Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Ouzbékistan : le maire de Tachkent menace de mort des journalistes Novastan | Ouzbékistan : le maire de Tachkent menace de mort des journalistes
Djakhonghir Artykkhodjaïev Tachkent Maire Kun.uz Menaces de Mort Liberté d'expression de la presse

Ouzbékistan : le maire de Tachkent menace de mort des journalistes

Le maire de Tachkent, Djakhonghir Artykkhodjaïev, a menacé de mort des journalistes du média indépendant Kun.uz. Alors que les autorités annoncent que tout est réglé, deux des journalistes en question ont démissionné de Kun.uz. C’est peut-être là un tournant pour la liberté de la presse dans le pays.  

Les relations entre le maire de Tachkent, la capitale ouzbèke, et les journalistes du média indépendant Kun.uz sont au plus bas. Djakhongir Artykkhodjaïev a proféré des menaces de mort explicites envers les journalistes, avant de se réconcilier très officiellement.

Comme le rappelle le média russe spécialisé sur l’Asie centrale, Fergana.ru, le scandale a commencé après la publication le 16 novembre dernier sur les réseaux sociaux et dans les médias d'un enregistrement audio réalisé lors d'une réunion entre le maire Djakhonghir Artykkhodjaïev et les journalistes Rakhmatilla Israilov, Sherzod Egamberdiev et Bakhodir Akhmedov, datant d’août dernier.

Cette réunion avait lieu au lendemain d'un conflit impliquant des journalistes du média ouzbek et le chef adjoint du district d'Almazar dans la capitale, Abdurasul Vakhabov. Ce dernier avait menacé les journalistes et endommagé leur matériel vidéo alors qu'ils filmaient une . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement à notre newsletter résumant nos articles, envoyée tous les lundis.

Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

 

Partager avec