Tajikistan : Internet et les télécommunications bientôt sous contrôle ?

Au Tadjikistan, le service gouvernemental pour les communications a annoncé le lancement du Centre de commutation unique le 4 novembre 2016. Cette initiative témoigne d'un durcissement politique dans le pays.

La rédaction de Novastan, sur la base d'un article paru sur Radio Oziodi, décrypte l'évolution de la répression dans le domaine numérique dans le pays le plus pauvre d'Asie centrale.

Le 4 novembre, le représentant du service tadjik pour les communications, Alikhon Beknazarov, a annoncé que tout l’équipement nécessaire à ce nouveau Centre avait été importé de l’étranger. Ce nouveau Centre de commutation unique fonctionne pour le moment en phase de test.

Début 2016, le Président tadjik, Emomali Rakhmon, a signé un décret portant sur la création du Centre de commutation unique. Il y est stipulé que, jusqu’à la fin de l'année 2016, tous les opérateurs téléphoniques et fournisseurs d’accès à Internet du pays seront obligés de passer par la nouvelle structure pour proposer leurs services.

Renforcer la sécurité nationale et la sécurité des informations, contrôler le « marché gris » et les conversations téléphoniques : telles sont . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec