Tadjikistan Kirghizstan Frontière Conflit Echange Territoires

Sadyr Japarov veut pacifier la frontière entre le Kirghizstan et le Tadjikistan

Le président par intérim kirghiz a profité d’un incident mineur à la frontière du Kirghizstan et du Tadjikistan pour appeler à des négociations pacifiques sur le règlement des conflits frontaliers. C’est pour lui l’occasion d’un premier contact sous le signe de la coopération avec le voisin tadjik.

Les relations bilatérales entre le Tadjikistan et le Kirghizstan sont rythmées par les incidents frontaliers qui se produisent dans la vallée de Ferghana, située dans le sud du Kirghizstan et dans le nord du Tadjikistan. La démarcation lacunaire du tracé frontalier et les tensions exacerbées dans ces zones de contact entraînent des incidents, plus ou moins graves, qui impliquent les gardes-frontières d’un pays ou de l’autre.

C’est dans ce contexte que le Premier ministre et président par intérim kirghiz, Sadyr Japarov, entend mener des négociations avec le Tadjikistan pour stabiliser les zones de contact et rassurer sur ses intentions.

Un incident prétexte au réengagement du dialogue bilatéral

en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec