Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Des hackers liés à la Chine ciblent une nouvelle fois l'Asie centrale Novastan | Des hackers liés à la Chine ciblent une nouvelle fois l’Asie centrale
Kazakhstan Kirghizstan Ouzbékistan Tadjikistan Turkménistan Cybersécurité Cybercriminalité Cyberattaque Internet

Des hackers liés à la Chine ciblent une nouvelle fois l’Asie centrale

En avril dernier, ESET a révélé avoir découvert une nouvelle campagne du groupe APT27 potentiellement lié à la Chine. Les hackers auraient compromis des entreprises du secteur bancaire, des télécommunications et des médias en Asie centrale durant 2020.

Durant sa conférence "European Cybersecurity Day", le 28 avril dernier, l'éditeur de sécurité informatique slovaque ESET a présenté les résultats d'une investigation concernant une campagne d'espionnage informatique contre le Moyen-Orient et l'Asie centrale. Baptisée "EmissarySoldier", cette campagne aurait ciblé à la fois des organisations publiques et privées dans le but de récupérer des informations sensibles sur la politique des pays visés, mais également de dérober des secrets industriels et propriétés intellectuelles.

Ces opérations seraient liées à un groupe de hackers connu, appelé APT27, LuckyMouse ou encore Emissary Panda, selon les éditeurs. APT27 conduirait des opérations malveillantes depuis au moins 2010 dans le monde entier, attaquant majoritairement des gouvernements et entreprises du secteur de l'armement pour de l'espionnage économique. Selon l'entreprise de cybersécurité américaine FireEye, le groupe pourrait être administré par les services de renseignement chinois.

L'Asie centrale intéresse l'espionnage chinois

Cette campagne de 2020 . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec