Drapeau Kirghizstan Stylisé

Moments marquants dans la politique étrangère du Kirghizstan sous la présidence d’Atambaïev

Depuis cinq ans, le Président de la République kirghize, Almazbek Atambaïev, développe les relations de son pays avec l’étranger. Rien que depuis le début du mois de décembre 2016, il a visité et rencontré les leaders de sept pays. Pays qui représentent au total quasiment la moitié de la population de la planète et un quart du territoire mondial.

La rédaction de Novastan a traduit l’article de Talant Soultanov paru sur Central Asian Analytical Network qui énumère les événements essentiels ayant eu lieu sur le plan diplomatique au cours du mandat du quatrième président du Kirghizstan.

Quelle a été l’efficacité réelle de la politique étrangère menée par Bichkek depuis le début de la présidence d’Almazbek Atambaïev en décembre 2011 ?

Lire aussi sur Novastan : La passation du pouvoir présidentiel au Kirghizstan : l’investiture d’Almazbek Atambaev

Russie

Toutes les discussions politiques de la planète comprennent aujourd’hui le nom de Vladimir Poutine. Ce dernier suscite à son propos un sentiment d’omnipotence et d’omniprésence. Cependant, il y a eu une période en 2015 où Poutine a disparu, créant quasiment la panique dans les médias et dans le peuple. C’est à ce moment qu’Almazbek Atambaïev a volé vers Saint-Pétersbourg et a « ramené » le président russe dans la lumière.

Atambaïev Poutine Président Rencontre

Lire aussi sur Novastan : Les relations Russie-Kirghizstan au plus bas & Vladimir Poutine à Bichkek pour raviver les liens avec le Kirghizstan

Chine

Dans les discussions sur l’économie globale, le sujet numéro un concerne la Route de la Soie. Le concept, affectant le monde entier, a été formulé par le dirigeant de la République populaire de Chine, Xi Jinping, lors du Sommet de l’Organisation de Coopération de Shanghai (OCS) à Bichkek en 2013. C’était l’une des premières tournées internationales du président chinois tout juste nommé.

Lire aussi sur Novastan : A Bichkek, l’OSC attractive et en devenir – sécurité et économie au menu & Comment la Nouvelle route de la soie peut métamorphoser l’Asie centrale

États-Unis

Les États-Unis et le Kirghizstan ont été en mesure de conserver des relations respectueuses, malgré la fermeture de la base militaire de Manas. À la différence des précédents présidents, Almazbek Atambaïev imposé la fermeture de cette base militaire après l’expiration de son bail. Pendant 13 ans, de 2001 à 2014, environ 5,3 millions (ou 98%) des militaires de 26 pays sont allés en Afghanistan et en sont revenus en passant par la base de Manas.

Militaire Manas Washington Fermeture

Lire aussi sur Novastan : La fin d’une ère pour l’engagement américain en Asie centrale?

Europe

Le Kirghizstan est l’un des 10 pays du monde à avoir reçu début 2016 le statut « Schéma des Préférences tarifaires généralisées » (SPG en anglais) de la part de l’Union européenne (UE). Ce statut est une reconnaissance par l’UE des réformes menées dans le pays et permet un accès préférentiel au marché européen pour les produits kirghiz. Cependant, le scandale entourant la participation de Kadyrjan Batyrov à une conférence de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) en Pologne a contribué à l’apparition de quelques petites inquiétudes dans les relations précédemment sans nuages entre Bichkek et Bruxelles.

Lire aussi sur Novastan : Les produits kirghiz obtiennent un accès préférentiel au marché de l’UE

Allemagne

La chancelière allemande Angela Merkel a visité le Kirghizstan en 2016. Lors de cette visite historique, en plus des rencontres officielles, elle a passé une demi-journée à se relaxer dans le parc national d’Ala Artcha.

Kirghizstan Allemagne Relations Merkel

Lire aussi sur Novastan : Visite historique de Merkel au Kirghizstan

Turquie

La victoire de Recep Tayyip Erdogan aux élections présidentielles turques de 2014 a été l’un des événements mondiaux les plus médiatisés. Almazbek Atambaïev a été le premier leader à féliciter Recep Tayyip Erdogan. L’image du discours de victoire du nouveau président turc à côté du président kirghiz sur le balcon du siège de son parti, le Parti de la Justice et du Développement (AKP en turc), à Ankara, a fait le tour du monde. C’était alors une période de « lune de miel » pour les 2 pays. Cependant, la tentative de coup d’État en Turquie puis les dernières tentatives de fermer tous les collèges turcs rattachés à la confrérie Gülen au Kirghizstan ont eu un impact négatif sur les relations bilatérales.

Atambaïev Erdogan Kirghizstan Turquie

Lire aussi sur Novastan : Bichkek dénonce le « chantage » de la Turquie sur les écoles gülenistes

Iran

Le progrès dans les négociations et la levée attendue des sanctions ont ramené l’Iran dans le cercle des pays les plus influents au monde. Beaucoup souhaiteraient aujourd’hui construire des relations avec l’Iran. Et la toute première visite à l’étranger du président iranien Hassan Rohani a eu lieu au Kirghizstan en 2013.

Ouzbékistan

Les relations entre Bichkek et Tachkent ont été, depuis leur indépendance, pour le moins difficiles. Cependant, l’élection de Chavkat Mirzioïev à la présidence de l’Ouzbékistan a amené un espoir d’amélioration des relations. Et le premier leader étranger à venir rendre visite au nouveau président ouzbek a été Almazbek Atambaïev, à l’occasion du 20ème anniversaire de la signature du Traité d’Amitié entre le Kirghizstan et l’Ouzbékistan.

Inde

Parmi les capitales des grands États du monde, la capitale la plus proche de Bichkek est New Delhi. Située à seulement 2 heures d’avion, elle est plus proche que Pékin, Moscou, Istanbul ou Washington. L’Inde est la plus grande démocratie du monde et la République kirghize est la seule démocratie parlementaire en Asie centrale. Cependant, le niveau des relations n’est pas très élevé. Le commerce entre les 2 pays est le plus bas parmi les pays centrasiatiques. La visite d’Almazbek Atambaïev en Inde fin 2016 a été une première en 20 ans : difficile de dire si cette initiative a été fructueuse pour les 2 pays.

Jeux mondiaux nomades

Des représentants de 64 pays de tous les continents ont participé aux Jeux nomades mondiaux en 2016. Tous les grands médias mondiaux se sont intéressés à la culture, au mode de vie et aux sports des civilisations nomades. L’Assemblée générale de l’ONU a reconnu la contribution de ces Jeux à la promotion du dialogue entre les cultures et à l’amélioration de la cohésion sociale, de la paix et du développement.

Hippodrome Nomades Kirghizstan Cholpon-Ata

Lire aussi sur Novastan : Les Jeux mondiaux nomades enflamment le Kirghizsta

100 femmes dans le monde en 2016

2 représentantes du Kirghizstan ont été inclues dans la liste de la BBC « 100 femmes dans le monde en 2016 ».

Léopard des neiges

La population mondiale de léopards des neiges se réduit rapidement et a atteint un niveau critique. Le Kirghizstan mène une importante bataille pour conserver cette espèce. Il est possible de citer à titre d’exemple la transformation de l’ancienne zone de chasse de Chamchy en réserve.

Léopard Neiges Disparition Kirghizstan

Lire aussi sur Novastan : Le léopard des neiges, ce prédateur au bord de l’abîme

Entrée dans la liste des pays avec un revenu moyen

Pendant plus de 20 ans après son accès à l’indépendance, le Kirghizstan a été considéré comme un pays pauvre par la Banque mondiale. En 2014, le pays a atteint une tranche plus haute et est devenu un pays à revenu moyen (revenu moyen inférieur), toujours selon la Banque mondiale, avec un revenu national brut de quasi 1 200 dollars par habitant.

Talant Soultanov

Traduit du russe par Léa André pour Novastan

[alt]
skeeze
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *