Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Qui sont les députés les plus riches du Conseil suprême kirghiz ?
Drapeau du Kirghizstan.

Qui sont les députés les plus riches du Conseil suprême kirghiz ?

Qui sont les députés les plus riches du Conseil suprême ? C’est la question que s’est posé  le média d’investigation Kloop en se basant sur les déclarations publiques des fonctionnaires kirghiz. Voici le classement qu’il nous livre. 

Novastan reprend et traduit ici un article publié le 7 décembre 2021 par le média kirghiz Kloop.

Le 6 décembre 2021, le service fiscal de l’État a publié les déclarations publiques des politiciens et des fonctionnaires kirghiz pour 2019 et 2020. À partir de ces données, les journalistes de Kloop ont décidé deffectuer leur propre classement des députés les plus riches du Conseil suprême de la sixième législature.

Dinara Isaïeva

Selon le montant total des revenus, la première place du classement est attribuée à la députée Dinara Isaïeva du parti Ata Zhurt. D’après sa déclaration, elle a gagné 137 745 000 soms (1 630 504 euros) en 2019 et possédait la société Alliance Profit. En 2020, elle a touché 24 831 000 soms (293 710 euros). 

Au total, Dinara Isaïeva a gagné plus de 150 millions de soms (1 774 258 euros) en seulement deux ans. Plusieurs médias affirment que la députée est l’ex-épouse de l’ancien Premier ministre du Kirghizistan, Danïar Oussenov, qui a fui le pays. À présent, il est en Biélorussie et se présente comme Danïl Ouritsky. 

La rubrique « membres de la famille proches » a été laissée vide dans la déclaration de Dinara Isaïeva.

Azamat Arapbaïev

Dans le classement des revenus, Azamat Arapbaïev obtient la deuxième place au classement. Il est député du groupe parlementaire SDPK. En 2019, il a cumulé 33 922 000 soms (401 242 euros) et en 2020, il a déclaré 54 405 000 soms (643 523 euros). 

Novastan est le seul média européen (en français, en allemand et en anglais) spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

Au total, en deux ans, Azamat Arapbaïev a gagné 88 300 000 soms (1 044 447 euros). Pour la même période, ses proches ont gagné 198 millions de soms (2 342 021 euros). 

Oulougbek Ormonov

La troisième place est occupée par le parlementaire Oulougbek Ormonov, du parti Bir Bol. En 2019, il a gagné 4 395 000 soms (51 985 euros). 

Les revenus du député ont augmenté en 2020 pour atteindre 66 millions de soms (780 673 euros). Finalement, en seulement deux ans, Oulougbek Ormonov a gagné plus de 70 millions de soms (827 987 euros). 

Dans les déclarations de 2019 et 2020, le député a indiqué qu’il possédait le restaurant Kara-Shoro. Sa famille a par ailleurs gagné 2 440 000 soms (28 861 euros).

Lire aussi sur Novastan : Faux nom, double nationalité : un député du Parlement kirghiz condamné

Lors des élections parlementaires du 28 novembre 2020, Oulougbek Ormonov s’est présenté comme numéro six du Parti Ishenim. D’après des données préliminaires, le Parti a reçu 13 % des votes des électeurs et est passé au septième mandat du Conseil suprême.

Salaydin Aidarov

La quatrième place parmi les députés du sixième mandat revient à Salaydin Aidarov de la fraction Kirghizstan.

En 2019, ses revenus s’élevaient à 46 043 000 soms (544 614 euros). En 2020, ils étaient de 16 040 000 soms (189 727 euros). Le revenu total du député pour deux ans représente donc 62 millions de soms (733 360 euros). 

La déclaration indique également que les proches de Salaydin Aidarov ont perçu un revenu de 7,2 millions de soms (85 164 euros) au cours de ces deux années.

Iskhak Pirmatov

En cinquième place se trouve Iskhak Pirmatov, qui a cédé son mandat de député en mai 2021. Selon sa déclaration, il a gagné 16 823 995 soms (199 mille euros) en 2019.

Selon la déclaration d’Iskhak Pirmatov, il aurait gagné en 2020 exactement le même montant qu’en 2019. Le revenu total de l’ancien député sur deux ans est de 33,6 millions de soms (397 434 euros).

Curieusement, le revenu des membres de sa famille pour cette période n’a pas évolué. En 2019, tout comme en 2020, ils ont gagné 5,2 millions de soms (61 507 euros), pour un montant total de 10,4 millions de soms (123 015 euros).

Orozbek Alybaïev

La sixième place du classement est occupée par le député Orozbek Alybaïev du groupe parlementaire Kirghizstan. En 2019, il a gagné 17 835 000 soms (210 959 euros) et en 2020, 12 536 000 soms (148 280 euros).

Le revenu total d’Orozbek Alybaïev sur deux ans représente 30 millions de soms (354 851 euros). 

Le député n’a pas fourni de renseignements sur les biens de sa famille. Tout ce qui est écrit, c’est qu’ils possèdent une maison de 34,8 mètres carrés.

