Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

[Newsletter] Quand les femmes ouzbèkes réclament le droit à la parole - Novastan Français Novastan | [Newsletter] Quand les femmes ouzbèkes réclament le droit à la parole
Ouzbékistan Féminisme Elvina Harcèlement Société

[Newsletter] Quand les femmes ouzbèkes réclament le droit à la parole

Mots-clefs

Vous trouverez ci-dessous une reproduction de notre newsletter hebdomadaire du 14 décembre 2020, envoyée gratuitement tous les lundis. Si vous souhaitez la recevoir directement dans votre boîte mail, inscrivez-vous ici. En attendant, bonne lecture !

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

Cette newsletter est dédiée à l’Asie centrale. Chaque semaine, nous vous résumons les différentes actualités de la région, tout en vous proposant les articles écrits par la rédaction. Une question, une remarque, une envie ? Envoyez-nous un mail à novastan.france@novastan.org

Les 3 infos à ne pas manquer

Une affaire de harcèlement en Ouzbékistan a libéré la parole des Ouzbèkes. Au printemps dernier, l’opinion publique ouzbèke s’est émue du cas d’une jeune femme victime d’agression. L’affaire a déclenché une vague inédite de protestations féministes sur les réseaux sociaux. 

Le dialogue régional en Asie centrale reste bloqué. Depuis le lancement du dialogue diplomatique C5+1 avec les États-Unis en 2015 puis le premier sommet des chefs d’États d’Asie centrale en mars 2018, la coopération régionale semble connaître un renouveau. Or ces avancées sont très superficielles et n’ont produit aucun effet politique concret jusqu’à maintenant. 

Les voix du féminisme d’Asie centrale s’expriment à FemAgora. Durant l’été 2020, pendant cinq semaines, le festival FemAgora a rassemblé les militant-e-s féministes et LGBTQ d’Asie centrale afin de discuter, s’inspirer et agréger les initiatives. Novastan est allé à leur rencontre.

Le décryptage de Novastan

L’infrastructure Internet, rempart contre la propagation du Covid-19 ?

Alors que l’ONU a annoncé que le monde vit la pire crise économique depuis 80 ans, l’accès à Internet devient un facteur discriminant pour maintenir une activité économique et limiter les dégâts. L’Asie centrale est en retard de ce point de vue, et particulièrement certains pays comme le Tadjikistan et le Turkménistan comme le souligne la Banque mondiale lors d’une conférence en ligne le 2 décembre dernier. 

Pourquoi l’Asie centrale a-t-elle pris du retard dans l’intégration d’Internet dans ses économies ? Novastan tente de décrypter les raisons de la déconnexion de l’Asie centrale et les perspectives de développement.

………………………………………………

Ces trois paragraphes ne sont que le début de notre décryptage hebdomadaire réservé à nos abonné-e-s, envoyé tous les mercredis matins directement dans leur boîte mail.

Pour le recevoir, vous pouvez nous soutenir à partir de 6 euros par mois. Pour en savoir plus sur notre philosophie, nous vous avons tout expliqué par ici. Déjà abonné-e ? Cet article sera entièrement accessible mercredi 16 décembre.

Une question, une demande ? Notre email : redaction[at]novastan.org. 

Nos décryptages précédents :

L’Ouzbékistan va pouvoir exporter largement ses produits vers l’Union européenne 

Le secteur énergétique ouzbek au bord de l’explosion alors que le pays a froid

La nouvelle Constitution kirghize, objet de toutes les craintes

Notre photo de la semaine

Photo du jour Kirghizstan Steppe Village Yourte
Dans la steppe, si le vide et l’absence de vie sont absolument sidérant, une certaine agitation s’observe autour de chaque yourte et dans chaque village à l’heure à laquelle les bergers rentrent les moutons dans leur enclos.

Dans la steppe, si le vide et l’absence de vie sont absolument sidérants, une certaine agitation s’observe autour de chaque yourte et dans chaque village à l’heure à laquelle les bergers rentrent les moutons dans leur enclos. Plus d’infos par ici.

Deux annonces

Bonjour à toutes et à tous, chères lectrices et lecteurs,

Tout d’abord, merci pour votre fidélité : vous êtes plus de 600 à nous lire chaque semaine sur les 1 500 personnes inscrites à cette newsletter. C’est une fierté pour toute l’équipe de Novastan !

Alors que la fin d’année approche, la rédaction de Novastan va faire une pause éditoriale, du 19 décembre au 3 janvier inclu. Cela signifie que vous recevrez une dernière newsletter pour 2020 lundi prochain. Nous continuerons de poster régulièrement des articles d’archives et d’autres qui récapituleront l’année sur notre site. 

Notre autre annonce concerne cette fois la vie du projet. Depuis son passage à l’abonnement le 30 septembre dernier, Novastan a fait le pari d’un soutien de la part de ses lecteurs uniquement. Depuis ce lancement, nous avons un peu plus d’une centaine d’abonné-e-s. Si vous êtes l’un-e d’entre eux-elles, nous vous remercions chaleureusement ! 

Si vous souhaitez le devenir, rien de plus simple : rendez-vous par ici et sélectionnez le tarif qui vous convient. Ce soutien nous permettra, à terme, d’embaucher notre premier salarié et de rémunérer une équipe de pigistes. 

Novastan vit également de vos dons pour faire vivre son association et ses évènements. Ces dons, défiscalisables à 66%, permettront notamment de relancer nos soirées Dance with the Stans une fois le coronavirus maîtrisé. On a hâte ! 

Merci encore pour votre fidélité, si vous avez la moindre question, remarque ou commentaires, répondez à ce mail ! 

Joyeuses fêtes,

L’équipe de Novastan

…chez Novastan France

Vous voulez en savoir plus sur notre projet et comment nous voulons faire émerger l’Asie centrale ? Tout est expliqué par ici !

Envie de nous aider ? Novastan recherche des organisateur-trice-s d’évènements, des rédacteur-trice-s, des éditeur-trice-s ainsi qu’un-e community manager. Tous les moyens de contribuer à notre projet sont expliqués par ici.

La rédaction

Merci de nous avoir lu jusqu’au bout ! Rendez-vous dès la semaine prochaine pour plus d’informations sur l’Asie centrale. Pour plus d’infos au quotidien, n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram ou Telegram.

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *