Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Une réunion internationale à Almaty pour discuter de la crise afghane
Crise afghane Kassym Jomart Tokaïev Deborah Lyons Almaty

Une réunion internationale à Almaty pour discuter de la crise afghane

Lors d’une réunion organisée au Kazakhstan, des représentants de l’Union européenne et de plusieurs États d’Asie centrale se sont retrouvés pour discuter de la crise afghane. 

Le 31 mai dernier, des représentants des pays d’Asie centrale et de l’Union européenne se sont réunis à Almaty pour discuter de la situation afghane, comme l’explique le média turkmène Business Turkmenistan.

Novastan est le seul média européen (en français, en allemand et en anglais) spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

Selon l’article, l’objectif de cette réunion était de trouver des solutions régionales et internationales pour régler la crise dans laquelle est plongé l’Afghanistan depuis l’arrivée des talibans au pouvoir. À la suite de cette entrevue, une déclaration commune a été signée et de nouvelles rencontres seront organisées.

Une intégration économique promue par plusieurs pays

Dans un discours relayé par son ministère, le vice-ministre turkmène des Affaires étrangères affirme la volonté de son pays de placer l’Afghanistan au cœur de l’intégration régionale, grâce à des projets d’infrastructures et de reconstruction. La déclaration évoque le projet de gazoduc TAPI comme exemple de partenariat entre les deux pays. Alors que la Banque asiatique de développement a suspendu sa participation au projet depuis l’arrivée des talibans au pouvoir, ce gazoduc de plus de 1 600 kilomètres devait relier le Turkménistan à l’Inde et au Pakistan, en traversant l’Afghanistan.

Lire aussi sur Novastan : La Banque asiatique de développement se retire du gazoduc TAPI

Cette volonté de lier des relations économiques fortes avec Kaboul est partagée par l’Ouzbékistan qui, dès l’arrivée du nouveau gouvernement, appelait la communauté internationale à dégeler les avoirs afghans, lors d’un sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai, le 17 septembre 2021.

Un cadre propice au dialogue

En parallèle de cette réunion, le communiqué affirme que le vice-ministre des Affaires étrangères turkmène a rencontré la représentante spéciale du Secrétaire général pour l’Afghanistan, chef de la Mission d’assistance des Nations unies en Afghanistan (MANUA), Deborah Lyons.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.



La représentante a également rencontré le président kazakh Kassym-Jomart Tokaïev, comme le relaie le service de presse de la présidence. Lors de la réunion, la coopération entre le Kazakhstan et les Nations unies dans le cadre des efforts internationaux visant à stabiliser la situation en Afghanistan a été évoquée.

Paul Mougeot
Rédacteur pour Novastan

Relu par Emma Jerome

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Share With:

paul.mougeot@ecole-ileri.net

No Comments

Leave A Comment

Captcha loading...