Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Le programme de vaccination de masse a débuté en Ouzbékistan Novastan | Le programme de vaccination de masse a débuté en Ouzbékistan
Vaccin Ouzbékistan Début Campagne

Le programme de vaccination de masse a débuté en Ouzbékistan

Le programme de vaccination Covid-19 de l’Ouzbékistan a débuté à Tachkent, Noukous et dans les 12 régions du pays. Dans la première phase, les vaccins sont gratuits et sont destinés en priorité aux groupes cliniquement vulnérables et aux professionnels de santé.

Novastan reprend et traduit ici un article publié le 5 avril 2021 par notre version anglaise.

L’Ouzbékistan a commencé la distribution massive de vaccins contre le coronavirus le 1er avril dans la capitale Tachkent, Noukous et dans 12 autres centres régionaux. Les autorités espèrent étendre cette opération à l’ensemble du pays, y compris aux régions les plus reculées, d’ici juin. Selon le ministère de la Santé, le programme utilise les vaccins Oxford-AstraZeneca (rebaptisé Vaxzevria) et le vaccin sino-ouzbek ZF-UZ-VAC 2001.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

La première phase du déploiement des vaccins concernera en priorité le personnel médical, les personnes âgées de plus de 65 ans et d’autres groupes cliniquement vulnérables. Dans une déclaration officielle, le directeur adjoint du Service de santé publique et de bien-être sanitaire et épidémiologique, Nourmat Atabekov, a expliqué comment le pays s’était préparé à la mise en place du vaccin, affirmant que “plus de 4 000 médecins et 11 000 infirmières ont été formés au processus de vaccination”.

Après avoir exposé les grandes lignes du plan national jusqu’en juin, qui comprend la vaccination de 142 300 personnes dans 219 centres de vaccination au cours du seul mois d’avril, Nourmat Atabekov a conclu son intervention par un message d’espoir. “Un vaccin contre le coronavirus est la plus grande réussite de la médecine moderne, et il n’y a aucune raison d’être sceptique à son égard”, a-t-il affirmé.

Deux vaccins disponibles pour le moment

Le 31 mars dernier, le ministre de la santé Abdouhakim Khajiboïev a déclaré que, dans le cadre du déploiement, le pays a obtenu 660 000 doses du vaccin Vaxzevria (AstraZeneca) et 1 million de doses du ZF-UZ-VAC 2001 par le biais du programme COVAX. Ce dernier vaccin a été mis au point par la société chinoise Zhifei Longcom Biopharmaceutical et enregistré pour une utilisation le 1er mars dernier.

Lire aussi sur Novastan : Le coronavirus en Asie centrale, une occasion en or pour la Chine ?

En outre, l’Ouzbékistan recevra 2 millions de doses supplémentaires du vaccin Vaxzevria entre mai et juin, et 3,5 millions de doses du ZF-UZ-VAC2011 entre avril et juin par le biais de COVAX. Abdouhakim Khajiboïev a également annoncé un accord avec la Russie pour 1 million de doses du vaccin russe Spoutnik V.

Lors d’une interview accordée à la chaîne de télévision Uzbekistan24 le 1er avril dernier et relayée par le média russe Spoutnik, le ministre de la Santé a évoqué le projet de vacciner 4 millions de personnes d’ici la fin du mois de juin, soit plus de 11,5 % des 35 millions d’Ouzbeks.

S’adressant au média ouzbek Gazeta.uz le 17 mars dernier, avant le début de la campagne de vaccination, Bahodir Yousoupaliyev, vice-ministre de la Santé, a souligné que la vaccination était entièrement volontaire. Le choix du vaccin est laissé à la discrétion du patient : “Si vous voulez, prenez le vaccin AstraZeneca ; si vous voulez, prenez le vaccin chinois ; si vous voulez, prenez le vaccin sino-ouzbek ou le vaccin russe Spoutnik V”, a déclaré Bahodir Yousoupaliyev.

Première dose du vaccin sino-ouzbek

Alors que les premiers centres de vaccination ouvraient leurs portes, un journaliste de Gazeta.uz s’est rendu dans la clinique où la première dose du vaccin sino-ouzbek a été administrée à la médecin-cheffe de la clinique, Nargiza Kholmoukhamedova. Elle a expliqué au journaliste de Gazeta.uz que sa clinique dispose de deux points de vaccination avec d’autres équipes mobiles formées afin de vacciner les employés des hôpitaux, des cliniques dentaires et d’autres institutions médicales du district. “En tant que dirigeante, je dois être un exemple pour mes 152 employés de la clinique”, a-t-elle expliqué après avoir reçu le vaccin.

Lire aussi sur Novastan : Diplomatie des vaccins en Asie centrale : Chine contre Russie ?

Le lancement du programme de vaccination de l’Ouzbékistan intervient alors que le Tadjikistan a commencé son programme de vaccination le 23 mars dernier avec des doses gratuites du vaccin d’AstraZeneca fournies par le biais du programme COVAX. Le 29 mars dernier, le ministre de la santé du Kirghizstan, Alymkadyr Beishenaliev, a lancé le programme de vaccination du pays à l’aide de lots gratuits du vaccin chinois Sinopharm, relaie l’agence de presse chinoise Xinhua.

Au 1er avril 2021, l’Ouzbékistan a signalé un nombre total de 83 050 infections à coronavirus, dont 630 décès.

Molly Arnold
Rédactrice pour Novastan

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *