Union européenne Kirghizstan Josep Borrell Sooronbaï Jeenbekov Soutien

Kirghizstan : pour l’Union européenne, la seule autorité légitime est le président Sooronbaï Jeenbekov

Le haut-commissaire européen aux affaires étrangères Josep Borrell a estimé que le président kirghiz était “la seule autorité légitime” dans le pays. Un camouflet pour le nouveau Premier ministre, Sadyr Japarov.

Alors que la troisième révolution kirghize suit son cours, l’Union européenne (UE) commence à prendre parti. Comme le rapporte le média kirghiz Kaktus, l’UE a officiellement affirmé qu’elle estimait le président kirghiz Sooronbaï Jeenbekov comme la seule autorité constitutionnelle, ainsi qu’une institution légitime dans le pays.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

Durant un appel téléphonique passé ce lundi 12 octobre, le représentant spécial de l’UE pour l’Asie centrale, Peter Burian, a transmis un message du haut commissaire européen aux Affaires étrangères, Josep Borrell, adressé au président kirghiz. “L’Union européenne reste un ami sincère et un partenaire fiable du Kirghizstan, qui n’est pas indifférent au sort de la démocratie parlementaire”, dit le message.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Comme le décrit Kaktus, l’Union européenne estime que le président du pays dispose d’un nombre suffisant de forces et de mécanismes pour résoudre la situation actuelle. En outre, l’UE s’est déclarée prête à envisager la possibilité de fournir une assistance, notamment pour la conduite de nouvelles élections législatives au Kirghizstan. 

Le Premier ministre mis hors-jeu

Ce message est transmis seulement deux jours après la nomination contestée d’un nouveau Premier ministre au Kirghizstan, Sadyr Japarov. Ce dernier était en prison jusqu’au 6 octobre dernier et la prise de la Maison blanche, lieu politique majeur au Kirghizstan rassemblant le palais présidentiel et le parlement.

Lire aussi sur Novastan : De détenu à chef du gouvernement : avec Sadyr Japarov, le Kirghizstan a un nouveau Premier ministre à la légitimité douteuse

Cette nomination n’a toujours pas été approuvée formellement par le président kirghiz, comme le rapporte le média kirghiz Kloop.kg. De plus, de nombreuses voix critiquent le fondement légal de cette nomination, notamment du fait que le quorum de la moitié du parlement n’ait pas été atteint. Chose rare également : aucun pays centrasiatique n’a félicité Sadyr Japarov pour sa nomination.

Le 13 octobre, la Commission européenne a publié un communiqué confirmant les informations de Kaktus.

Edition 13 octobre : ajout du communiqué de l’UE.

Etienne Combier
Rédacteur en chef de Novastan

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *