive pendant environ une heure, puis nous sommes retournés aux canyons. Des gars nous ont dit qu’on croisait des mouflons dans ces montagnes, mais nous n’en avons pas vu », raconte-t-elle.

Lire aussi sur Novastan : Kazakhstan : le canyon de Charyn veut ressembler au Grand Canyon américain

« Puis nous avons un peu suivi les gorges, sans vie à première vue, et des routes de montagne. Tout d’un coup, une oasis verte est apparue devant nous, dans laquelle poussaient des arbres et où il y avait un étang. Plusieurs mètres plus loin, nous avons atteint la cascade », continue Anar Adambekova.

Une eau pure

« Ce n’est pas le genre de cascade auquel on est habitué en montagne. L’eau coule le long de la falaise. Et en haut, il y a un plafond de pierre. Nous y sommes restés environ une heure, nous avons pris des photos, grimpé sur les pierres. C’est une sensation indescriptible », raconte-t-elle.

Manguistaou Tamchaly
Tamchaly.

Certains touristes racontent qu’en y arrivant, ils prennent toujours de l’eau de la cascade, selon eux potable et revigorante. Olga Mikhaïlova, une habitante du Manguistaou, précise que c’est grâce aux plantes sauvages poussant à proximité que l’eau est si particulière.

« De la mélisse pousse ici, l’eau s’imbibe de cet aromate. C’est pourquoi elle est fraîche et a bon goût ! », explique-t-elle.

Un endroit parfait pour les photos

Sur Instagram, les visiteurs ne se lassent pas de poster des photos de Tamchaly, comme ici sedrak94.

Tamchaly Manguistaou
Les touristes viennent à Tamchaly pour se prendre en photo (illustration).

Ici, les photos sont réussies sous n’importe quel angle, devant l’étang ou les murs de pierre. Une des touristes a par exemple posté une photo de Tamchaly en écrivant que ce canyon pittoresque et ses splendeurs séduiraient n’importe quel visiteur.

Des splendeurs hivernales

L’hiver, le canyon de Tamchaly offre un spectacle encore plus époustouflant : les écoulements gèlent et se changent en longues stalactites. L’endroit se prête alors encore aux expériences photographiques, comme le montre ici iriamur_life sur Instagram.

Manguistaou Tamchaly Hiver
L’hiver à Tamchaly.

Par ailleurs, l’étang gèle et ressemble à un ciel étoilé. Pour les amateurs de photographie, cet espace naturel semble être une destination de choix au Kazakhstan.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Il est possible de se rendre dans les gorges de Tamchaly par l’autoroute qui relie Aktaou et Fort Chevtchenko. À moins d’une centaine de kilomètres d’Aktaou, il faut prendre la direction de la côte de la mer Caspienne. La route qui traverse la steppe est correcte, voire même assez praticable pour s’y rendre sans posséder de véhicule adapté au tout-terrain.

La rédaction de tengritravel.kz

Traduit du russe par Paulinon Vanackère

Édité par Douglas de Almeida

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

 

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *