Ouzbékistan Caricatures France Mahomet Islam Condamnation

Affaire Samuel Paty : les autorités religieuses ouzbèkes condamnent mais appellent au calme vis-à-vis de la France

Les autorités religieuses ouzbèkes ont condamné les caricatures du prophète Mahomet mais aussi toute réaction agressive et émotionnelle contre la situation en France et au Moyen Orient. Les forces de l’ordre observent des contenus extrémistes sur les réseaux sociaux dans le pays, notamment à l’encontre du président français, et préviennent de sanctions pénales contre tous ceux qui partagerait ces contenus.

Par ricochets de l’affaire Samuel Paty et le soutien du président français aux caricatures du prophète Mahomet, les autorités religieuses centrasiatiques réagissent. Dans un communiqué publié le 28 octobre dernier sur le site de la direction des musulmans d'Ouzbékistan, les caricatures de Mahomet sont qualifiées d’ « inappropriées et insultantes » et « toute action qui excite les sentiments des musulmans, sème la confusion et exprime une insulte à l'égard des valeurs religieuses et sacrées » est fermement condamnée.

Cependant, le communiqué parle également de la situation plus générale autour de la réaction à ces évènements comme d’une « conspiration visant à violer l'entente mutuelle entre les peuples et à insulter les sentiments . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec