Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Coronavirus : l’Asie centrale entre dans le dur Novastan | Coronavirus : l’Asie centrale entre dans le dur
Coronavirus Covid-19 Asie centrale Kirghizstan Kazakhstan Ouzbékistan Tadjikistan Turkménistan

Coronavirus : l’Asie centrale entre dans le dur

Avec plus de 150 cas répartis dans trois pays, l’Asie centrale met en place des mesures de confinement pour sa population. Le Kazakhstan est aujourd’hui le plus touché avec 79 cas, suivi de l’Ouzbékistan (55 cas) et du Kirghizstan (44 cas). Contre toute attente, le Turkménistan et le Tadjikistan ne déclarent aucune infection au virus et font comme si de rien n’était. Tour d’horizon.

L’Asie centrale est sur le pied de guerre pour lutter contre la propagation du coronavirus Covid-19. La région, touchée à la mi-mars, a mis en place pour trois de ses pays (Kazakhstan, Kirghizstan et Ouzbékistan) des mesures de quarantaine et de confinement. L’état d’urgence est désormais la norme, avec des règles de plus en plus strictes à suivre. 

Les États concernés ont également développé des outils pour informer la population sur la situation en temps réel. C’est ainsi que des portails web ont été créés pour le Kirghizstan, le Kazakhstan et l’Ouzbékistan. Les chaînes sur la messagerie Telegram, très populaire dans la région, ont également fleuri, notamment pour l’Ouzbékistan et le

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement à notre newsletter résumant nos articles, envoyée tous les lundis.

Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

 

Partager avec