Isa Omourkoulov

À la septième place se trouve le politicien du groupe SDPK Isa Omourkoulov. Selon sa déclaration, il a gagné 11 386 000 soms (134 678 euros) en 2019. Dans la même déclaration, il est dit que le député possède des pur-sang d’une valeur de 7 millions de soms (82 798 euros).

En 2020, Isa Omourkoulov a gagné 12 485 000 soms (147 677 euros). Le revenu de l’homme politique s’élève sur deux ans à 23,8 millions de soms (281 515 euros). D’après la déclaration, la famille du politicien possède quelques chantiers de construction, un appartement et un terrain. Cependant, leurs revenus pour deux ans ne seraient que de 475 000 soms (5 618 euros).

Tynchtykbek Konouchbaïev

Un autre député de la fraction Kirghizstan figure à la huitième place : Tynchtykbek Konouchbaïev. Son revenu en 2019 était de 15 628 mille soms (184 854 euros). En 2020, il aurait gagné beaucoup moins : 2 010 000 soms (23 775 euros).

Sur deux ans, cela représente 17,6 millions de soms (208 179 euros). 

Lire aussi sur Novastan : Les « petites » femmes de la politique kirghize

Le député n’a pas précisé les revenus de ses proches. Cependant, ils ne vivent pas dans la pauvreté et possèdent plusieurs appartements ainsi qu’un terrain de 400 mètres carrés.

Iskender Matraimov

À la neuvième place se trouve le député de la fraction SDPK Iskender Matraimov. Il est devenu célèbre après une série d’enquêtes menées par les journalistes, concernant le retrait de plus de 700 millions de dollars du Kirghizistan. Son frère, Raïymbek Matraimov, est l’ancien adjoint responsable des douanes kirghizes. Il est en lien avec l’affaire. Finalement, Raïymbek Matraimov a plaidé coupable de corruption et le tribunal lui a infligé une amende de 260 000 soms (3 075 euros).

Le chiffre d’affaires d’Iskender Matraimov s’élève à 15 377 000 soms (181 885 euros)pour 2019. En 2020, selon la déclaration, il a gagné 1 984 000 soms (23 467 euros). Au total pour deux ans, les revenus du député s’élèvent à 17,3 millions de soms (204 631 euros).

Ses proches toucheraient un peu moins. Dans les déclarations du député sur deux ans, il est mentionné que le revenu de sa famille s’élève à 10,7 millions soms (126 563 euros). En outre, ils ont plusieurs bâtiments en construction, des appartements, un bâtiment et un terrain non agricole.

Lors des élections législatives du 28 novembre 2021, Iskender Matraimov s’est présenté comme candidat à un mandat unique pour la circonscription de Kara-Suya. Selon les données préliminaires recueillies, Iskender Matraimov aurait obtenu 62 % des suffrages et pourrait revenir au Conseil suprême.

Kanatbek Isaïev

Clôturant le classement, le député Kanatbek Isaïev, qui a présenté sa candidature aux élections présidentielles anticipées en janvier 2021. Kanatbek Isaïev était le leader du parti Kirghizstan depuis 2015 et a quitté ce poste en octobre 2021. 

Son revenu en 2019 était de 7 750 000 soms (91 670 euros) et, en 2020, il a gagné 7 607 000 soms (89 978 euros). En seulement deux ans, les revenus du politicien s’élevaient à 15,3 millions de soms (180 974 euros). Le député n’a pas informé les finances publiques des revenus des membres de sa famille.

Le cumul des revenus de ces dix députés en deux ans donne 457,7 millions de soms (5 413 855 euros). Cela représente la moitié du budget de la région de Naryn. 

Quel est le salaire des députés ?

Selon le service de presse du président kirghiz, le salaire du président du parlement est de 30 000 soms (354 euros), 27 000 soms (319 euros) pour les vice-présidents, 26 000 soms (307 euros) pour les chefs de groupes parlementaires et les présidents de comités, 25 000 pour les députés (295 euros).

Ces salaires sont perçus par les députés depuis au moins 2018.

De plus, les membres du parlement ont de nombreux avantages et primes, en plus de leur salaire. Lors du calcul du revenu, il faut prendre en compte le statut politique, le niveau scientifique et la durée de service, ce qui peut porter le montant à au moins 35 mille soms (413 euros).

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Les sommes précises touchées par les députés ne sont pas connues, ces données étant à « usage officiel ». Ainsi, même les défenseurs des droits de l’Homme ne peuvent pas y avoir accès en passant par voie judiciaire.

Dans le même temps, le coût des députés et du Conseil suprême augmente presque chaque année, et pour la période 2010 – 2020, il s’élevait à 6,8 milliards de soms (80 433 070 euros).

En conclusion, les salaires des députés ne sont pas en baisse. Mais leurs avantages peuvent être réduits. 

Aygerym Ryskoubekova et Islam Rozïev, 

Rédacteurs pour Kloop

Traduit du russe par Alla Forment

Édité par Johanna Regnaud

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Share With:

johanna.regnaud@etudiant.univ-rennes2.fr

No Comments

Leave A Comment

Captcha loading...