Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Comment les produits d’Asie centrale conquièrent l’Afghanistan Novastan | Comment les produits d’Asie centrale conquièrent l’Afghanistan
commerce Afghanistan import export produit magasin consommation vente

Comment les produits d’Asie centrale conquièrent l’Afghanistan

Ces dernières années en Afghanistan, les produits d’Asie centrale sont devenus populaires. De nombreux Afghans disent préférer les produits de ces pays parce qu’ils sont de qualité supérieure à leurs homologues iraniens et pakistanais. Néanmoins, il y a aussi un facteur politique dans ces importations, le gouvernement d’Ashraf Ghani souhaitant développer une stratégie politique.

Novastan reprend et traduit ici un article publié le 22 mars 2021 par Radio Azatlyk, la branche turkmène du média américain Radio Free Europe.

Beaucoup d’Afghans déclarent préférer les produits des pays d’Asie centrale parce qu’ils sont de meilleure qualité que ceux qui viennent d’Iran et du Pakistan, selon Radio Azatlyk, la branche turkmène du média américain Radio Free Europe.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

Les produits importés viennent du Kazakhstan, du Tadjikistan, de l’Ouzbékistan et du Kirghizstan. Il ne s’agit pas seulement de produits alimentaires comme de la farine, de l’huile, du beurre ou encore des bonbons, mais aussi, par exemple, des matériaux de construction.

Cet import a aussi des raisons politiques : le gouvernement d’Ashraf Ghani considère que l’une de ses principales priorités est d’affermir ainsi que de solidifier les liens commerciaux avec ses voisins du nord.

Des produits d’une qualité supérieure

Le propriétaire d’un supermarché à Kaboul a déclaré à Radio Azattyk que la popularité des produits d’Asie centrale a énormément augmenté ces cinq dernières années. Au début, les commerciaux, peu sûrs d’eux, importaient ces produits par petites quantités.

Mais la qualité des produits a satisfait les acheteurs locaux, et la quantité d’import a significativement augmenté. Depuis ces dernières années en Afghanistan, les produits d’Asie centrale monopolisent des secteurs entiers. « La demande augmente chaque jour. Par exemple, la farine, l’huile et différents types de chocolat ne nous viennent maintenant plus que d’Asie centrale. Les clients sont très satisfaits de la qualité de ces produits » témoigne-t-il.

Lire aussi sur Novastan : Au-delà de la guerre et de la drogue, un autre regard sur l’Afghansitan

L’entreprise de Bachir Navid, rencontré par Radio Azattyk, est l’une des premières à avoir importé des marchandises des pays d’Asie centrale. L’homme d’affaires raconte qu’il se souvient encore avoir importé pour la première fois dans son pays de l’huile de tournesol venant du Kazakhstan.

Selon lui, les acheteurs locaux avaient été très étonnés par la qualité de l’huile : le produit avait été épuisé littéralement en quelques jours. Moukhammad Yakoub, le directeur une entreprise qui s’occupe de la distribution de produits en Afghanistan rejoint Bachar Navid : « Avant, on importait l’huile du Pakistan. Elle était très épaisse. C’est pourquoi lorsque nous avons importé l’huile de tournesol kazakhe, liquide, les gens ont été surpris de prime abord, puis ils ont apprécié son goût et sa qualité. Maintenant, la demande est en hausse. Nous voulons importer également d’autres types de marchandises des pays du nord de l’Afghanistan ».

Des capacités commerciales afghanes croissantes pour l’importation

Les chefs d’entreprises afghans disent que la quantité de produits centrasiatiques importée augmente aussi du fait de l’élargissement progressif des capacités de transit de l’Afghanistan.

En effet, petit à petit, le pays devient à sa façon, un pont commercial entre les pays d’Asie centrale et d’Asie du sud. De plus, selon l’homme d’affaires afghan Khan Djan Alkozaï, interrogé par Radio Azattyk, les pays centrasiatiques s’embarrassent moins quant aux relations qu’ils entretiennent avec des pays aux régimes politiques divers.

Ils sont prêts à vendre leurs produits à n’importe quel régime : « Travailler avec des producteurs d’Asie centrale est très pratique ; voilà pourquoi beaucoup d’entreprises préfèrent faire affaires avec eux. Car il est primordial pour tous les hommes d’affaires de considérer le côté pratique quand ils mènent leur commerce. Les conditions politiques ont une influence néfaste sur le commerce » fait remarquer Khan Djan Alkozaï.

Lire aussi sur Novastan : Une zone de commerce ouverte à la frontière entre Ouzbékistan et Afghansistan

L’échec relatif de l’export afghan

De son côté, le gouvernement afghan aimerait exporter lui aussi vers l’Asie centrale. « Nous voulons bien sûr élargir notre commerce aux pays d’Asie centrale. Malheureusement, le peu de diversité de nos produits et leur piètre qualité ne nous le permettent pas. Nous ne sommes pour le moment pas compétitifs », rapporte l’homme d’affaires Khan Djan Alkozaï.

Lire aussi sur Novastan : Les enjeux de l’Afghansitan pour l’Asie centrale

Le ministère du Commerce et de l’Industrie d’Afghanistan considère comme prioritaire la diversification de la production et la réorientation d’une partie de l’import vers d’autres régions et notamment l’Europe.

Des ambitions économiques et commerciales

La réalisation des ambitieux projets commerciaux et économiques de Kaboul est liée à la question de la stabilité politique et à la sûreté de l’Afghanistan.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Même si la conjoncture actuelle est rassurante, les experts font remarquer de façon indépendante que de ces facteurs dépendent aussi directement les investissements des pays centrasiatiques dans l’économie afghane. « En 2020, nous avons observé un élargissement des relations commerciales avec les pays d’Asie centrale. Aujourd’hui, cela compte parmi les objectifs prioritaires des projets économiques du gouvernement », souligne Favad Akhmadi, porte-parole du ministère du Commerce et de l’Industrie afghan.

La rédaction de Radio Azatlyk

Traduit du russe par Paulinon Vanackère

Edité par Anthony Miatti

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *