Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

D’où viennent les pistaches des marchés du Tadjikistan et pourquoi sont-elles si chères ? Novastan | D’où viennent les pistaches des marchés du Tadjikistan et pourquoi sont-elles si chères ?
Tadjikistan Marché Pistaches

D’où viennent les pistaches des marchés du Tadjikistan et pourquoi sont-elles si chères ?

L’humanité consomme des pistaches depuis plus de 9 000 ans. Au Tadjikistan, ce fruit à coque est remarquablement populaire : les plantations de pistachiers recouvrent 0,5 % de la superficie du pays. Elles deviennent pourtant plus chères d’année en année.

Novastan reprend et traduit ici un article publié le 26 février 2021 par le média tadjik Asia Plus.

Le Tadjikistan ne compte pas moins de 78 000 hectares de forêts de pistachiers. Selon le portail de commerce alimentaire EastFruit, le Tadjikistan prévoit d’étendre en 2021 encore davantage ces régions avec l’aide de spécialistes coréens.

Novastan est le seul média européen (en français, en allemand et en anglais) spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

Au Tadjikistan, il est possible d’acheter des pistaches turques, iraniennes ou tadjikes sur les marchés. Leur prix varie en fonction de leur pays d’origine et de leur apparence. Cependant, les pistaches iraniennes sont considérées comme les plus belles. Elles sont grandes, claires et grosses, parfaites pour une table de fête.

Quelles variétés de pistaches trouve-t-on sur les marchés tadjiks ?

Les deux variétés de pistaches iraniennes particulièrement populaires sont les Fandoghi et les Kalleh Gouchi, plus connues sous l’appellation Jumbo en France. Celles-ci poussent dans le sud de l’Iran, principalement dans la ville de Bam.

Tadjikistan Marché Pistaches
Des pistaches iraniennes.

Il est intéressant de noter que les pistaches iraniennes sont souvent plus claires que les autres variétés. Les Fandoghi sont des pistaches rondes. Moins chères que les autres, les Fandoghi sont les plus exportées. Les Kalleh Gouchi sont plus longues et plus grandes. En dépit d’une forte demande, leur production est en baisse.

Lire aussi sur Novastan : Coronavirus : le Kazakhstan suspend ses échanges de certaines denrées alimentaires.

La pistache turque la plus populaire du Tadjikistan est celle d’Antep. Elle est légèrement plus petite que les autres. Les pistaches d’Antep s’ouvrent moins facilement pendant le séchage et le grillage car leur coquille est longue, dure et fine. Mais leur goût sucré et riche en fait une pistache très prisée et relativement chère. Cette dénomination vient du nom de la ville de Gaziantep, située dans le sud-est de la Turquie, anciennement nommée Antep.

Les pistaches locales

En comparaison avec les pistaches turques et iraniennes, les tadjikes sont assez petites, disgracieuses et plus amplement ouvertes. Mais ces défauts sont compensés par leur goût riche, doux et légèrement salé. Les pistaches tadjikes sont par ailleurs considérées comme les plus naturelles, ce qui attire les acheteurs.

Tadjikistan Marché Pistaches
Des pistaches tadjikes.

Comme tous les arbres de ce type, les pistachiers sont cultivés dans le sud. Les plus grandes plantations se trouvent le long du Piandj, ainsi qu’à Danghara, Ouïali, Farkhor, Nourek, Sangtouda et Istaravchan.

Comment bien choisir les pistaches ?

Les vendeurs du marché Mekhrgon, à Douchanbé, confient le secret pour bien choisir les pistaches. Tout d’abord, il faut être attentif à la forme et à la taille de la pistache. Elle ne doit pas être uniforme, la taille doit varier d’une pistache à l’autre. Des pistaches trop belles et uniformes font douter de leur caractère naturel.

Ensuite, il faut vérifier qu’elles n’aient pas un aspect brillant et luisant. Si c’est le cas, ce n’est pas la peine de les acheter. Leur aspect brillant est obtenu en ajoutant des produits chimiques.

Tadjikistan Marché Pistaches
Un étal dans un marché tadjik.

Troisièmement, et c’est le plus important, les pistaches doivent être ouvertes. Si les pistaches sont fermées, c’est qu’elles ne sont pas encore mûres. L’intérieur des coques risque alors d’être vide. Il faut faire attention car cela arrive assez fréquemment.

Cependant, si les pistaches sont fermées, il est toujours possible de les broyer et de les utiliser en cuisine, ou de les ouvrir, les peler et les sécher.

Pourquoi sont-elles si chères ?

Le prix du transport des pistaches depuis la Turquie et l’Iran n’est pas communiqué. Mais une chose est sûre : ce n’est pas donné. Comment expliquer le prix élevé des pistaches locales ? Il y a plusieurs raisons à cela.

Tadjikistan Marché Pistaches
Les prix élevés ne dissuadent pas les acheteurs (illustration).

Il s’avère que les pistaches tadjikes sont aussi très populaires dans les pays voisins. Chaque année, les marchés afghans achètent en gros des pistaches de la région du Piandj. En conséquence, leur prix tend à augmenter sur le marché tadjik.

Lire aussi sur Novastan : Et si les fermiers tadjiks nourrissaient leur pays ?

D’ailleurs, il est très difficile pour les dehkans, des petites exploitations paysannes, de faire pousser et de récolter leurs cultures. Depuis 2017, au printemps, la neige détruit toute la récolte.

Des prix qui ne dissuadent pas les clients

Dans les marchés tadjiks, les pistaches les plus chères sont les turques. Elles coûtent 110 à 115 somonis au kilogramme (environ 8 euros). Au marché Mekhrgon, les plus grosses peuvent coûter jusqu’à 150 somonis le kilogramme (10,9 euros). Les pistaches iraniennes s’achètent à 100 somonis (7,2 euros). Même les pistaches turques, dites bon marché, coûtent entre 80 et 90 somonis (environ 6 euros).

Tadjikistan Marché Pistaches
Des pistaches décortiquées.

Malgré leur prix, la vente des pistaches reste rentable. Elles sont très appréciées et achetées quel que soit leur prix.

Les bienfaits des pistaches

Les pistaches ont des vertus qui leur confèrent une place spéciale parmi les fruits à coque. Elles ont de nombreuses propriétés. Elles régulent l’état émotionnel, le système cardiovasculaire et ont des effets tonifiants sur l’organisme.

Les médecins recommandent la consommation de pistaches en cas d’importants efforts physiques ou mentaux et également aux patients en convalescence. Riches en acides gras, les pistaches préviennent le développement des infarctus.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Elles renforcent la paroi des vaisseaux sanguins et régulent le rythme cardiaque. Les composants de la pistache sont excellents pour les yeux et ont un rôle préventif contre les problèmes de vue.

Attention tout de même : il ne faut pas prendre plus de 30 grammes de pistaches par jour. Une consommation excessive peut provoquer des vertiges, des nausées et parfois même des hallucinations !

Naïma Radjabova
Journaliste pour Asia Plus

Traduit du russe par Juliette Amiranoff

Édité par Douglas de Almeida

Relu par Anne Marvau

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *