L'ambassadeur espagnol en Ouzbékistan

L’Espagne va financer pour 150 millions d’euros de projets en Ouzbékistan

L’Espagne va financer des projets dans le domaine des infrastructures de l’industrie et de l’agriculture. L’Ouzbékistan continue d’attirer des financements européens en grande quantité depuis l’arrivée au pouvoir du président Chavkat Mirzioïev fin 2016.

Novastan reprend et traduit un article originellement publié sur le média ouzbek Podrobno.uz.

L’Espagne a l’intention d’allouer 150 millions d’euros de prêts préférentiels à l’Ouzbékistan pour la mise en œuvre de projets communs, a affirmé ce mardi 19 juin l’ambassadeur d’Espagne en Ouzbékistan, Ignacio Ibáñez.

« Nous travaillons actuellement avec nos collègues ouzbèse sur un mémorandum concernant la coopération financière dan sle cadre duquel l’Ouzbékistan recevrait 150 millions d’euros de prêts préférentiels pour des projets communs avec l’Espagne dans le domaine des infrastructures, de l’agriculture et de l’industrie », a déclaré l’ambassadeur espagnol aux journalistes du média ouzbek Podrobno.uz.

Il a également annoncé qu’il est prévu très prochainement de tenir une réunion de la commission intergouvernementale sur la coopération économique, ce qui devrait intensifier le partenariat entre les deux pays.

Des relations économiques dynamiques

L’Ouzbékistan et l’Espagne ont suffisamment d’opportunités pour développer le montant des investissements, augmenter le volume et la gamme de commerce mutuel, qui entre janvier et juillet 2017 s’est élevé à 71,5 millions de dollars. Au cours des janvier et mai 2018, le commerce mutuel a déjà augmenté de 60%.

L’Ouzbékistan souhaite développer la présence des entreprises espagnoles en Ouzbékistan, notamment en réalisant des projets communs pour créer des industries de haute technologie dans les secteurs du pétrole et du gaz, de l’énergie et des produits chimiques, pharmaceutiques, textiles, et des produits céramiques.

En novembre dernier à Madrid, le ministre des Affaires étrangères ouzbek Abdulaziz Kamilov a rencontré le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération du Royaume d’Espagne, Alfonso Dastis. Les parties ont signé un accord sur le transport aérien, suivi d’un autre entre les gouvernements sur le transport routier international.

Article traduit par la rédaction

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire.

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *