Abonnez-vous
10 ans après, 9 questions sur les émeutes d’Och - Novastan Français Novastan | 10 ans après, 9 questions sur les émeutes d’Och
Och Juin 2010 Kirghizstan Violences Interethniques Ouzbeks Affrontements Conflit Pogroms Djalal-Abad

10 ans après, 9 questions sur les émeutes d’Och

Le 10 juin 2010, de violentes émeutes éclatent à Och, dans le sud du Kirghizstan. Dans le sillage de la chute du président Kourmanbek Bakiev, en avril 2010, les tensions intercommunautaires s’intensifient, avant de se transformer en véritables « pogroms » ciblant la minorité ouzbèke. 10 ans après les faits, Novastan fait le point sur ce que l’on sait.

Du 10 au 14 juin 2010, la ville d’Och, située dans le sud-ouest du Kirghizstan, est le théâtre de violents affrontements ethniques, entre des citoyens de nationalité kirghize et d'autres de nationalité ouzbèke. Le terme désigne ici l'origine ethnique des participants, par ailleurs tous citoyens du Kirghizstan, suivant la tradition établie par l'URSS de distinguer citoyenneté et nationalité. Ces violences, dont le bilan reste incertain, font des centaines de morts et des dizaines de milliers de déplacés, principalement parmi les Ouzbeks. Les forces de sécurité, dépassées ou complices, mettent plusieurs jours à rétablir l’ordre.

Que s’est-il passé dans le sud du Kirghizstan en juin 2010 ?

Les violences semblent trouver leur origine immédiate dans une dispute ayant éclaté à proximité d’un casino entre Kirghiz et Ouzbeks, le 10 juin dans la soir . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec