Médias en Haut-Badakhchan : une mission encore impossible

À l’heure actuelle, 99 % des citoyens du Haut-Badakhchan, région autonome du Tadjikistan, disposent d’un accès aux chaînes de télévision nationales, et le nombre d’abonnements, volontaires ou encouragés, aux principales publications de la République tadjike augmente chaque année. Pourtant, dans le même temps, les médias régionaux et locaux sont loin de vivre leurs meilleures heures.

Novastan reprend et traduit ici un reportage des journalistes d'Asia-Plus Chonavrouz Afzalchoiev, Amon Mardonov, Makhmoud Rakhimbekov. 

Sept journaux locaux et un régional sont publiés sur le territoire de la région autonome du Haut-Badakhchan, au Tadjikistan. On y compte également des radios et télévisions locales, bien qu’avec leur 14 % d’audience, il serait très exagéré de les qualifier de régionales. À l’heure actuelle, il n’existe aucune publication, radio et télévision locales indépendantes en Haut-Badakhchan, contrairement au reste de la République. Le dernier bastion des médias indépendants, le journal « Impulse », a cessé ses activités fin 2016.

Le tirage total cumul . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec