Variole Noire Epidémie Kazakhstan 1971 Aralsk Mer d'Aral Santé

1971 : le réveil de la variole noire au Kazakhstan

Le terme de « quarantaine » a replongé un journaliste kazakh un demi-siècle en arrière. À l’époque, en 1971, encore jeune garçon, il vivait avec 30 000 autres habitants à Aralsk, alors baigné par la mer d’Aral. Du fait des assauts de la variole noire, la ville a été coupée du monde. Un précédent lointain à l'épidémie actuelle. 

Novastan reprend et traduit ici un article publié le 16 mars 2020 par le média kazakh Central Asia Monitor.

C'est un épisode sanitaire relativement peu connu. En 1971, à Aralsk, dans le sud-ouest du Kazakhstan, un épisode de variole noire fait entrer la ville de 30 000 habitants dans une quarantaine stricte. Bordant alors la mer d'Aral, Aralsk va connaître un blocage imposant, sans aucune information officielle divulguée à la population.

L'origine de cette épidémie est encore floue aujourd'hui. Un essai viral réalisé depuis une base militaire proche a-t-il mal tourné ? Ou bien le virus s'est-il propagé à partir de quelqu'un s . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec